La Pensée Du Jour

Réalisations et  correspondances sélectes de
Sa Grâce Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | Conférences (en Anglais) | Autres Services| Galleries | Méditations sur la Bhakti Pure
 Offrandes |
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi |La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'



Sa Divine Grâce
A.C. Bhaktivedanta
Swami Prabhupada

Le Cours Ultime de la Réalisation du Soi (tm)

L
e système d'entraînement le plus avancé du monde dans la réalisation spirituelle,  guidant des milliers vers la plus haute illumination.

Guidé et inspiré par le fondateur-Acharya de ISKCON: Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Consacré a achever une révolution spirituelle pour l'illumination de tous les êtres de cette planète.
 

Español                                                                                                                            Anglais


Sa  Grâce Sriman
Sankarshan Das Adhikari

Obtenez la miséricorde spéciale de Krishna en faisant du service de dévotion

Aidez Sankarshan Prabhu dans sa mission de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Une donation singulièreou mensuelle peut se faire en ligne en allant ici :

Faire une contribution en cliquant ici

 

Un appel pour votre assistance

Sur l’ordre de son maître spirituel, Srila Prabhupada, Sankarshan Prabhu à dédié sa vie au travail extrêmement urgent de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Le plus la conscience de Krishna se répand, le plus que la souffrance, le manque et la haine sur cette planète seront remplacés par la félicité, l’abondance et l’amour. Voici une opportunité dorée de faire le plus grand bien pour toutes les entités vivantes et de recevoir les bénédictions spéciales du Seigneur. Par conséquent, nous devons, au mesure du possible, sacrifier notre temps, notre énergie et nos ressources pour aider Sankarshan Prabhu dans son travail urgent. Si vous voulez participer d’une façon ou d’une autre, grande ou petite, veuillez écrire à Sankarshan Prabhu en cliquant si dessous :

Envoyer un courriel à Sankarshan Prabhu
 

L'itinéraire

de

 Sankarshan

Prabhu

 

Dimanche, le 31 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Jouant Le Sport Ultime

De Melbourne, en Australie

Tout comme l’aptitude d’un petit enfant pour jouer aux billes se transforme graduellement, au fur et a mesure qu’il grandit, dans une aptitude pour jouer aux autres sports tels que le baseball ou le basketball, de la même façon, ceux qui ont pris le sentier de la réalisation transcendantale du soi trouverons que leur aptitude aux sports évolue graduellement dans une aptitude pour ce qui peut être décrit comme le sport ultime.

Quel est ce sport ultime ?

La plupart des sports se composent d’une équipe qui s’oppose à une autre équipe pour exercer le maximum de contrôle sur une ballon. L’équipe qui a le plus de succès à contrôler le ballon sort du jeu comme le gagnant. Dans cet égard, le sport ultime n’est pas différent.

Au moment présent le ballon gigantesque, la planète Terre, est sous le contrôle de ceux qui se trouvent dans les ténèbres de l’ignorance. À cause de ceci, la société mondiale présente est plongée dans une situation très dangereuse. Par conséquent, le sport ultime est d’illuminer le monde avec la connaissance transcendantale.

L’injonction védique déclare « tamasi ma jyotir gama—Sort des ténèbres et entre dans la lumière. » Ceux qui ont adopté la perfection spirituelle comme le but ultime de leur vie et se dédient complètement à l’illumination de la société mondiale ressentent un tressaillement à chaque instant qu’ils s’engagent dans le sport ultime de combattre les forces ténébreuses pour établir fermement l’illumination spirituelle comme le principe de base pour l’existence humaine.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

 

Sankarshan Das Adhikari jouant le sport ultime pour avancer la science de la réalisation du soi pendant un vol de Sydney à Melbourne le 30 décembre 2006.

 -------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Qu’est-Ce Plus Important ?

Qu’est-ce plus important : d’aimer Krishna ou d’obtenir la connaissance de Krishna ?

Abhijit

Réponse : Le connaître, c’est L’aimer…

L’amour pour Krishna est la perfection ultime de l’existence, mais la connaissance de Krishna est essentielle parce qu’elle nous aide à l’aimer. Le connaître, c’est l’aimer. Comment peut-tu aimer une personne que tu ne connais pas ?

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 30 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Goutant le nectar à Sydney

De Sydney, en Australie

Ces derniers jours de m’associer avec les dévots de Krishna à Sydney ont été quelques jours les plus doux et heureux de ma vie entière. Il y a ici une communauté merveilleuse de dévots. Simplement en s’associant avec les dévots ici, on plonge dans un océan illimité de nectar qui augmente de plus en plus à l’infini. Cette même atmosphère peut être créée partout dans le monde où il y a une congrégation qui chante les saints noms. Si tu n’as pas une telle communauté dans ta région dans laquelle tu peux te brancher, tu peux en créer une en invitant tout le monde à te joindre dans le doux kirtan :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Un Audit Mental ?

Je vous suis très reconnaissant car, grâce à votre ordre, je me lève le matin pour chanter mes rondes à 04h00. Mais en chantant, je me souviens de mes activités du jour précédent et des pensées mauvaises que j’ai eues.  Il semble que je fais le réglage du logiciel de mon cerveau et que j’en fais la révision. Est-ce bon de faire ainsi ?

Votre humble étudiant

Réponse : D’abord Le Japa, Plus Tard Le Réglage Des Comptes…

C’est très bien que tu révise spontanément ton cerveau pour vérifier qu’il fonctionne d’une façon consciente de Krishna. Mais tu dois ramener ton mental pour le concentrer à 100% sur le son des saints noms, et tu peux régler les comptes de ton cerveau après avoir finis tes rondes.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 29 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Ils Doivent Devenir Avides D’écouter

De Sydney, en Australie

La société moderne a fait un progrès formidable dans tellement de champs de la connaissance technologique. Mais en dépit de tout ce progrès impressionnant, il y a un secteur qui reste complètement dans le Moyen Âge. En dépit de la croissance rapide de tous ces champs de connaissance, nous ne connaissons toujours pas qui nous sommes.

Le fondement de la compréhension de la réalité, sur lequel tout le reste se base, ne demeure qu’un point d’interrogation.

Qui suis-je ? Je ne sais pas.

Lorsqu’un étudiant s’inscrit à l’université, on lui demande quelle sera sa spécialité. Mais s’il ne connaît  même pas qui est-il, comment pourrait-il faire un propre choix en ce qu’il veut faire de sa vie ? Ce n’est pas étonnant que les gens soient frustrés et confus.

Le temps est venu pour que la population mondiale devienne instruite dans la science du soi. Nous avons la connaissance et nous sommes prêts à leur enseigner. Ils leur restent  à devenir avide pour entendre.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Atteindre La Félicité Spirituelle?

Quelle sorte de félicité est vécue par celui qui est situé sur la plateforme transcendantale ? Comment peut-on se situer sur cette plateforme en tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances ?

Desirant devenir votre serviteur éternel et insignifiant,

Kunal 

Réponse : Chante Hare Krishna Et Goute Le Prasadam De Krishna

Sur la plateforme transcendantale, le dévot vit une félicité illimitée qui continue à croître exponentiellement pour toujours. Une telle félicité vainc tous les attachements matériels et annule les misères de l’existence matérielle. Le pur dévot de Krishna goutte l’extase le plus doux à chaque minute en se souvenant constamment du nom, de la gloire, des passetemps, de l’entourage, des enseignements  et des articles personnels de ce Seigneur merveilleux, Qui possède une puissance, une beauté, une renonciation, une sagesse, une richesse et une renommée illimitées. Pour un tel dévot il n’y a pas question d’existence matérielle, et la soi-disant félicité de se fondre et devenir un avec Dieu est comme une figue en comparaison avec l’océan de la félicité transcendantale dans lequel il nage constamment.

Pour atteindre cet état exalté de conscience parfaite, l’on doit exécuter sérieusement le processus du système de bhakti-yoga sous la direction d’un maître spirituel authentique, en commençant par le chant régulier des noms saints de Dieu,

 Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

et de gouter au prasadam de Krishna, la nourriture végétarienne offerte au Seigneur Sri Krishna avec amour et dévotion.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 28 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : La Félicité Qui Coule Toujours

De Sydney, en Australie

Si quelqu’un adopte sérieusement la conscience de Krishna comme son occupation unique, il goutera le nectar le plus doux à chaque minute. Le nectar ne sera pas seulement doux, mais il augmentera en douceur pour toute l’éternité.

Comment faire ceci ? Comment entrons-nous dans un état d’absorption totale et complète dans la conscience de Krishna ? La clef est l’association des dévots du Seigneur. Le plus que nous associons avec les dévots du Seigneur, le plus nous expérimenterons le doux gout de la conscience de Krishna. Cela veut dire que nous devons arranger notre vie de telle manière que nous pourrons nous associer avec les dévots du Seigneur autant que possible. Si nous pouvons faire ainsi, la félicité coulera vers nous, vague après vague après vague.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Plaire À Krishna ?

Mon cher Prabhuji, vous nous dites toujours que nous devons toujours agir pour le plaisir de Krishna. Pourriez-vous, dans votre gentillesse, nous dire comment agir pour le plaisir de Krishna ?

Avec tous mes respects,

Kishan

Réponse : Suit Ses Instructions…

Si tu obéis Ses instructions dans la Bhagavad-gita, Il sera très satisfait de toi. Par exemple, dans le 9e chapitre, 34e verset, le Seigneur Sri Krishna déclare :

 man-mana bhava mad-bhakto
 mad-yaji mam namaskuru
 mam evaisyasi yuktvaivam
 atmanam mat-parayanah

 « Emplis toujours de Moi ton mental, deviens mon dévot, offre-Moi ton hommage et voue-Moi ton adoration.  Parfaitement absorbé en Moi, certes tu viendras à Moi. »

Par conséquent, si tu veux plaire à Krishna, tu dois simplement toujours penser à Lui dans une attitude dévotionnelle. Tu dois te prosterner devant Lui pour Lui offrir tes respects, et t’absorber pleinement en Lui. De cette manière, si tu prends les enseignements du Seigneur dans la Bhagavad-gita et les mets en pratique en tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances, le Seigneur sera très, très content de toi et Il te mènera à Sa demeure éternelle dans le Ciel Spirituel.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 27 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Une Source Suffisante De Service De Dévotion

De Sydney, en Australie

Srila Prabhupada a déclaré une fois que les centres ISKCON ne sont pas dans le monde matériel. Ils ne se trouvent pas à Los Angeles, New York, etc. Ils sont dans Vaikuntha, le monde spirituel. Nous avons l’expérience pratique de ceci à Sydney où nous sommes engagés intensément les 24 heures du jour dans le service du Seigneur. Même en vivant dans le monde matériel, le dévot subit l’expérience de vivre dans le monde spirituel à chaque moment parce que le service de dévotion et le monde spirituel ne sont pas différent.

Une des qualités merveilleuses du service de dévotion est qu’il n’y a pas de déficit dans sa source. Il y en a suffisamment pour tout le monde. Si chaque homme, chaque femme et chaque enfant sur la planète Terre décidaient de s’absorber immédiatement dans le service de dévotion 24 heures par jours, nous pourrions leur fournir suffisamment pour combler leurs désirs.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Que devrais-je croire au sujet de Dieu ?

J’ai foi en Dieu. J’ai foi qu’il existe une puissance qui contrôle le monde. Mais je ne sais pas ce que je dois croire ou comment montrer ma foi.

Cette puissance est-elle dans une forme humaine ou bien autre chose ?

Pour montrer ma foi en cette puissance, je lui offre une lampe chaque matin et soir.

Avec mes remerciements,

Bhavani

Réponse : Tu dois aller au-delà de la croyance…

Ta relation avec le Contrôleur Suprême doit aller au-delà de la croyance jusqu’au niveau du savoir. Nous pouvons connaître le Contrôleur Suprême parce qu’Il se révèle complètement dans la Bhagavad-gita en tant que la Personne Suprême, le Seigneur Sri Krishna, dans Sa forme toute-attirante. La meilleure façon de Lui montrer notre amour est de chanter constamment Ses saints noms :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare


Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 26 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : La Parfaite Situation

De Sydney, en Australie

Ici à Sydney, Mataji et moi sommes conduit d’un programme de prédication à un autre, jour après jour. C’est la plus grande opportunité pour partager la miséricorde de Krishna avec beaucoup, beaucoup d’âmes. Le Seigneur Krishna désire très fort que toutes les entités vivantes qui sont piégées ici dans ce monde matériel reviennent à Lui aussitôt que possible. Par conséquent, il n’y a pas de moyen plus facile pour Lui plaire que d’illuminer de la science de Krishna ces âmes piégées. C’est le plus grand service que nous pouvons rendre aux âmes déchues, le plus grand service que nous pouvons rendre au Seigneur, et le meilleur bien que nous pouvons faire pour nous mêmes. Quelle situation parfaite !

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Ne Pouvons-Nous Pas Simplement Dépendre Sur La Direction De Dieu Qui Se Trouve Dans Nous ?

Si vous dites que Dieu existe à l’intérieur de nous, alors nous pouvons prendre direction de Lui à n’importe quel moment. N’est-il donc pas vrai que nous n’avons pas besoin d’un guru ?

Comment expliquer que l’étude des Védas n’est pas pour les spéculateurs oisifs, mais au contraire est pour la formation du caractère ?

Veda

Réponse : Le Dieu Interne Nous Dirige Vers Le Guru…

Dieu qui réside dans nos cœurs nous dicte la Bhagavad-gita. Il nous dit que nous devons nous approcher d’un guru, qui est manifesté extérieurement. Par conséquent, nous ne pouvons pas dire que nous suivons le guru interne si nous négligeons de suivre le guru externe. Le guru interne est manifesté extérieurement comme le guru externe pour nous apprendre comment perfectionner notre relation avec le guru interne.

La sagesse védique ne se compose pas simplement de concepts philosophiques intéressants. Elle détaille un système pratique qui doit être mise en action pour être pleinement réalisée.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 25 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR :  La Quintessence De La Douceur

De la Vallée Govinda, en Australie

La quintessence de la douceur est de se reconnecter avec sa nature pure et spirituelle. Au cours de cette fin de semaine ici à la Vallée Govinda, pendant la Retraite de Renouvellement de l’Âme du 22 au 24 décembre, nous avons eu une fabuleuse opportunité de plonger profondément dans l’océan nectarien de la félicité spirituelle. Quelle sensation merveilleuse que de se lever tôt le matin, prendre son bain, et s’absorber pleinement dans la plateforme absolue de l’éternité, la sagesse et la félicité. En chantant et en écoutant  dans l’association des dévots au sujet des noms illimités du Seigneur qui possède une beauté inconcevable, ainsi qu’au sujet de Sa renommée, Ses formes, et Ses passetemps, nous goutons un nectar le plus select et le plus pur. Ceci stimule le renouvellement de notre identité spirituelle originelle. Dans cet état mental, toute tension et anxiété deviennent apparent dans leur absence.

Voici un vidéo-clip de notre dernière séance de la Retraite du Renouvellement de l’Âme :

http://www.backtohome.com/video/retreat.wmv

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

La Vallée Govinda se trouve juste par-dessus la colline de l’Océan Pacifique 

Le groupe de la dernière séance de la Retraite du Renouvellement de l’Âme 

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Quelle Garanti Du Salut ?

Vous avez déclaré dans une leçon récente du Cours Ultime de La Réalisation du Soi qu’une personne doit vaincre Maya et laisser de coté la vie animale, qui est en relation avec les jouissances matérielles.

La question que je vous pose est que, pour une personne qui devient consciente de Krishna ou qui suit la voie de la Spiritualité, quelle garanti  a-t-elle qu’elle atteindra Moksha ou le salut du cycle de la vie et la mort ? Puisque personne ne connaît ce qui se passe après la mort, il n’y a aucune garanti du salut.

Avec mes respects chaleureux,

Shripad

Réponse : Krishna Le Garanti…

La garanti est donnée par le Seigneur Sri Krishna. Le Seigneur Tout-Attirant déclare dans le Srimad Bhagavad-gita :

janma karma ca me divyam
 evam yo vetti tattvatah
 tyaktva deham punar janma
 naiti mam eti so 'rjuna

« Celui, ô Arjuna,  qui connaît l’absolu de Mon avènement et de Mes actes n’aura plus à renaître dans l’univers matériel ; Quittant son corps, il entre dans Mon royaume éternel. »

Par conséquent, sur la parole absolue du Seigneur Sri Krishna, nous pouvons comprendre que si nous nous absorbons dans la conscience de Krishna, nous sommes garantis à 100% d’entrer dans le monde spirituel, la demeure du Seigneur Sri Krishna, lorsque nous quitterons notre corps présent.

Sankarshan Das Adhikari
 

Dimanche, le 24 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR :  Retraite Pour Le Renouvellement De l’Âme

De la Vallée Govinda, en Australie

Le 23 décembre 2006 – Cette fin de semaine je me situe dans la vallée sereine Govinda dans une belle forêt près de l’océan au sud de Sydney dans un merveilleux centre de retraite où je mène 25 jeunes personnes sur une journée spirituelle pour renouveler la conscience illuminée endormie dans leur cœur. Cet événement à été annoncé comme une retraite pour le renouvellement de l’âme.

Nous sommes arrivés ici hier en voiture et après une nuit de repos confortable, nous avons commencé un jour rigoureux de conférences, cours, de leçons pratiques et de rencontres personnelles. Ce matin, j’ai présenté un cours pratique sur la méditation du japa, suivie par une conférence sur l’application pratique des principes de la Bhagavad-gita dans la vie quotidienne. Par suite, après le petit déjeuner, nous avons mené une autre séance dans laquelle j’ai décri quelle sorte de félicité spirituelle est ressentie par la personne qui se situe sur la plateforme transcendantale et comment se situer sur cette plateforme à tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances.

Lors des intermèdes entre les sessions, j’ai fait la rencontre avec ceux qui voulaient me parler personnellement. Après le déjeuner, j’ai donné aux étudiants un aperçu de la ‘Pensée du Jour’, son histoire, comment elle est composée, et quelques détails saillants des années passées. Notre dernière session aujourd’hui fut une période de questions et de réponses. Les participants ont formulé les questions les plus difficiles possibles qui puissent poser à un dévot de Krishna par les personnes les plus négatives, tels les journalistes. Cette philosophie de la conscience de Krishna est si parfaite que j’ai pu survenir à toutes les objections contre la conscience de Krishna pour l’établir fermement comme le système suprême de connaissance dans l’existence.

Ici dans la Vallée Govinda  se trouve une belle rivière qui coule à travers une forêt naturelle pleine de variétés de faune et de flore, avec même des oiseaux exotiques :

 

Quand je trouve quelques minutes je travaille sur mon courrier ou sur la ‘Pensée du Jour’ :

 

C’est une joie d’être avec les participants de la retraite. Il n’y a rien comme l’association de ceux qui traversent sincèrement le sentier de la perfection spirituelle :

 

Voici une vue aérienne des logis et de la salle de réunion à la Vallée Govinda :

Demain nous finissons notre retraite de renouvellement de l’âme avec un demi-jour d’activités transcendantales qui inclus une conférence et une session de questions et de réponses, ainsi qu’un kirtan et un pique-nique de prasadam sur la plage de l’Océan Pacifique.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pouvons-nous chanter les mantras traduites ?

Auparavant je ne croyais pas dans la religion, ni dans les écritures védiques de l’Inde. C’est à cause de mon manque de connaissance et mon ignorance des écritures. Mais après avoir appris les détails de la Cosmologie  et la théorie de la relativité d’Einstein, ainsi que l’explication de la théorie du big-bang donnée par le physiciste Stephen Hawking, j’ai commencé à réaliser mon existence dans l’Univers. J’essaye à présent de le comprendre à travers la Bhagavad-gita. Maintenant au fil des jours, je deviens de plus en plus conscient. C’est la miséricorde de Dieu sur moi.

Ma question est que, selon les écritures,  pour accomplir la méditation ou les rites parfaitement, il est essentiel d’avoir une compréhension avec concentration. Si l’on ne peut pas comprendre la langue sanskrite, peut-on les accomplir par la traduction ?

Vasant Maheshwary

Réponse : La traduction n’est pas nécessaire…

Le tonnerre n’a pas besoin d’être traduit. De la même façon, le mantra Hare Krishna est puissant et il agira que l’on soit adepte ou pas dans la langue sanskrite. Par conséquent, tout le monde devrait chanter le mantra Hare Krishna autant que possible tous les jours pour réaliser la Vérité Suprême.

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Sankarshan Das Adhikari
 

Samedi, le 23 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR  Plonger Profondément Dans L’océan De Félicité

De Sydney, en Australie

Le 22 décembre 2006 – Nous sommes maintenant au centre ISKCON de Sydney, ayant passé la nuit ici. Tout comme je l’ai décrit hier, nous sommes maintenant dans l’atmosphère sublime de la bonté pure, demeurant dans un ashram merveilleux plein de dévots engagés 24 heures par jour dans le service du Seigneur.

Les kirtans merveilleux (chants en congrégation du mantra Hare Krishna) se déroulent régulièrement, unissant tout le monde dans des célébrations extatiques de félicité transcendantale. L’adoration somptueuse des Déités de Sri Sri Radha et Krishna se conduit à toutes heures pour inspirer le sentiment de bhakti dans le cœur.

Des aliments végétariens délicieux sont préparés avec amour et dévotion, pour être offerts ensuite à Radha et Krishna. Parce qu’elle est offerte au Seigneur, par Sa miséricorde, la nourriture est transformée d’énergie matérielle en énergie spirituelle. Elle est ensuite distribuée aux dévots et aux invités pour nourrir le corps et pour réveiller la conscience spirituelle de l’âme. En plus, il y a deux classes tous les jours. Depuis mon arrivée hier après-midi, j’ai déjà donné deux conférences.
Voici donc la conscience de Krishna en action. Quelle douceur !

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com
 



Photo : Les dévots et les invités goutent la félicité suprême en participant dans un kirtan Hare Krishna au centre ISKCON de Sydney

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Krishna Porte-T-Il Une Plume De Paon ?


Veuillez-bien m’expliquer pourquoi Krishna aime-t-Il porter une plume de paon sur Sa tête. J’ai demandé cette question à plusieurs dévots mais ils n’ont pas pu me l’expliquer à ma satisfaction.
Je vous en remercie d’avance.

Hare Krishna

Vinnie

Réponse : Parce qu’il l’aime…

Krishna porte une plume de paon pour décorer Sa tête parce qu’Il aime bien les plumes de paon. Il aime beaucoup les plumes de paon. Il trouve qu’elles sont captivantes et merveilleuses.

Sankarshan Das Adhikari
 

Vendredi, le 22 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR  La Meilleure Atmosphère

De Sydney, en Australie

Le 21 décembre 2006. J’écris ceci du siège arrière d’une camionnette conduite par Caitanya Das de la Nouvelle Govardhan vers l’aéroport du Goldcoast, duquel je prendrais un vol à Sydney. Notre séjour à la Nouvelle Govardhan a été si merveilleux dans les montagnes sereines, l’air pure, les grands espaces, les panoramas à enlever le souffle et une belle rivière fluide. Ce fut certainement très inspirant de passer quelques jours dans ce paysage divin. Mais il n’y a pas moins de bonne augure dans notre prochaine destination, un temple Hare Krishna à Sydney, bien qu’il soit au sein d’une ville bondée et congestionnée.

Comment est-ce possible ?

Un paysage paisible et animant est dans la modalité de la bonté. La scène d’une ville où les gens courent ici et là pour gagner et dépenser l’argent est dans une modalité inférieure, la modalité de la passion. Et une atmosphère pleine de vagabonds et de clochards dans laquelle tout le monde s’abasourdi avec l’alcool et/ou les drogues, est dans la modalité de l’ignorance. Mais un temple du Seigneur où les dévots sont engagés 24 heures sur 24 dans Son service, se trouve dans le meilleur absolu de toutes les atmosphères. Une telle atmosphère est au-delà des modalités de la nature matérielle. Elle est située dans la bonté pure. La modalité matérielle de la bonté est toujours mélangée avec quelques traces de passion et ignorance. Mais la bonté pure est 100% libre de toutes souillures par la passion et l’ignorance.

Nous sommes donc en route à ce moment vers le centre ISKCON sublime au nord de Sydney. Tout comme nous avons savouré le nectar incomparable à la Nouvelle Govardhan, maintenant nous allons gouter similairement le nectar ultime au centre ISKCON de Sydney.

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com



Photo : Sankarshan Das Adhikari répond à ses courriels en savourant l’atmosphère sublime de la Nouvelle Govardhan en Australie.
 

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Sentir Son Âme ?


Monsieur, je suis Chetan Krishna Chaudhari. J’ai assisté à votre conférence à Nerul au sujet du Seigneur Krishna. J’ai beaucoup de questions. Pourriez-vous les répondre, s’il vous plait ?

Je sais que l’homme possède une âme, mais je voudrais savoir comment sentir son âme, puisque au cours des jours ordinaires on n’a pas l’expérience de son âme.

Je vous remercie de votre lecture et pour tout.

Respectueusement

Réponse : Par La Compréhension Correcte Et La Pratique…

Je suis très heureux d’apprendre que tu as participé à ma conférence et je serais aussi très heureux de répondre à tes questions. Bien que tu indique avoir beaucoup de questions, tu ne me demande qu’une seule. N’hésite pas, je te pris, de me poser les autres questions que tu puisses avoir.

Ta question au sujet de comment ressentir ton existence spirituelle est très bonne. Si à présent tu ne sens pas ton existence spirituelle, éternelle, pleine de félicité et de connaissance, c’est parce que tu t’identifie erronément avec ton corps matériel temporaire. Le premier pas est de comprendre que tu n’es pas ton corps. Ton corps est comme un vêtement que tu porte ou une auto que tu conduis. Ce n’est pas toi. Le pas suivant est de t’engager dans des activités sur la plateforme spirituelle. Dans cette époque, l’activité la plus puissante dans laquelle nous pouvons nous occuper dans ce but est le chant du Mahamantra Hare Krishna :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare


Si tu te lèves tôt chaque matin avant le lever du soleil, prend ton bain, et chante au moins 16 rondes de ce mantra sur un chapelet de japa avant de partir pour ton travail quotidien, ta conscience deviendra rapidement et facilement située sur la plateforme spirituelle. Et graduellement au cour du temps, en continuant ce processus fermement tous les jours, tu atteindras le point où tu pourras garder ta conscience solidement fixée au niveau spirituel 24 heures par jour.

Sankarshan Das Adhikari
 

Jeudi, le 21 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR  Le Dernier Jour À La Nouvelle Govardhan

De la Nouvelle Govardhan

20 décembre 2006 – Dans cette douce demeure transcendantale, la Nouvelle Govardhan, chaque jour devient de plus en plus savoureux. C’est donc avec des serrements de cœurs tristes que nous partons demain pour prendre notre vol vers Sydney. Bien sûr, une route d’aventures transcendantales sans fin nous attend. Mais, tout de même, qui voudrait laisser derrière un endroit merveilleux comme la Nouvelle Govardhan – un lieu de saints dévots, d’émerveillant Déités, avec une belle salle du temple, un lieu plein de vaches, de paons, de fleures partout, de levés et de couchés de soleil épanouissants, d’arcs-en-ciel, d’une rivière, et beaucoup plus encore ?

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

Quelques photos de la Nouvelle Govardhana:

 

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment la Nouvelle Govardhan peut-elle être en Australie ?

Veuillez bien m’expliquer comment la Nouvelle Govardhan peut être créée en Australie ? Le Seigneur a soulevé Govardhan à Vrindavan, et celle-ci est la Govardhan originelle. Il ne l’a pas soulevé en Australie, alors comment la Nouvelle Govardhan peut-elle être recréée en Australie ?

Veuillez-bien excuser mon ignorance absolue.

Votre serviteur,

Anupam

Réponse : En Célébrant Les Passetemps Du Seigneur…

Nommer ce lieu la Nouvelle Govardhan n’est pas du tout inapproprié. Ce nom fut personnellement approuvé par l’un des plus grands maîtres spirituels dans l’histoire de l’Univers, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Dans une lettre à Hari-sauri Das, du 1er mai 1977, Sa Divine Grâce a écrit au sujet de la propriété où je me loge à présent, « Oui, le nom ‘la Nouvelle Govardhan’ sera très appropriée pour ta ferme. »

Parce que les dévots du Seigneur porte toujours dans son cœur le souvenir des passetemps du Seigneur, partout où ils vont, ils demeurent toujours dans la terre sacrée du Seigneur. En se souvenant de Krishna, le Porteur de la Colline Govardhan, ce lieu se voit transformé en Govardhan.
Tous ceux qui comprennent le secret de la méditation transcendantale apprécieront comment cet endroit a été transformé en la Nouvelle Govardhan, étant engagé dans le service de Krishna. Quoique ceci ne semble pas être raisonnable du point de vue matériel, c’est facilement compris et réalisé par ceux qui se situent sur le plan transcendantal.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 20 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Le Secret Du Chant Pur

De la Nouvelle Govardhan, en Australie

Dans Sa gentillesse, Krishna apparaît comme le Nama Avatar, l’incarnation du Nom. Il Se manifeste pleinement sous la forme de Ses noms pour permettre aux âmes perdues de l’âge de Kali d’atteindre facilement la perfection spirituelle au moyen du chant de Ses noms avec amour. Nous devenons réalisés dans la Vérité Absolue à la mesure que nous pouvons chanter Ses noms avec pureté. Par conséquent, l’aspect le plus essentiel du procès de la réalisation du soi est d’être capable de perfectionner notre chant des saints noms.

C’est facile à dire mais pas toujours si facile à faire. Comment le faire facile ? Quel est le secret du succès en ce qui concerne le chant pur des saints noms du Seigneur ?

À cet effet, Srila Prabhupada citait souvent le proverbe anglais, « Si tu m’aime, aime mon chien. » Srila Prabhupada explique que le dévot du Seigneur est comme le chien du Seigneur. Le Seigneur a plus d’intérêt à voir combien nous aimons Ses dévots qu’Il est à voir combien nous L’aimons. Le secret des initiés en ce qui concerne la perfection du chant des saints noms est donc de cultiver des relations douces et affectueuses avec les dévots du Seigneur. À la mesure que nous aimons les dévots du Seigneur, à cette mesure nous pourrons nous absorber purement dans le chant des saints noms de Krishna, et aussi à cette mesure Il se révélera personnellement à nous.

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Savoir Si Dieu Existe-t-Il ?


simplement en observant soigneusement les choses qui m’entourent, comment pourrais-je savoir que Dieu existe,  que sa présence ne peut être reniée et qu’Il m’observe constamment ?

Votre étudiant

Réponse : Par L’observation Et L’analyse…


Tu peux observer que toute machine requiert un opérateur pour fonctionner. De ceci tu peux déduire que la machine gigantesque de l’Univers requiert-elle aussi un opérateur.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mardi, le 19 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Entrer Dans Un État De Félicité Pure

De la Nouvelle Govardhan, en Australie

Il y a quelque chose que personne n’aime. C’est la souffrance. Alors, comment éviter les conditions de souffrances qui nous sont lancées par l’énergie matérielle ? Comment entrer dans l’état de la félicité pure sans aucune ébriété ? Ceci requiert la purification de la conscience.

Tout comme l’eau dans son état originel est pure mais devient contaminée en entrant en contact avec une atmosphère contaminée, la conscience pure originelle de l’entité vivante devient contaminée au contact avec l’atmosphère matérielle. C’est cette contamination qui est la cause des souffrances et des misères que nous subissons dans l’existence matérielle. Par conséquent, pour nous libérer des souffrances, nous n’avons qu’à devenir libre de toute contamination. Voilà pourquoi il est si important de chanter régulièrement les Saints Noms de Dieu :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare


Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Se Connecter Avec Vous…

Comment me connecterai-je avec vous ?

Poonam

Réponse : Les Enquêtes Soumises Et Le Service…

Se connecter avec moi n’est pas difficile. Si tu suis m’est instruction de toujours chanter les saints noms et de suivre l es principes régulateurs de la liberté selon le système de bhatki yoga (la conscience de Krishna), tu seras toujours connectée avec moi en tous temps, tous lieux et en toutes circonstances.

tad viddhi pranipatena
pariprasnena sevaya
upadeksyanti te jnanam
jnaninas tattva-darsinah

« Cherche à connaître la vérité en approchant un maître spirituel ; enquiers-toi d’elle auprès de lui avec soumission, et tout en le servant. L’âme réalisée peut te révéler le savoir, car elle a vu la vérité. » Bhagavad-gita 4.34

Sankarshan Das Adhikari
 

Lundi, le 18 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : L’atmosphère douce et transcendantale de la Nouvelle Govardhan

De la Nouvelle Govardhan, en Australie

17 décembre 2006 – Un de mes lecteurs a fait l’objection que je décris parfois mes activités dans les ‘Pensées du Jour’. Mais la conscience de Krishna n’est pas une philosophie desséchée. C’est la sagesse, l’application pratique de la connaissance la plus élevée. Dans une classe de chimie, nous écoutons la conférence  et nous apprenons que la formule H2O est égale à l’eau. Plus tard nous allons au laboratoire et dans une éprouvette nous le réalisons actuellement. Nous combinons 2 parties d’hydrogène avec une partie d’oxygène et effectivement nous obtenons de l’eau dans notre éprouvette. De la même façon, lorsque je décris  les activités pratiques dans la conscience de Krishna, c’est simplement pour démontrer sa nature transcendantale douce dans l’action. C’est la preuve de son authenticité.

Hier, nous avons été bénis avec l’opportunité sublime de venir à la Nouvelle Govardhan dans les belles montagnes près de la cote australienne au sud de Brisbane.

 

Il y a ici une merveilleuse communauté de dévots qui se rassemblent tous les jours pour chanter le mantra Hare Krishna, pour adorer les belles Déités Sri Sri Radha Govardhandhari,

 

pour lire et discuter le sublime Srimad Bhagavatam, et pour prendre ensemble le Krishna prasadam. Le Krishna prasadam n’est pas une nourriture ordinaire. C’est une nourriture végétarienne qui est cuite puis offerte au Seigneur Sri Krishna avec amour et dévotion.

Peu après notre arrivé dans notre logis au sommet de la montagne, un gel arc-en-ciel c’est manifesté gisant du fond de la vallée.

 

Et quand nous sommes allés au temple pour un darshan, nous étions heureux de voir les beaux paons qui se promènent régulièrement dans la propriété du temple. Le Seigneur Krishna aime particulièrement les paons et porte toujours une plume de paon dans Ses cheveux.

 

En mettant Krishna au centre de notre vie, tout devient sublime, paisible et bienheureux. C’est ce dont le monde entier a besoin de faire en ce moment. Tous doivent suivre l’exemple de la communauté de la Nouvelle Govardhan et rendre leurs vies parfaites.

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : L’importance Du Tilaka…

Je suis un lecteur quotidien de vos ‘Pensées du Jour’. C’est très intéressant et informatique. Pourriez-vous expliquer l’importance et la signification du tilaka et la marque de chandan appliquée sur le nez ?

Je vous en remercie d’avance.

Yadugiri

Réponse : La Purification Du Corps…

En ce qui concerne le tilaka, Srila Prabhupada explique :

« Chaque dévot doit prendre son bain tôt le matin et décorer son corps avec le tilaka… Les douze marques de tilaka sur le corps sont suffisantes comme décorations de bon augure pour purifier le corps. » Srimad Bhagavatam 4.12.28, commentaire

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 17 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : L’Expérience Ultime

De Brisbane, en Australie

Pourquoi vivre une existence ordinaire et banale pleine de toutes sortes d’anxiétés, quand on peut vivre une aventure fraiche à chaque minute ? Nous ne sommes pas destinés à souffrir. La souffrance est une imposition artificielle sur la conscience bienheureuse de l’être vivant. C’est seulement dû à l’ignorance de s’identifier avec le corps matériel. Simplement en réalisant que nous ne sommes pas ces corps et en nous engageant dans les activités en tant qu’êtres éternels et spirituels, nous gouterons la véritable ananda ou félicité de l’existence spirituelle à chaque minute.
Bien sûr, ce n’est pas toujours aussi facile que ça. C’est parce que nous sommes très habitués à vivre dans l’illusion. Pendant des millions d’existences, nous avons identifié notre être avec le corps que nous habitions dans cette existence particulière. Ça prend du temps pour sortir de l’illusion. Nous devons être patients. Néanmoins, si nous sommes déterminés et demeurons toujours enthousiastes, notre perfection est garantie de se manifester au cours du temps. Pour ceux qui persistent sur ce sentier, la récompense est d’une valeur illimitée.

Sankarsan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Voir Krishna…

Je viens d’une famille brahmanique qui appartient à Brij. Nous avons un temple de Shri Radha Krishna dans notre maison que nous adorons soigneusement de notre mieux possible. Je suis déjà toutes ces règles. Parfois je sens Krishna en toutes parts autour de moi. Je sens un petit garçon dont la face est pleine de Makhan (beurre) et Il rit en jouant avec Ses amis partout où Il se trouve. Mais ce n’est pas toujours ainsi. Je veux sentir ceci tout le temps. Je veux voir Krishna. Je veux Lui parler personnellement. C’est la motivation de ma vie.

Veuillez-bien me dire comment obtenir ceci.

Hare Krishna

Sharvan

Réponse : Prendre Refuge Dans Le Guru…

La meilleure façon de faire complète ta vie spirituelle est de prendre refuge d’un maître spirituel authentique. Par sa miséricorde tu pourras perfectionner ta vie spirituelle et voir le Seigneur Krishna au-dedans comme au dehors à chaque minute.

C’est ce que confirme le Srimad Bhagavatam comme suit :

tasmad gurum prapadyeta
jijnasuh sreya uttamam
sabde pare ca nisnatam
brahmany upasamasrayam


« Par conséquent, toute personne qui désire sérieusement la perfection spirituelle ultime doit rechercher un maître spirituel authentique et prendre refuge en lui par l’initiation. La qualification d’un maître spirituel authentique est qu’il a réalisé les conclusions des écritures par le raisonnement et il est capable de convaincre les autres de ces conclusions. Ces grandes personnalités, qui ont pris refuge en Dieu Suprême, laissant de coté toutes considérations matérielles, on doit entendre quelles sont des maîtres spirituels authentiques. » Srimad Bhagavatam 11.3.21

Sankarshan Das Adhikari
 

Samedi, le 16 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR :Hare Krishna À 10.000 Mètres

De Kuala Lumpur, en Malaisie

15 décembre 2006, 08h00 – Ce matin quand je me suis levé avant l’aurore, je me trouvais sur un vol de Mumbai, Inde vers Kuala Lumpur, Malaisie. L’hôtesse de l’air a remarqué la marque de tilaka vaishnava sur mon front et ma dit, « Hare Krishna.» C’est ce que j’aime entendre. Elle m’a dit que parfois elle visite les temples ISKCON en Inde ainsi qu’en Malaisie. Aussitôt qu’on prononce ce grand chant de la délivrance, l’atmosphère devient transformée de matérielle à spirituelle. Nous devons donc toujours chanter ces noms saints de Dieu :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare


Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Croiser à des religions différentes…

Je suis un humble dévot du Seigneur Sri Krishna par la grâce de notre Acharya Sri Madvacharya, et je reçois votre Cours Ultime De La Réalization Du Soi depuis plusieurs jour.

Je suis très heureux que votre voie de la dévotion soit similaire au principe Dvaita (la dualité) qui est la manière pratique pour les temps modernes. C’est aussi réconfortant de voir qu’ISKCON se compose de membres de différentes races et cultures et qu’elle répand le message de notre Krishna par toute la Terre. Mais c’est déconcertant de noter que quelques personnes qui sont nées et élevées dans la manière disciplinée (la voie brahmanique) en Inde se laissent attirer par la soi-disant extase matérielle et oublient Dieu et se laissent convertir à d’autres religions. Je voudrais bien connaître vos perceptions à ce sujet.

Avec beaucoup de respects,

Sudha Jagannathan

Réponse : Croiser À L’irréligion…

En fait, il n’y a pas question de croiser à des religions différentes. Pourquoi donc ? Parce que la religion est Une, adorer Dieu. Si tu aimes vraiment Dieu, alors tu es véritablement religieux. Peut importe quelle désignation tu porte. Par contre, si tu aime la gratification de tes sens matériels plus que Dieu, tu es irréligieux peut importe quelle étiquette tu te donne.

Pour celui qui réalise la véritable essence de la religion, il n’y a pas question de croiser de cette religion à une autre. Ce concept n’a pas de sens. C’est une absurdité pour celui qui a actuellement atteint la plateforme véritable de la religion. Ceux qui se convertissent d’une religion à une autre ne se trouvent pas sur la plateforme de la religion véritable. Ils étaient déjà convertis à l’irréligion et ils croisent seulement d’une version d’irréligion à une autre version d’irréligion.

Ces pauvres âmes doivent être ramenées à la position actuelle de la religion pour qu’elles puissent échapper au cycle de la naissance et de la mort et regagner leur position originelle, maintenant perdue, dans les passetemps éternelles du Seigneur. Nous devons ramener tous ceux qui sont croisé à l’irréligion à leur position originelle dans le Krishna bhakti.

Sankarshan Das Adhikari
 

Vendredi, le 15 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Le Style De Vivre Le Plus Merveilleux

De ISKCON Juhu, à Mumbai, en Inde

Le 14 décembre 2006, 15h00 – Les emballages et les rendez-vous de dernière minute sont en cours. Nous partons pour l’aéroport de Mumbai à 20h00 pour un vol nocturne à Kuala Lumpur, suivi d’un second vol à Brisbane, en Australie.

Quelle opportunité d’orée m’a été présentée ! Le monde entier se trouve dans un désordre chaotique sans conscience illuminée, et j’ai une telle bonne fortune d’être béni avec la sagesse qui peut libérer tout le monde de sa condition souffrante. En plus, j’ai reçu l’opportunité de voyager et de répandre cette science partout dans le monde pour le bénéfice ultime de tous les êtres vivants. C’est la grande bonté de mon maître spirituel envers moi. Je ne peux concevoir un style de vie plus merveilleux que celui-ci.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait faire un rendez-vous avec moi en Australie devrait m’envoyer un courriel aussitôt que possible pour voir si c’est possible. sda@backtohome.com

-------------------------------------------------------------
RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Différence entre Vishnu et Krishna….

Expliquez-moi la différence entre le Seigneur Vishnu et le Seigneur Krishna.

Abhijit

Réponse : Krishna est le Vishnu Originel …

Vishnu est la catégorie de ‘Personnalité de Dieu’. Toutes les formes de Dieu sont Vishnu, c’est à dire, elles sont dans la catégorie de Vishnu. La source originelle de toutes les incarnations est Krishna. Il est donc le Vishnu Originel.

Dans la Bhagavad-gita, le Seigneur Sri Krishna déclare :

atha va bahunaitena
kim jnatena tavarjuna
vistabhyaham idam krtsnam
ekamsena sthito jagat


«Mais à quoi bon, ô Arjuna, tout de détail ? Car, l’univers entier, par une simple étincelle de Ma personne, je le pénètre et le soutiens. » Bhagavad-gita 10.42

Sankarshan Das Adhikari
 

Jeudi, le 14 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Notre Départ de l’Inde

De ISKCON Juhu, à Mumbai, en Inde

Plus tard ce soir nous prenons un vol de Mumbai vers Kuala Lumpur, en Malaisie pour un arrêt bref avant de continuer vers Brisbane, en Australie. L’inde, comme d’habitude, nous a donné une expérience enrichissante et revitalisante. Ici dans le pays de Krishna, même si le matérialisme prolifique se manifeste de plus en plus partout, il existe encore une profonde présence de conscience de Krishna, comme une rivière souterraine, coulant avec beaucoup de force. L’on doit simplement s’y brancher en cherchant et prenant refuge de l’association des transcendantalistes réalisés. C’est alors que l’on peut gouter cette belle culture de l’Inde, au-delà du temps.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Le Maître Spirituel Possède-T-Il La Volonté Libre ?


J’ai lu que le Maître Spirituel attend dans l’univers, jusqu’à ce que son dernier disciple soit délivré et il est dit aussi que si le disciple suit sérieusement les principes régulateurs, il continuera à être son maître spirituel, autrement le disciple n’aura pas de protection.

Alors, comment pouvons-nous comprendre que le Maître Spirituel devra reprendre naissance dans ce monde matériel ? Et si c’est ainsi, le Maître Spirituel n’est-il pas lié à nos désires et aspirations sans avoir aucune volonté personnelle ?

Arun Ramakrishnan

Réponse : La Volonté Libre Absorbée Dans La Bhakti …

Srila Prabhupada confirme dans une lettre à Jayapataka Maharaja en 1969 que le maître spirituel reste dans l’univers matériel jusqu’à ce que tous ses disciples soient délivrés. Cette gentillesse spéciale du maître spirituel est réservée à ses disciples qui suivent strictement les principes régulateurs, et non pour ceux qui ont abandonné ses instructions.

Il faut comprendre que sa renaissance est un acte de grande miséricorde envers ses disciples sincères qui ont des difficultés. Mais ce ne veut pas dire que le maître spirituel n’a plus la volonté libre. Chaque âme jiva a la liberté à chaque instant de choisir entre Krishna ou Maya. Le maître spirituel est aussi une âme jiva, mais une qui s’absorbe pleinement dans le service de dévotion.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 13 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Le Mérite Qui Dance Toujours

De ISKCON Juhu, à Mumbai, en Inde

L’humble disciple ne pense jamais qu’il est l’auteur des choses merveilleuses qu’il accomplit dans le service du Seigneur. Il donne toujours tout le mérite à son maître spirituel pour son succès spirituel. Dans les cercles transcendantaux, le mérite est quelque chose qui ne reste jamais sur place. Le disciple donne tout le mérite à son maître spirituel. Mais le maître spirituel lui n’ont plus ne veut le mérite. Il donne le mérite à son maître spirituel, qui à son tour le donne à son maître spirituel, qui le donne lui à son maître spirituel, etc., etc. De cette façon le mérite est finalement offert à Krishna. Mais Krishna non plus ne veut pas garder le mérite. Il redonne le mérite à Ses dévots. C’est ainsi que le mérite ne reste jamais sur place. Il continue à dancer d’une personne à une autre, à une autre.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : L’évidence Védique Du Cycle Des Morts Et Des Renaissances?

J’écoutais une conférence par un académicien au sujet de la comparaison des religions et il a fait quelques affirmations qui requièrent votre clarification authentique. Ils sont :

Nul part les Védas font-elles référence au cycle des morts et des renaissances. Elles mentionnent qu’il y a la vie après la mort (une fois seulement), mais pas un cycle de naissance et de mort.

À quel moment, selon les écritures, l’Avatar Kalki fera-t-Il son avènement ?

Hare Krishna

Murali
Doha, Qatar

Réponse : C’est Donné Clairement…

Les académiciens ne sont pas qualifiés pour comprendre la sagesse védique. La sagesse védique peut seulement être comprise par quelqu’un ayant une attitude dévotionnelle. L’académicien veut établir sa propre autorité en soutirant une nouvelle conclusion, qu’il essaiera de défendre avec ses raisonnements inventés. Le dévot n’a pas un tel motif pour essayer de se gagner une réputation personnelle en établissant une nouvelle conclusion. Il s’intéresse seulement que les conclusions données directement par le Seigneur Krishna soient honorées et adorées partout sur Terre pour la délivrance de l’humanité souffrante du museau des naissances et des morts répétées.

Il est indiqué clairement dans le Srimad Bhagavatam qu’il existe en fait un cycle de mort et de renaissance. Dans le verset suivant, le cycle des morts et des renaissances (samsrti-cakravalam) est cité précisément :

tasmad rajo-raga-visada-manyu-
mana-sprha-bhayadainyadhimulam
hitva grham samsrti-cakravalam
nrsimha-padam bhajatakutobhayam iti


« Par conséquent, O démons, abandonnez le soi-disant bonheur de la vie familiale et prenez refuge des pieds pareils-au-lotus du Seigneur Nrsimhadeva, qui sont l’abris garanti contre toutes craintes. L’enchevêtrement dans la vie familiale est la cause originelle de l’attachement matériel, des désires incessants, la morosité, la colère, le désespoir, la peur et le désire pour le faux prestige, qui résultent tous dans la répétition de la naissance et de la mort. » Srimad Bhagavatam 5.18.14

L’Avatar Kalki fera sont apparition juste avant la fin du Kali Yuga, 427.000 ans dans le futur.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mardi, le 12 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Traverser l’enfer pour gouter le nectar

De ISKCON Juhu, à Mumbai, en Inde

Ce monde matériel est un lieu de difficultés illimitées. Par conséquent, que nous poursuivons une vie dédiée à l’avancement matériel ou à l’avancement spirituel, nous sommes forcés de faire face à tellement de situations infernales. Quelle est donc la différence entre la vie matérielle et la vie spirituelle ?

La différence est que sur le sentier de la vie matérielle les difficultés ne partent jamais, même pas après des millions et des billions d’existences. Sur la voie spirituelle, celle-ci est notre dernière vie à nous affronter à ces difficultés. La voie spirituelle nous porte complètement au-delà des bornes de ce monde matériel pourri.

En dépit de toutes les difficultés que subit un dévot en s’efforçant de servir Krishna dans ce monde matériel, il jouit d’un très bon temps en essayant de révolutionner ce monde matériel malencontreux avec les enseignements de la Bhagavad-gita pendant qu’il ci trouve.

En provenant des États Unis d’Amérique, je pensais que je connaissais le sens du mot ‘embouteillage’ quand j’ai eu l’expérience du « cauchemar-sans-fin » d’un embouteillage à Mumbai (voir photo) en route vers un programme de prédication. On doit prévoir suffisamment de temps pour arriver à destination.

Mais une fois arrivé, on réalise qu’il n’y a rien de plus sublime que de partager ce nectar ultime avec ceux qui sont avides de le recevoir. Dans la photo ci-dessous, j’explique la philosophie de la Bhagavad-gita à l’un des maints centres d’étudiants à travers Mumbai.



Le dimanche, j’ai expliqué la Bhagavad-gita à une salle pleine de plusieurs centaines de spectateurs à notre temple de la rue Mira, capturé dans les photos suivantes.


Je n’ai jamais pu supporter mon existence antérieure dénuée de sens. Combien je suis endetté envers mon maître spirituel, Srila Prabhupada, pour m’avoir béni avec cette vie de nectar illimité.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment chanter avec amour ?

Une fois vous avez dit que je dois chanter avec amour. Mais parfois il est très difficile de se concentrer, beaucoup de pensées courant dans le mental pendant le chant des 16 rondes. Aussi, il semble parfois que je n’ai aucun amour ou il ne sort pas.

Que faire ?

Kaspars

Réponse : Réveiller le volcan assoupi …

Quand tu aime quelqu’un et tu essaye de le servir, tu fais naturellement le tout possible pour te concentrer à lui donner un service de première classe, en dépit de toutes les distractions. Tout le monde possède l’amour pur pour Dieu. C’est comme un volcan au profond du cœur. Tout comme il existe des volcans qui sont actifs et d’autres qui dorment, pour une âme libérée, l’amour de Dieu est actif et pour une âme conditionnée, l’amour de Dieu est endormi. Le secret du succès pour ceux qui désirent réveiller le volcan endormi de l’amour de Dieu dans leur cœur est de chanter au moins 16 rondes par jour du Mahamantra Hare Krishna sur un chapelet de japa en suivant strictement les principes régulateurs :

1- Pas de sexe illicite
2- Pas d’intoxication
3- Pas de viande
4- Pas de jeux de hasard

Si tu reste dans la compagnie des dévots, toujours chantant et suivant les principes régulateurs, l’amour pur et naturel de Dieu dans ton cœur devient naturellement réactivé.

Sankarshan Das Adhikari
 

Lundi, le 11 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Une Mine d’Or De Nectar

De ISKCON Mira Road, Mumbai, en Inde

Ici à Mumbai, les activités de ISKCON de transformation de la Terre fleurissent au point où il y a 25 différents centres de ISKCON à divers endroits de la région de Mumbai. Aucune autre ville dans le monde ne possède tellement de centres de ISKCON. Ce n’est pas surprenant donc que je considère Mumbai comme une mine d’or d’opportunités illimitées pour partager le nectar extatique de la conscience de Krishna. Depuis que nous sommes arrivés, nous allons d’un programme de prédication à un autre programme de prédication à un autre programme de prédication. Et nous avons visité seulement un petit pourcentage de centres. Je pense combien il est merveilleux que tant de personnes ici prennent sérieusement le processus de raviver leur conscience de Krishna endormie. Chaque ville du monde devrait être ainsi.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Surpopulation Et Qu’en Faire ?

Les écritures nous disent-elles pourquoi il y a la surpopulation ? Et que pouvons-nous en faire ?

John

Réponse : Comment Soulager Le Fardeau De La Terre…

Selon les conclusions tirées des écritures védiques, même si la population mondiale entière ne se composait que d’une personne, si cette personne n’était pas consciente de Krishna, ce serait la surpopulation. Et par contre, même si nous avons dix fois la population mondiale présente, mais toutes ces personnes étaient purement conscientes de Krishna, il n’y aurait pas de surpopulation

On pourrait dire que ce n’est que du fanatisme religieux, mais au contraire, en parlant de façon pratique, c’est très scientifique. Lorsqu’une personne est en parfaite harmonie avec Dieu et l’univers, sa présence a un effet purifiant et soulevant sur l’univers entier. Il n’y a pas question qu’elle aura un effet polluant sur l’univers.

Tout ce que nous devons faire pour soulager la Terre de son fardeau tortueux est de devenir un pur dévot de Krishna et d’enseigner à tous comment faire de même.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 10 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : A L’endroit Propice, Au Moment Propice Avec L’attitude Correcte

D’ISKCON Juhu, Mumbai, en Inde

D’une manière ou d’une autre, après avoir souffert dans le cycle de la naissance, de la mort, de la vieillesse et de la maladie au cour de billions d’existences innombrables, je me suis trouvé à l’endroit propice, au moment propice avec l’attitude correcte. J’étais là-bas au parque de Golden Gate à San Francisco, en Californie, USA le dimanche 27 Juin 1971, écoutant la conférence publique donnée par le maître spirituel le plus puissant dans l’histoire de l’univers, Sa Divine Grâce Om Vishnupada Paramahansa Parivrajakacharya Astotttara Sata Sri Srimad A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, le Foundateur-Acharya d’ISKCON, l’association internationale pour la conscience de Krishna.

Depuis le début de ma première année à l’université dans l’automne de 1965, je cherchais sérieusement l’illumination spirituelle. Néanmoins, pour plus de cinq ans, je ne trouvais que l’échec dans ma cherche parce que je ne trouvais que des faux enseignements et des faux maîtres, les uns après les autres. Comment savais-je qu’ils étaient faux ? Parce qu’ils ne me donnaient aucun soulagement dans ma condition souffrante.

Mais je n’abandonnais pas ma foi qu’il y avait un sens à découvrir dans mon existence, un sentier hors du marais lourd et enlisent de mon illusion. Je continuais donc à chercher et à chercher et à chercher la lumière de la réalisation spirituelle, que j’étais sûr existait quelque part.

Le Seigneur n’a pas ignoré cette conviction intense qui brûlait dans mon cœur. Il a tout arrangé à la perfection ce jour-là quand j’avais suffisamment appris comment m’approcher du maître spirituel avec humilité en me prosternant à ses pieds et en m’offrant à lui comme son serviteur. Quand j’ai finalement compris l’attitude correcte, Krishna m’a récompensé avec l’opportunité de rencontrer mon maître éternel, Srila Prabhupada.

Ses paroles sages pénétrèrent profondément dans mon cœur et me tirèrent hors de cette existence matérielle. Elles m’ont inspiré à me dédier complètement à le servir et à servir le Seigneur Sri Krishna. Ses instructions continuent à me bénir, me protéger et me guider en ce jour même et pour le reste de l’éternité.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Quelqu’un Se Sent-Il Impuissant ?

1) Pourquoi se sent-on impuissant face aux décisions de Dieu ?
2) Pourquoi est-il si difficile de pardonner un être humain qui nous blesse jusqu’au cœur de l’âme?

Chhavi Sharma

Réponse : Ces Sentiments Son Nés De L’ignorance Seule…

Si on se sent impuissant, c’est à cause de l’ignorance. Les dévots purs du Seigneur ne se sentent jamais impuissants. Ils se sentent toujours sous la pleine protection du Seigneur même dans les conditions les plus dangereuses. Si nous nous sentons impuissants c’est parce que nous n’avons pas confiance que le Seigneur prendra soin de nous. Dieu aide ceux qui s’aident eux-mêmes. La meilleur aide que nous pouvons nous donner est de développer une pleine foi et confiance en le Seigneur.

Les personnes qui ne peuvent pas pardonner sont infectées par l’orgueil.

Sankarshan Das Adhikari
 

Samedi, le 9 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Révolution complète de la Terre

D’ISKCON Juhu, Mumbai, en Inde

Dans la sagesse védique ancienne, particulièrement dans la Bhagavad-gita et le Srimad Bhagavatam, nous avons la semence pour complètement ré-spiritualiser la planète. Ce n’est pas très étonnant ou extraordinaire parce que ces textes de connaissance révélée nous parviennent d’un temps quand la planète entière vivait dans la paix et l’harmonie en tant que nation unique. Rien de neuf  à inventer. Nous n’avons qu’à apprendre les leçons du passé quand la Terre était comme un paradis en comparaison de son présent état.

La Bhagavad-gita                 et                le Srimad Bhagavatam        

Par conséquent, il n’y a rien de plus important que la lecture en grande échelle de la Bhagavad-gita et du Srimad Bhagavatam. Cette lecture doit se faire à partir d’éditions qui ne voilent pas le message par des interprétations aux motivations personnelles. Nous devons lire les éditions qui représententde ces grands ouvrages  tels qu’ils sont, sans aucune interprétation.

Ces éditions pures sont disponibles par la miséricorde de Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, mon maître spirituel bien-aimé. Si vous n’avez pas encore lu ces livres, s’il vous plait, faite-le aussitôt que possible. Ensuite, renseignez toutes vos connaissances à leur sujet, et demandez-leurs de renseigner toutes leurs connaissances à leur tour. De cette façon, nous ferons une révolution qui transformera ce monde fou en paradis spirituel.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Que veut dire ‘Sankarshan’ ?

Je me demandais la signification de votre nom ‘Sankarshan’. Veuillez m’éclairer. Aussi dites-moi dans quel pays/temple vous basez-vous ?

J’espère que je ne vous dérange pas avec ces questions personnelles au lieu de questions spirituelles.

Votre serviteur,

Harish

Réponse : Celui qui attire toutes les entités vivantes…

C’est un fait que quand nous approchons un maître spirituel, nous devons lui demander comment faire progrès dans la conscience de Krishna, plutôt que des questions personnelles. Mais puisque tu me demandes, j’essayerai de te répondre à ta pleine satisfaction.

‘Sankarshan’ veut dire Celui qui attire toutes les entités vivantes. Cela indique bien-sur le Seigneur Suprême. Mon maître spirituel, Srila Prabhupada, m’a donné le nom de Sankarshan Das, qui signifie le serviteur de Sankarshan. Bien que je ne sois qu’un simple serviteur de Sankarshan, je prie pour Ses bénédictions pour que je puisse attirer toutes les entités  vivantes vers Lui.

Naturellement, elles sont déjà attirées vers Lui. Mais dans ce monde matériel, elles sont attirées par Son énergie illusoire plutôt que vers Lui directement. Tout comme un homme affamé ne peut être satisfait en essayant de manger le reflet d’une nourriture dans un mirroir, de même dans le monde matériel, personne ne peut trouver la satisfaction, peut importe leur vigueur en essayant de jouir de l’énergie illusoire du Seigneur. Ma prière est donc que je puisse les attirer directement vers le Seigneur à l’écart de Son énergie illusoire. L’énergie illusoire se manifeste principalement sous la forme du sexe illicite, la consommation de viande, l’intoxication et les jeux de hasard. Le Seigneur se manifeste Lui-même sous la forme de Ses saints noms :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Le quartier général de mes activités de prédication se trouve au centre ISKCON d’Austin, au Texas.

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 8 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Hare Krishna Land – Le Paradis Sur Terre

De ISKCON Juhu, Mumbai, en Inde

Après une semaine extatique de gouter le doux nectar de Sri Vrindavan Dham, maintenant nous dégustons le gout du paradis-sur-terre de Hare Krishna Land à Juhu, Mumbai, en Inde. Ce temple fut personnellement établi par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada après une grande lutte avec un homme d’affaires qui nous avait vendu le terrain et avec des tactiques trompeuses et adroites avait essayé de nous reprendre le terrain. C’est un temple vibrant avec une adoration des Déités spectaculaire, un auditoire pour l’interprétation des arts dévotionnels, un restaurant populaire, un logis pour visiteurs, et un grand nombre de brahmacaris (moines)  y résident qui sont très, très saints dans leur conduite et très enthousiastes pour partager avec tout le monde la bénédiction suprême, la conscience de Krishna.

 

Un pujari offrant l’arati à Sri Sri Radha-Rasabihari

 

Le logis à deux tours originel  pour visiteurs
 

 

Le nouveau logis pour visiteurs

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Quiconque voudrait me rencontrer pendant que je suis à Mumbai est bienvenu. Je serais ici jusqu’au 14 décembre. Voyez mon itinéraire pour voir où et quand je donnerais mes conférences. Vous pouvez aussi faire en rendez-vous pour une rencontre privée. Pour faire un rendez-vous, appelez le numéro 2620-6860 et demandez la chambre  No. 119. Si vous n’obtenez pas de réponse, appelez mon téléphone mobile au 932-270-5677.


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Requête : Dites-Moi Tous Les Moyens De Plaire Au Seigneur…

Je chante 16 rondes par jour depuis 1 an et 9 mois et je suis les principes régulateurs. Je voudrais savoir comment le Seigneur peut-Il être plut. Dites-moi tous les moyens de plaire au Seigneur. Expliquez-moi, je vous prie, d’une façon élaborée. Je vous en serais très reconnaissant.

Sandeep Gera

Réponse : Combien De Grains De Sables Il Y A-T-Il Sur La Plage ?

Si je pouvais te dire combien de grains de sable il y a sur la plage, je ne pourrais quand même pas te dire toutes les manières de plaire au Seigneur. Elles sont innombrables. Néanmoins elles sont divisées en neuf catégories différentes comme suit :

sravanam kirtanam visnoh
 smaranam pada-sevanam
 arcanam vandanam dasyam
 sakhyam atma-nivedanam
 iti pumsarpita visnau
 bhaktis cen nava-laksana
 kriyeta bhagavaty addha
 tan manye 'dhitam uttamam

 « Prahlada Maharaja dit :  écouter et chanter au sujet du nom saint et transcendantal du Seigneur, Sa forme, Ses qualités, Son attirail et Ses passetemps, s’en souvenir, servir les pieds pareils-au-lotus du Seigneur, offrir l’adoration respectueuse au Seigneur avec les seize types d’articles, offrir des prières au Seigneur, devenir Son serviteur, considérer le Seigneur comme son meilleur ami, et se soumettre complètement au Seigneur (en d’autres mots, Le servir pleinement avec le corps, le mental et les paroles) – ces neufs processus sont acceptés comme le service pur de dévotion. On doit comprendre que celui qui a dédié sa vie au service de Krishna à travers ces neufs méthodes est la personne la plus savante, car elle a acquis le savoir complet. » SB 7.5.23-24

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 7 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Au Revoir À Vrindavan

De Sri Vrindavan Dham

Avec une mélancolie transcendantale naturelle dans mon cœur, aujourd’hui je pars à 05h30 de la demeure transcendantale du Seigneur, Vrindavan Dham. Nous prenons un vol vers Mumbai pour passer une semaine merveilleuse avec les dévots du Seigneur là-bas. Bien sur, je suis très heureux pour les merveilleuses aventures dans la conscience de Krishna qui nous attendent. Mais il reste toujours dans un coin de mon cœur le désire de rester pour toujours à Vrindavan.

Bien que le Seigneur Krishna aie parti de Vrindavan pour se porter à Mathura, il est décrit qu’Il ne met jamais le pied hors de Vrindavan, parce que son cœur reste toujours à Vrindavan. Je prie pour la miséricorde illimitée du Seigneur Sri Krishna, Vrindavan-natha (le Maître de Vrindavan) qu’Il m’accorde une résidence éternelle en tant que serviteur du serviteur de Ses serviteurs dans Son bosquet de plaisir suprême. Même s’Il désire que je Le serve en séparation en voyageant toujours pour prédiquer partout dans le monde, je prie que mon cœur puisse rester toujours absorbé dans la conscience de Vrindavan, la conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Le Guru Souffre-T-Il Le Karma De Ses Disciples?

J’ai une question que je veux vous poser depuis longtemps.

Je reçois une réponse de vous à 50% des courriers que je vous envois. Je voudrais savoir pourquoi. Pardonnez-moi de vous demander telles questions. Est-ce parce que mes courriers ne vous atteignent pas ou est-ce parce que vous avez trop de courrier pour pouvoir y répondre à tous ou est-ce parce que mes questions sont trop bêtes pour mériter une réponse ? Si c’est le cas, ce ne me dérange pas, je veux simplement savoir pour éviter de demander ces questions dans le futur. Néanmoins je suis extrêmement reconnaissant d’avoir reçu 50% de réponses de vous. Que vous répondiez du tout à une âme conditionnée comme moi est sur le niveau le plus haut de la compassion !

J’accepte chaque mot que vous me donnez comme du nectar provenant de votre maître spirituel, Srila Prabhupada, qui provient de Krishna par la succession disciplique.

J’ai deux questions si vous voulez bien y répondre :

Le maître spirituel souffre-t-il à cause du karma qu’il accepte de ses disciples ?

Le maître spirituel est-il toujours affecté par les actions et le karma de ses disciples, même après son départ du monde matériel ?

Je vous remercie de votre gentillesse rare,

Sincèrement

Votre étudiant

Réponse : Le Corps Du Guru Souffre…

Je réponds à tous les courriers que tu m’envois. Si tu ne reçois pas de réponse c’est parce que je n’ai pas reçu ton courrier. Veuille bien me le renvoyer.

Oui, le maître spirituel peut être affligé par la souffrance dans son corps matériel dû au karma de ses disciples. C’est pourquoi les disciples doivent suivre strictement les vœux qu’ils ont faits au moment de leur initiation, pour ne pas causer de difficulté à leur maître spirituel.

La connexion avec le maître spirituel et sa responsabilité envers ses disciples ne se termine pas quand il quitte le monde matériel. Si le disciple tombe dans des difficultés spirituelles, le maître spirituel doit reprendre naissance dans le monde matériel pour délivrer son disciple. C’est une raison de plus pour laquelle le disciple doit strictement suivre les vœux faits lors de son initiation.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 6 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Dégustant Le Nectar Suprême Du Parikrama De Govardhana

De Sri Vrindavan Dham

Le 5 décembre 2006, à 19h26 – Nous venons de retourner à notre logis dans l’ashram Bhaktivedanta après avoir complété le Parikrama de Govardhan. Ce fut une expérience transcendantale merveilleuse. C’est un parcourt sacré de 22 Km autour de la Colline Govardhan que nous avons accompli pieds-nus par respect pour le caractère sacré de chaque centimètre carré de la terre sainte. Govardhan est glorifiée comme suit dans les écrits sacrés de Srila Raghunatha Das Goswami :

O Govardhan, O roi des montagnes
O colline dont le nom nectarien – le meilleur des serviteurs de Hari – coule de la bouche pareille-à-la-lune de Sri Radha,
O colline que les Védas déclarent être la marque de tilaka de Vraja, donnez-moi une résidence auprès de vous, je vous prie.

La Colline Govardhan

Cette montagne sacrée est descendue du monde spirituel à un lieu nommé Salmali Dvipa dans les temps très anciens. Plus tard, il y a des millions d’années, au début du Satya Yuga, Govardhan fut apportée au Vraja Mandal, la région de Vrindavan Dham, par un sage nommé Pulastya Muni. Il y a 5.000 ans, le Seigneur Krishna personnellement commanda aux résidents de Vrindavan d’adorer cette colline, et finalement Il révéla qu’Il était Lui-même Govardhan.

Même jusqu’à ce jour, Govardhan est régulièrement adorée par les résidents de Vrindavan. Chaque caillou sur la colline est considéré être une mûrti, une Déité de Krishna. Il y a 500 ans, lorsque le Seigneur Chaitanya visita Gorvardhan, par respect, Il refusa de mettre pied sur Govardhan, en considérant qu’Elle était non-différente du Seigneur Sri Krishna.

La première chose à faire quand on commence le parikrama sacré est d’offrir ses révérences en se prosternant parterre à plat ventre, droit comme un bâton. Ceci nous aidera à nous mettre dans le juste cadre mental d’humilité d’un pèlerin. L’offrande de révérences faite de cette manière s’appelle offrir le ‘dandavat’. ‘Danda’ signifie ‘bâton’ et ‘vat’ signifie ‘comme’.
 

(Note de l’éditeur : Dans cette photo, nous observons l’auteur offrant ses dandavats à coté de la route lors du début de son parikrama de Govardhan, dans le village de Radha Kunda.)

Après avoir parcouru quelque distance, nous arrivons au beau Kusum Sarovara, le beau visage de Govardhana. ‘Kusum’ signifie ‘fleurs’ et ‘sarovara’ signifie ‘lac’. Selon le Brahma-vaivarta Purana, le grand sage Astavakra Muni observa des pénitences sur le bord du lac en attendant l’apparition sur Terre de Radha et Krishna. Il est dit qu’en obtenant Leur darshan, il quitta son corps mortel. Auparavant, encerclant ce lac, il y avait une belle forêt nommée Puspa Van (la forêt de fleurs.) Dans cette forêt, Srimati Radharani et Ses amies y allaient cueillir des fleurs.

Kusum Sarovara

Après Kusum Sarovara, nous procédons vers Manasi-ganga. Manasi-ganga fut appellée à Vraja (la région de Vrindavan) par Krishna Lui-même pour qu’Il puisse se baigner dans la Gange sans quitter Vraja.

Une fois, Nanda Maharaja, Mère Yasoda, et les résidents de Vrindavan ont écouté une histoire merveilleuse au sujet des gloires de la Rivière Gange. Ils entendirent que Garuda, l’oiseau gigantesque porteur de Vishnu, a attrapé une fois un grand serpent près de la rive de la Gange. Lorsqu’il s’envolait avec le serpent dans ses griffes, la queue du serpent a accidentellement touché l’eau de la Gange. Immédiatement le serpent a pris une forme céleste à quatre bras comme les résidents de Vaikuntha (le monde spirituel.) En écoutant cette histoire merveilleuse et les bénédictions qu’apporte une baignade dans la Gange, tous les résidents de Vraja décidèrent faire un pèlerinage à la Rivière Gange pour aller s’y baigner.

En voyant les préparations pour faire le trajet, Krishna informa à Nanda et Yasoda qu’il n’y avait pas besoin de sortir de Vraja. Néanmoins, Nanda Maharaja et les autres Vrajavasis pensèrent que Krishna n’était qu’un petit garçon et qu’Il ne comprennait pas complètement l’affaire. Mais Krishna continua à insister et finalement Nanda Maharaja se laissa fléchir. Accompagné par tous les habitants de Vrindavan, il suivit Krishna jusqu’au milieu de la Colline Govardhan.

Quand Krishna arriva sur la rive du Manasi-ganga, Ganga Mata, la personnification de la Rivière Gange, soudainement se manifesta de l’eau et commença à offrir des prières au Seigneur Krishna. Lorsque les habitants de Vrindavan observèrent à Ganga Mata, ils lui ont offert leurs obéissances. Par suite, guidés par Nanda Maharaja, ils ont tous pris leur bain sacré dans le Manasi-ganga.

Manasi-ganga

Après le Manasi-ganga et le village de Govardhan, nous sommes arrivé au village de Aniyora. Voici un vidéo-clip de Aniyora

http://www.backtohome.com/images/2006-2007 WT/ghill/aniyor.wmv

Après Aniyora, il y eut une pluie merveilleuse, rafraichissante et humectant, et nous avons dégusté un pique-nique de Krishna prasadam à coté de Govardhan. De là, nous avons continué notre marche autour de Govardhan jusqu’après le coucher du soleil.

Sankarshan Das Adhikari

P.S. Nos remercîments spéciaux à Sriman Rajasekhare das Brahmacari pour son livre titulé « Le Guide en Couleur de la Colline Govardhan » que nous apporta beaucoup de détails pour nos descriptions ci-dessus.

Un taureau couché près du pied de Govardhan


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Conscience Totale Est-Elle Pure ?

J’ai lu dans  le Srimad Bhagavatam :

« … La Conscience Totale est celle du Virata-rupa gigantesque, et cette même conscience est exhibée dans les personnes individuelles… » (SB : Canto 3, Chapitre 6, Verset 7)

Je vous prie, j’ai une question à vous poser : Cette Conscience Totale est-elle spirituelle ? Est-elle pure ?

Le vôtre dans le service du Seigneur Sri Krishna.

Rupa Raghunath Dasa

Réponse : Elle Est L’ombre De La Conscience Pure…

La conscience totale n’est pas purement spirituelle. La conscience totale est l’ombre de la conscience pure. C’est la bonté pure avec une légère addition de la modalité matérielle de la passion. C’est du point de la conscience totale que les activités sont générées.

Pour plus d’information sur le sujet de la conscience totale tu peux lire le Srimad Bhagavatam 3.5.27.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mardi, le 5 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Les Gloires Sublimes De Sri Vrindavan Dham

De Sri Vrindavan Dham

Sri Vrindavan Dham est un lieu très spécial pour s’engager dans l’écoute et le chant des gloires du Seigneur. Dans cet endroit où chaque centimètre carré est saturé avec le gout nectarien des passetemps transcendantaux  du Seigneur, toutes les activités dévotionnelles prennent une dimension plus profonde et plus riche dans leur douceur. Tout devient rehaussé.

Assis dans mon logis en train d’écrire ‘La Pensée du Jour’, je pense à ma bonne fortune d’habiter exactement à l’endroit des passetemps amoureux du Seigneur avec Ses dévots les plus intimes. Chaque particule de poussière de cette demeure la plus sacrée est plus précieuse que toute la richesse de l’univers entier multiplié par des millions, des trillions et des quatrillions de fois. Srila Prabhupada explique les gloires de Sri Vrindavan Dham comme suit :

« Vrindavan-dham n’est pas différent du Seigneur parce que le nom, la renommée, la forme et le lieu où le Seigneur se manifeste sont tous identiques avec le Seigneur en tant que connaissance absolue. Par conséquent, Vrindavan-dham est aussi adorable que le Seigneur. »

Il n’y a rien de plus merveilleux que de se réveiller chaque matin en réalisant, « Je suis à Vrindavan ! » C’est la quintessence de tous les lieux de résidence parmi la totalité de toute existence.

 

Ne serait-ce pas pour cette mission urgente de réveiller la conscience de Krishna endormie dans le cœur de tout le monde, je resterais ici simplement et confortablement dans cette demeure qui n’est pas différente du monde spirituel. Mais pour accomplir cette mission de bénir tout le monde avec la perfection spirituelle la plus haute, je voyage constamment en répandant cette conscience sublime de Krishna partout sur Terre.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Chanter offensivement ou ne pas chanter?

Lequel est mieux, chanter offensivement ou ne pas chanter du tout ?

Merci beaucoup.

Votre humble servante,

Ameeta

Réponse : Le moyen pour atteindre le chant inoffensif est …

Il y a trois étapes dans le chant :

        1)      l’étape offensive
2)
      l’étape clarifiant
3)
      l’étape inoffensive
 

Nous devons atteindre l’étape inoffensive pour être délivrés du cycle des morts et des renaissances. Si nous ne chantons pas du tout, nous ne serons pas situés dans la spiritualité et nous demeurerons embrouillés dans le cycle de la naissance et de la mort.

Srila Prabhupada explique, « En pratiquant le chant de cette vibration sonore, on traverse trois étapes de développement : l’étape offensive, l’étape clarifiant et l’étape transcendantale. »

Il est donc naturel, qu’au début, notre chant soit offensif. Ceci ne devrait pas nous arrêter de chanter. Nous devons simplement faire notre meilleur effort pour ôter nos offenses aussitôt que possible. En sommaire, il est des millions de fois mieux de chanter offensivement que de ne pas chanter du tout, parce que l’étape offensive est suivie de l’étape clarifiant, qui est alors suivie de l’étape inoffensive. A ce point nous atteignons la perfection spirituelle.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 4 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Le Temple de Krishna-Balarama à Raman Reti

De Sri Vrindavan Dham

La plus grande bénédiction est de pouvoir rester ici à Sri Vrindavan Dham où le Seigneur Krishna joua Ses passetemps d’une douceur illimitée il y a 5.000 ans. Ce lieu est une demeure transcendantale, une ambassade du monde spirituel qui existe ici sur la planète Terre. Srila Prabhupada explique que cet endroit est si spécial que même la poussière de Vrindavan est Krishna.

Srila Prabhupada a établi un merveilleux temple ici dans la région de Vrindavan nommée Raman Reti, le lieu où Krishna et Balarama jouait dans le rôle de pâtres avec leurs amis. Raman Reti veut dire 'les sables agréables’. Dû à cet emplacement, Srila Prabhupada décida de faire figurer Krishna et Balarama comme les Déités principales du temple et il le nomma le Temple de Krishna-Balarama. (Voir photo ci-jointe)

Voici Krishna et Balarama sur l’autel central :


Krishna et Balarama sont décrit comme suit dans le Sri Chaitanya Charitamrta :

eka-i svarupa donhe, bhinna-matra kaya
adya kaya-vyuha, krsna-lilara sahaya

“Ces deux sont un, de la même identité. Ils diffèrent seulement en forme. Le Seigneur Balarama est la première expansion du corps de Krishna, et Il assiste le Seigneur Krishna dans Ses passetemps transcendantaux. »

Je prie pour Leur miséricorde que je puisse être puissamment fixé dans la conscience de Krishna et que vous, mes chers lecteurs, puisse être délivrés du cycle des morts et des renaissances par Leur miséricorde.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Devenir Plus Méchant Pour Obtenir La Libération ?

Parfois, les gens deviennent si méchants qu’ils sont personnellement vaincus par le Seigneur, leur libération immédiate en étant le résultat.

Puisque la plupart de nous sommes par nature très méchants, ne serait-il pas plus facile de devenir de plus en plus méchants au point où le Seigneur nous délivrera ? Qu’est-ce qui arrête les gens d’utiliser cette logique perverse pour continuer à commettre leurs actes méchants ?

Milind

Réponse : C’est Plus Facile Par La Conscience De Krishna…

C’est un fait qu’il y a deux façons de devenir libéré. On peut s’abandonner au Seigneur ou être un démon qui est tué par le Seigneur.

Dans cette connexion, on doit noter que seulement les grands, grands démons qui possèdent des grands pouvoirs mystiques sont anéantis directement par le Seigneur. Les petits démons de tous les jours ne sont pas suffisamment puissants pour mériter être tués par le Seigneur. Par conséquent la façon la plus facile de devenir libéré est de devenir pleinement conscient de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari
 

Dimanche, le 3 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Malade à Vrindavan

De Sri Vrindavan Dham

2 décembre 2006. Aujourd’hui je suis très malade. C’est à cause de quelque chose que j’ais mangé. À Vrindavan, nous prenons tout ce qui nous arrive comme la miséricorde de Krishna. Ça ne fait rien si c’est bon ou mauvais, beau ou laid, du point de vue matériel. Nous comprenons que Krishna a un but dans toutes Ses activités. Tout ce que Krishna fait est bon. Nous devons simplement utiliser chaque circonstance dans laquelle nous nous trouvons pour nous soumettre de plus en plus à Ses pieds pareils-au-lotus. Nous devons nous concentrer  à 100% à tout faire pour Son plaisir, Sa satisfaction. Ceci et seulement ceci nous apportera le bonheur et la satisfaction.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: L’origine De L’entité Vivante…

J’ai une question. J’en suis confus. J’ai entendu dire que nous faisons partie intégrante de Krishna, mais aussi que nous sommes en même temps différent de Krishna, que nous (les atmas) et Krishna (le paramatma) ne pouvons pas être de la même identité. Krishna déclare dans la Bhagavad-gita que jamais ne fut le temps que nous n’existions pas, et que jamais ne fut le temps que Lui-même n’ait pas existé. Mais l’atma doit bien avoir une source dont il provient. Alors, pourquoi sommes-nous différent de notre source ? En fait, je veux savoir sur l’origine du jiva, l’être vivant individuel.

Vijay Sharma

Delhi, en Inde.

Réponse: Simultanément Un et Différent

Bien que le tout complet et ses parties soient un, il y a une différence. Par exemple, tout comme tu fais part de l’Inde, tu es donc un avec l’Inde. Néanmoins, il existe une vaste différence entre la population de toi, au compte de une personne, et la population de l’Inde, au compte de beaucoup de millions de personnes.

L’être individuel, le jiva, émane éternellement de Krishna. Krishna est donc sa source. Mais il n’y a pas de temps que le jiva n’a pas existé parce que Krishna est toujours en train d’émaner le jiva, et Il continuera à l’émaner éternellement.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 2 décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR : Vrindavan Parikrama

De Sri Vrindavan Dham

Le 1er décembre 2006 – Aujourd’hui j’ai contourné la ville sacrée de Vrindavan. Cette ville de 5.000 temples est le site de beaucoup des plus intimes passetemps du Seigneur Sri Krishna. Il y a cinq cents ans, cette région était une forêt sur le bord de la rivière sacrée Yamuna. Le Seigneur Chaitanya y a rendu visite dans l’année 1515 dans le but d’identifier les endroits sacrés perdus qui étaient associés avec les passetemps transcendantaux du Seigneur Sri Krishna.  Le Seigneur Chaitanya s’est promené parmi les différentes forêts sacrées de Vrindavan dans une extase spirituelle d’amour divin, parfois en s’éclatant de rire, parfois en pleurant, parfois en dansant dans l’extase, et toujours en chantant constamment les saints noms de Krishna. Par sa puissance divine et spirituelle, Il fut capable d’identifier tous les endroits importants des passetemps du Seigneur Krishna dans les alentours de la ville de Vrindavan de nos jours.

Le sentier autour de la ville s’appelle en Hindi ‘Parikrama Marga’, ce qui veut dire ‘le sentier contournant’.

Je commence et je finis mon parcourt du parikrama en offrant mes pleines dandavats (tombant à plat ventre droit comme un bâton) dans la poussière sacrée à coté du Parikrama Marga. Le premier site important le long du sentier est Kaliya Ghat. Il existe ici un arbre kadamba de plus de 5.000 ans. Pendant la présence ici-bas de Krishna, cet arbre kadamba se tenait debout sur le bord de la Rivière Yamuna. De cet arbre, Krishna a plongé dans la Yamuna pour subjuguer le serpent géant Kaliya, qui contaminait la Yamuna avec son poison.

Le suivant site sacré important est le Temple de Madan Mohan. Ce fameux temple fut le premier à être construit à Vrindavan. Il fut construit sous la direction de Sanatana Goswami sur la colline nommée Dvadasaditya. Ce fut sur cette colline que Krishna est venu se réchauffer dans les rayons du soleil. Il ressentait un frisson après avoir passé si longtemps dans l’eau avec le serpent Kaliya. À ce moment, douze formes d’Aditya (Surya, le déva du Soleil) se manifesta en ce lieu comme douze soleils brulants pour éviter que le Seigneur attrape un rhume. ‘Dvadasaditya’ signifie ‘douze Adityas.’

Après un arrêt à Imli Tala, les restes d’un arbre tamarin de plus de 5.000 ans qui fut associé avec les passetemps du Seigneur Krishna et du Seigneur Chaitanya, nous sommes arrivés à Kesi Ghat.

C’est le lieu où Krishna tua le démoniaque Kesi, qui se manifesta sous la forme d’un cheval gigantesque. C’est aussi le plus important Ghat de bain de Vrindavan. On célébre ici chaque soir un Arati offert à la Rivière Yamuna. Ce démon Kesi était ami avec Kamsa, le roi malveillant, qui essayait par tous les moyens  de tuer Krishna. Par la puissance mystique de ce démon, il a pris la forme d’un cheval énorme, et dans une humeur sauvage et coléreuse,  il est entré dans Vrindavan où il trouva le Seigneur Krishna qui jouait sur le bord de la Rivière Yamuna avec ses amis, les jeunes pâtres. Il a attaqué le Seigneur pour le tuer, mais au contraire, il a reçu la grande bénédiction d’être tué par le Seigneur.

En faisant cette marche de 10 Km pendant 2 ou 3 heures, on peut ainsi rendre ses respects à la demeure sacrée du Seigneur. Ainsi on se lave d’innombrables péchés commis pendant beaucoup de vies, en adorant littéralement des milliers de lieux saints.

Je ne mentionne que quelques points culminants. Il y a beaucoup de détails que je ne peux pas vous décrire dans ce bref message. Vous devez personnellement venir un jour pour gouter l’expérience de Vrindavan. Cela aidera à vous reconnecter avec l’éternel Vrindavan Dham, qui existe toujours dans le ciel spirituel merveilleux.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: À Quel Moment L’âme Atteint-Elle La Réalisation ?

À quel moment après la mort l’âme réalise-t-elle qu’elle a gaspillé sa vie ? Il y a-t-il un moment quand on regrette n’avoir pas dédier sa vie pour cultiver la conscience de Krishna ? Cette réalisation vient-elle après être entré dans le sein d’une autre entité vivante ?

Votre humble servante ;

Ameeta

Réponse : Dans la forme humaine…

Il se pourra n’avoir aucune réalisation pendant des millions de vies, selon combien il vit de manière coupable. C’est une situation très triste. C’est pourquoi nous devons inonder la planète entière dans la conscience de Krishna.

Si l’entité vivante est suffisamment pieuse pour recevoir une autre naissance humaine, il est décrit dans le Srimad Bhagavatam qu’après sept mois il pries au Seigneur d’être délivré de sa situation horrible. À ce regard, Srila Prabhupada explique, « Pour autant que l’enfant se trouve dans le sein de sa mère, il est dans une condition de vie horrible et précaire, mais le bénéfice est qu’il ravive sa conscience pure de sa relation avec le Seigneur Suprême et il prie pour sa délivrance. Mais une fois dehors de l’abdomen, lorsque l’enfant est né, Maya ou l’énergie illusoire est si forte qu’il est immédiatement subjugué et commence à penser que le corps est son être véritable. »

Tu doit donc te considérer très fortunée d’avoir pris une naissance humaine et d’être consciente de ta relation avec Krishna. Prend plein avantage de cette opportunité très rare avec laquelle tu es bénie, et rend ta vie parfaite en te soumettant aux pieds-pareils-au-lotus du Seigneur Sri Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 1er décembre 2006

LA PENSÉE DU JOUR :  Une Miséricorde Spéciale au Samadhi de Srila Prabhupada

De Sri Vrindavan Dham

Le 30 novembre 2006. Aujourd’hui, je me suis levé avant 03h00 pour prendre mon bain, chanter Hare Krishna sur mon chapelet de japa, et pour participer à l’Arati de 04h10 au samadhi de Srila Prabhupada. Le samadhi de Srila Prabhupada est le beau temple de marbre où le corps transcendantal de Srila Prabhupada est enterré après son départ de ce monde en 1977.

À cet endroit, le lieu le plus sacré de tout l’univers, on peut sentir fortement la présence de Srila Prabhupada. Alors, quand le dévot présent le plus ainé m’a demandé de mener le kirtan du Gurvastakam, (le chant en congrégation des huit prières en langue sanskrite glorifiant le maître spirituel), je l’ai pris comme la bénédiction la plus grande. J’ai mis tout mon cœur dans le kirtan, essayant d’exprimer pleinement à Srila Prabhupada mon amour et ma dévotion envers lui et pour lui demander ses bénédictions pour que je puisse répandre vigoureusement  ce mouvement pour la conscience de Krishna partout sur la Terre. Les émotions furent très douces et merveilleuses.

 

Le Samadhi de Srila Prabhupada 

Il n’y a rien de plus merveilleux que d’être ici à Sri Vrindavan entouré par les dévots pleins d’amour et par la douce demeure transcendantale des passetemps du Seigneur Sri Krishna. Simplement en respirant l’air de Vrindavan, l’on devient purifié de millions d’activités pécheresses accumulées au cours de millions de vies. Simplement en touchant la poussière de cette terre sainte, l’on devient bénit avec la Krishna prema, l’amour pour Krishna.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : L’âme ressent-elle la douleur ?

L’âme ne peut être tuée par aucun moyen. Mais peut-elle ressentir les difficultés ou la douleur lorsque le corps est blessé ?

Sateesh

Réponse : Les Âmes Illuminées Sont Transcendantales Aux Douleurs Et Plaisirs De Ce Monde...

L’âme ressent les difficultés ou les douleurs, si elle s’identifie avec le corps matériel. Au degré qu’elle est réalisée dans son identité spirituelle éternelle, elle devient écarté des douleurs et des plaisirs du corps matériel. Les sensations existent toujours pour l’âme réalisée, mais elle n’en est pas perturbée. Parce que l’âme auto-réalisée est complètement située dans l’énergie interne du Seigneur, pour elle, les douleurs et plaisirs de ce monde sont seulement quelque chose qui se passe là-bas dans l’énergie externe.

Sankarshan Das Adhikari

 

Le mois précédent

Hit Counter