Cycle d’étude ultime

pour la réalisation de Soi

par  
 Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | Conférences (en Anglais) | Autres Services| Galleries | Méditations sur la Bhakti Pure
 Offrandes |
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi |La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'

 

 

Pour plus de facilité, pour une étude plus convenable, tu peux commander le livre de notre magasin internet:
 

Notre Magasin

ou de

www.krishna.com

 

Lire
la Bhagavad-gita
en ligne

Ce cours se base sur l'oeuvre la Bhagavad-Gita Telle Qu'eslle Est par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Tu peux le lire en ligne ici:

La Bhagavad-gita
Telle Qu'elle Est

 

Voici la liste des centres  ISKCON :

 

Liste des centres ISKCON
 

Cours Gratuis                 Leçon Bg10                Cours Gratuis

 

« Ne Soyez pas Dérangés par le Bonheur ! »
 


Je me souviens du printemps de l'année 1971 à Austin, au Texas, lorsque je fus pour la première fois immergé dans le monde extraordinaire « de la connaissance de soi » par la grâce mon maître spirituel, Srila Prabhupada, et celle de ses disciples transcendantaux. Pour moi ce fut la période d'éveil la plus incroyable de ma vie, et c'est toujours avec délice que je me replonge dans les doux souvenirs de ces jours merveilleux, et que je savoure à nouveau la qualité hors du commun de mon association avec la poignée de jeunes recrues qui allaient devenir mes compagnons de voyage durant ces journées extraordinaires de transformation intérieure.

L'un des concepts les plus stupéfiants auquel je fus alors confronté fut : « que je ne devais pas être dérangé par le bonheur ! » Pour un observateur ordinaire, l'absurdité de cette proposition ne ferait aucun doute ! « Comment ça je ne dois pas … être perturbé par le bonheur ? Qu'est-ce que vous voulez dire par là ? Le bonheur c'est exactement ce que j'essaie d’obtenir, et toujours le plus possible ! » 

Mais c’est Sri Krishna, le Seigneur en personne, qui nous instruit sur ce point dans la Bhagavad-gîta : 

yam hi na vyathayanty ete
purusam purusarsabha
sama-duhkha-sukham dhiram
so 'mrtatvaya kalpate

« O Arjuna, meilleur des hommes, celui que n'affectent ni les joies ni les peines, qui, en toutes circonstances, demeure serein et résolu, celui-là est digne de la libération. » Bhagavad-gîta chapitre II - verset 15

Comment le fait de ne pas « être dérangé par le bonheur » pourrait-il contribuer à nous rendre « éligible pour la libération » ? Nous sommes tous en mesure de comprendre qu'il est souhaitable d'arriver à ne pas être perturbé par le malheur, car personne ne désire être malheureux. Mais ne pas être perturbé par le bonheur, qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

En réalité, ce qu'il nous faut comprendre, c’est que lorsque tout va bien dans notre vie, nous devons nous garder de nous laisser submerger ou intoxiquer par la joie que nous éprouvons au point d’en oublier la vraie nature de ce monde. Qui n'est après tout qu'un lieu de misère, où se succèdent naissance vieillesse, maladie, et mort, comme nous l'enseigne également la Bhagavad-gîta. Car parfois, lorsque les épreuves de la vie nous épargnent pour quelque temps, et que tout semble nous réussir, alors nous devenons la proie de l'illusion et nous imaginons que nous continuerons ainsi à vivre pour toujours dans le bonheur. Mais cela n'est pas possible car ce n'est pas la vraie nature de ce monde matériel ! Comme nous l'avons vu lors de la leçon précédente (Bg9) nous vivons ici-bas dans un monde de dualité, où nous ne cessons d’osciller entre des périodes fastes, et d'autres où nous sommes dans le malheur, tout comme se succèdent sans fin la ronde des saisons.

Si nous devenons trop enivrés par nos périodes de bonheur, alors nous serons très probablement anéantis lorsque tout cela nous sera retiré. C'est pourquoi le chemin spirituel nous apprend que nous ne devons pas devenir intoxiqués, ni perdre pied, en raison du plaisir matériel que nous pouvons ressentir, mais au contraire être fermement convaincus qu'il ne sera de toutes façons que temporaire. Si nous basons notre joie de vivre sur le bonheur matériel que nous éprouvons, alors il ne fait aucun doute que nous serons déçus et que nous souffrirons grandement ; car de par sa nature même il ne fait que passer. Nous devons donc faire en sorte que notre bonheur repose essentiellement sur le socle solide de la plate-forme spirituelle, car celui-ci, de nature transcendantale, ne peut jamais être affecté ni remis en cause par les dualités de l'existence matérielle.

Et la façon la plus aisée de nous élever jusqu'à cette plate-forme spirituelle est de suivre à la lettre les recommandations de l'ancienne science Védique, qui préconise le mantra yoga. Le mot « mantra » fait référence à une vibration sonore spirituelle qui possède le pouvoir de libérer notre esprit des dualités de l'existence matérielle, ainsi que de nous permettre d'entrer dans la dimension éternelle, où l'on goûtera félicité et connaissance infinies. Il existe un nombre incalculable de mantras qui peuvent nous aider sur cette voie de libération. Cependant, dans le Kali Santarana Upanisad, il est clairement indiqué que dans cet âge de Kali, le mantra qui est de loin le plus efficace et le plus aisé à répéter est le Mahâmantra, c'est-à-dire « le Grand Chant de Libération . » Les paroles de ce mantra sont les suivantes : 

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Si vous êtes réguliers dans la récitation de ce Mahâmantra, alors vous expérimenterez une douce saveur spirituelle qui vous libérera complètement des dualités de l'existence matérielle. Pour obtenir un résultat maximum, l'idéal serait de le réciter 24 heures par jour ! Mais comme bien sûr, à notre niveau actuel, cela n'est pas très facile pour nous, alors la recommandation est simplement de s'engager à réciter tous les jours un nombre prescrit de ces Saints Noms du Seigneur et, en outre, de faire tout notre possible pour réciter ce merveilleux Mahâmantra dès que nous avons un instant de libre. Pour nous aider en cela, il convient de renoncer à toutes les activités frivoles et au contraire de concentrer notre énergie au maximum afin de raviver notre Conscience de Krishna endormie. Je vous souhaite à tous et toutes de grands moments de bonheur dans ce chant du mantra Hare Krishna.


Sankarshan Das Adhikari


Devoir de la semaine :

Étudiez avec soin le verset 15 du Deuxième Chapitre de « la Bhagavad-gîta telle qu'elle est » ainsi que sa « Teneur et portée.» Dans son commentaire, Srila Prabhupada met l'accent sur l'importance qu'il y a à se détacher de la compagnie des personnes matérialistes. Le fait de s'engager dans la Conscience de Krishna ne signifie pas pour autant qu'il faille tourner le dos aux membres de sa famille. Non, on peut tout à fait choisir de demeurer avec ses proches. Cependant, même dans ce cas-là, il est nécessaire de développer une attitude intérieure de détachement, et d’en faire une offrande au Seigneur.

Réfléchissez à ce point avant de nous décrire pourquoi, selon vous, il est de toute première importance de se détacher de la compagnie de ceux qui ne recherchent que les plaisirs matériels afin de pouvoir faire de solides progrès sur la voie de la Conscience de Krishna.


Merci d’envoyer votre réponse par e-mail à :

pensees_du_jour@backtohome.com
 

Nous vous répondrons rapidement.

 

Leçon Suivante

 


Traduit de l’anglais par :

Vrisakriti dasa (ACBSP)
Ariège, France


Tout droit de propriété littéraire 2005-2007 réservé à  UltimateSelfRealization.Com
Vous êtes autorisé à distribuer gratuitement cette connaissance partout dans le  monde à condition d’en indiquer la source par une référence, ou un lien vers notre site :        www.backhome.com.

Hit Counter