La Pensée Du Jour

Réalisations et  correspondances sélectes de
Sa Grâce Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | Conférences (en Anglais) | Autres Services| Galleries | Méditations sur la Bhakti Pure
 
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi | Offrandes | La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'



Sa Divine Grâce
A.C. Bhaktivedanta
Swami Prabhupada

Le Cours Ultime de la Réalisation du Soi (tm)

L
e système d'entraînement le plus avancé du monde dans la réalisation spirituelle,  guidant des milliers vers la plus haute illumination.

Guidé et inspiré par le fondateur-Acharya de ISKCON: Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Consacré a achever une révolution spirituelle pour l'illumination de tous les êtres de cette planète.

Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi

Español                                   Русскйи                                English


Sa  Grâce Sriman
Sankarshan Das Adhikari

Obtenez la miséricorde spéciale de Krishna en faisant du service de dévotion

Aidez Sankarshan Prabhu dans sa mission de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Une contribution singulière ou mensuelle peut se faire en ligne en allant ici :

Faire une contribution en cliquant ici

 

Un appel pour votre assistance

Sur l’ordre de son maître spirituel, Srila Prabhupada, Sankarshan Prabhu à dédié sa vie au travail extrêmement urgent de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Le plus la conscience de Krishna se répand, le plus que la souffrance, le manque et la haine sur cette planète seront remplacés par la félicité, l’abondance et l’amour. Voici une opportunité dorée de faire le plus grand bien pour toutes les entités vivantes et de recevoir les bénédictions spéciales du Seigneur. Par conséquent, nous devons, au mesure du possible, sacrifier notre temps, notre énergie et nos ressources pour aider Sankarshan Prabhu dans son travail urgent. Si vous voulez participer d’une façon ou d’une autre, grande ou petite, veuillez écrire à Sankarshan Prabhu en cliquant si dessous :

Envoyer un courriel à Sankarshan Prabhu
 


Une Nouveauté ! Maintenant Disponible !

94 Photographies du Tour Du Monde de SDA en 2006-7!

chaînon à la gallérie de photos

L'itinéraire

de

 Sankarshan

Prabhu

 

Vendredi, le 31 août 2007
______________________

LA PENSÉE DU JOUR : Le Soulagement De Toutes Les Détresses

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, Etats-Unis

La conscience de Krishna est si bien qu’elle apporte immédiatement le soulagement à toutes sortes de détresses matérielles.  Que nous soyons irrités par un petit ennui ou assiégé par une catastrophe majeure, dans tous les cas, si nous prenons refuge de Krishna, notre mental deviendra paisible. Nous n’avons qu’à nous rappeler que Krishna est le meilleur ami de toutes les entités vivantes et parce qu’Il est le propriétaire de tout, tout doit être utilisé pour son plaisir. Cette conscience s’appelle la conscience de Krishna et elle apporte le soulagement rapide à toutes sortes de détresses. Ce que confirme la Bhagavad-gita :

« Parce qu'il Me sait le But ultime de tous les sacrifices, de toutes les austérités, Souverain de tous les astres et de tous les dévas, ami et bienfaiteur de tous les êtres, le sage trouve la cessation des souffrances matérielles. » Bhagavad-gita 5.29

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Dieu Nous Fait-Il Souffrir ?

Pourquoi Krishna (Dieu) a-t-Il fait ce monde plein de souffrance et douleur ? Pourquoi nous a-t-Il envoyé dans ce monde pour souffrir sans nous donner des conseils ?

Réponse : Nous Nous Faisons Souffrir

Krishna a fait ce monde pour ceux qui voulaient partir de Son royaume. Il ne nous a pas envoyé ici. Nous sommes venus ici par notre propre sottise. Krishna essaye de nous convaincre de retourner dans Son royaume, mais nous sommes têtus, sottement attachés à notre situation de souffrance et refusant de retourner à notre position originelle dans le monde spirituel.

Comment peux-tu dires qu’Il ne nous donne pas de conseils ? Il est temps de se réveiller et réaliser notre stupidité et prendre sérieusement les instructions miséricordieux de Krishna qu’Il nous donne dans la Bhagavad-gita.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 30 août 2007
______________________

LA PENSÉE DU JOUR : Savourez Le Voyage

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, Etats-Unis

Assis-toi, décontractes-toi et savoures le voyage vers la perfection spirituelle, même s’il y a quelques cahots le long du trajet. Il n’y a rien de mieux à faire dans cette forme humaine d’existence que de faire le trajet ultime de retourner au Ciel Spirituel. Les autres sentiers peuvent sembler plus sereins, mais ils ne font que cercler à travers les 8.400.000 espèces différentes de vie. Dans la dernière analyse, on subira beaucoup plus de secousses sur ces sentiers que sur celui qui mène à la perfection. Par conséquent, tolères les austérités que tu rencontreras dans la conscience de Krishna et tu atteindras le Nirvana Suprême de l’amour pur pour Dieu dans cette vie même. Le maître spirituel est ton meilleur ami pour te guider, te bénir et t’inspirer à chaque pas.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : L’amour imparfait

J’ai lu dans un article par Srila Prabhupada qu’il n’y a pas d’amour dans ce monde matériel, même si les gens le glorifient. Il y a tellement de gens qui glorifient l’amour d’un jeune couple, entre les parents et leurs enfants, entre amis, et l’amour pour la patrie, etc. etc. Srila Prabhupada nous instruits que ce n’est pas l’amour, mais kama – les désirs matériels. Dans la langue Sanskrite aussi, il n’y a pas de terme pour ‘amour’ ; le seul terme qui se rapproche est ‘prema’ – l’amour pour Dieu. Est-ce vrai que l’amour dans ce monde matériel n’est qu’un reflet perverti du prema – l’amour spirituel ?

J’ai une expérience personnelle de ceci. Mes parents ‘m’aiment’, et donc ils me lient et ne me permettent pas de faire quoique se soit à l’encontre de leur volonté. Ils ne me permettent pas de servir Krishna. Ceci est le kama et non le prema.

Mais que dire alors de l’amour entre dévots ? Est-ce kama ou l’amour spirituel ? Ou un mélange des deux ?

Votre serviteur éternel

Zhang Yechen

Réponse : La Perfection De L’amour

Le soi-disant amour dans ce monde matériel n’est que kama ou convoitise. Mais quand quelqu’un aime Krishna, il peut aimer  véritablement les dévots de Krishna et toutes les entités vivantes. Quand nous arrosons la racine d’un arbre, toutes les feuilles et les branches sont nourries. Cet amour d’un dévot pour un autre et pour toutes les entités vivantes est complètement libre de kama. C’est une manifestation de prema, parce qu’il aime tout le monde en relation avec Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 29  août 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR : L’illumination Suprême

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, Etats-Unis

Pourquoi languir dans l’océan de l’existence matérielle bouleversé sans secours par les vagues du sattva guna, raja guna et tama guna – les modes de la bonté, la passion et l’ignorance ? En prenant sérieusement le sentier de la réalisation du soi sous l’égide experte du maître spirituel authentique, tu peux atteindre l’illumination. En fait, la forme humaine de vie est faite pour devenir illuminé, pour atteindre l’illumination suprême, qui est de comprendre pleinement les enseignements de la Bhagavad-gita, de les mettre en pratique et de partager ce savoir sublime avec autant de gens possible dans ce monde. Celle-ci est la perfection suprême de l’existence humaine.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Confusion Au Sujet De Ne Pas Manger D’animaux

Je suis confuse au sujet de ne pas manger d’animaux parce qu’ils sont également des enfants de Dieu. Que se passe-t-il avec les animaux qui sont mangés par d’autres animaux ? Les animaux sont-ils moins aimés s’ils sont carnivores ? Si je mange une prune, est-ce que je ne mange pas aussi un enfant de Dieu ? N’est-il pas vrai que tout ce qui existe est un enfant de Dieu ? Où dessinons-nous la ligne entre ce qui mérite vivre et ce qui mérite être mangé ? Qu’est-ce qui ne mérite pas être un enfant de Dieu ? Si je peint une peinture, elle est mon enfant (au moins au sens figuré), mais Dieu, l’Artiste,  doit être le Père / la Mère de chaque iota de vie et de mort, parce qu’il n’existe rien d’autre que la Réalité Ultime. La vie est donc l’œuvre de Dieu, et la Vie doit manger pour survivre, et Elle doit manger ce qui est dans sa nature de manger – même la viande maigre, le porc, le poulet et aussi le gras, mais avec soin. Les carnivores sauvages savent de quoi manger. Pourquoi nous humains serions-nous différents ? Plus de choix ? OUI ! Et voici la difficulté, cher Maître. Je choisi de manger les côtelettes, et vous choisissez de me condamner, de me critiquer et de me juger. « Ne jugez pas, à moins d’être jugé à votre tour. » Chaque fois que je juge quelqu’un, quelqu’un me jugera, et ainsi de suite, nous déplaçant de plus en plus de l’amour. Les aborigènes américains qui mangeaient et mangent encore la viande, remercient la Puissance Sacrée pour leur nourriture – et les vêtements et les ravitaillements. La vie se sert de la vie. La vie à besoin de la vie. Je vous remercie d’avoir lu mes soucis, cher Maître. Je désire pour vous la paix, la bonne santé et la joie abondante.

Véritablement,

Ilène

Réponse : Vivre En Equilibre Avec La Nature

Chaque espèce de vie est pourvue de son quota de nourriture par les lois de la nature. Tu peux comprendre ce quota en étudiant la physiologie du corps humain. Le corps humain, tu verras, est similaire en tous aspects aux herbivores (les animaux qui mangent les herbes) et non aux carnivores (les animaux qui mangent la viande.) Si quelqu’un sort de l’équilibre de la nature, sort de son quota, il perdra son équilibre et il vivra dans un état de conscience désorienté. Les animaux ont un sens naturel d’équilibre et ils mangent donc toujours dans leur quota. Mais l’homme moderne à perdu son sens d’harmonie et il ne connaît plus ce qu’il doit manger ou non.

Nous vivons aujourd’hui dans un monde qui est en désharmonie parce que nous, les êtres humains, nous nous nourrissons en dehors de notre quota. Nous voyons donc que les rivières et l’air sont très pollués. Nous voyons que partout se trouvent le crime et le terrorisme brutal. La dichotomie écologique qui est en première page des journaux est la faute d’une société humaine qui n’a pas de contrôle, et non pas de la société animale.

Toutes ces anomalies sont dues parce que nous avons surpassé notre quota. Si l’homme reste satisfait avec son quota, toute l’atmosphère de la planète Terre sera merveilleusement transformée pour le mieux.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 28 août 2007
_____________________

La PENSÉE DU JOUR : L’ignorance est-elle vraiment bienheureuse ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Il y a un diton habituel: « L’ignorance est le bonheur. » Et dans beaucoup de cas, les gens considèrent l’ignorance comme étant une alternative plaisante à faire face à la réalité brutale. Mais est-ce une façon intelligente de vivre ? N’est-il pas mieux d’écouter le report du médecin que tu as un cancer pour que tu puisses adopter des remèdes stricts pour le traiter ? Ou bien, est-il mieux que le docteur te trompe en te disant que tout va bien, pour que tu puisses avoir un bon jour ? C’est évident qu’il serait inutile d’avoir un docteur qui nous dit que nous sommes en bonne santé. Nous avons besoin d’un docteur qui nous dise la vérité.

Le maître spirituel authentique est comme ça. Il ne dilue pas la réalité sévère de l’existence matérielle.  Il dit la vérité telle qu’elle est. Mais en même temps, il ne nous laisse pas à nos propres moyens. Par sa miséricorde, il nous donne la cure : comment nous pouvons regagner notre forme originelle, éternelle, pleine de savoir et de félicité.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pour Krishna Est-Il Noir ?

Pranam,

Je suis une lectrice régulière de vos ‘Pensées du Jour’ et j’obtiens la paix, la satisfaction et l’inspiration de vos courriels quotidiens.

Hier, mon mari m’a posé la question suivante :

« Krishna est-Il noir ? Si oui, pourquoi ? »

Puisque nous pensons tous deux que tout ce que Krishna fait est pour une raison, je voudrais savoir la véritable raison. J’attends votre réponse avec impatience.

Je prie pour votre bonne santé,

Hare Krishna

Sarmila Sinha

Réponse : Parce Qu’Il L’aime…

Je suis très heureux d’apprendre que tu trouves la paix, la satisfaction et l’inspiration dans nos ‘Pensées du Jour’.

Krishna est tout-puissant. Il peut manifester n’importe quelle couleur dans Sa forme selon Sa volonté. Puisque Krishna est le jouisseur suprême, nous pouvons comprendre qu’Il choisit de manifester une couleur bleue/noirâtre parce qu’Il l’aime.

Même une personne ordinaire, lorsqu’elle va acheter des vêtements, elle choisira celles qui sont de sa couleur favorite. Nous avons cette tendance parce que nous faisons parties intégrantes de Krishna. Voilà pourquoi nous avons cette tendance. Par Son goût personnel, Il choisi une couleur bleue/noirâtre comme le nuage plein de pluie. Normalement, un nuage est blanc. Mais lorsqu’il devient très sombre d’une couleur bleue/noirâtre, il est prêt à verser la pluie. Celle-ci est la couleur la plus belle de la forme transcendantale de Krishna. Cette forme douce est décrite dans la Brahmâ Samhitâ :

venum kvanantam aravinda-dalayataksam-
barhavatamsam asitambuda-sundarangam
kandarpa-koti-kamaniya-visesa-sobham
govindam adi-purusam tam aham bhajami

« J’adore Govinda, le Maître primordial, qui est adepte à jouer sur sa flûte, dont les yeux sont épanouis comme les pétales du lotus, dont la tête est décorée d’une plume de paon, et dont la forme est enluminée comme les nuages bleus et dont la beauté charme des millions de cupidons. » -- Brahmâ Samhitâ 5.30

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 27  août 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR : Restes Sur Le Sentier

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, Etats-Unis

Parfois, le long du sentier de la perfection spirituelle, le dévot néophyte devient distrait par des sentiers parallèles qui sont très attirants mais qui le détournent du but ultime de la dévotion pure. Particulièrement si le néophyte est faible en ce qui concerne les disciplines standard du bhakti yoga, il trouvera souvent les sentiers parallèles très agréables. Mais tout ce qui brille n’est pas fait d’or. Tout sentier qui mène ailleurs que la soumission complète à Krishna est un détour. Nous sommes donc conseillés de rester soigneusement sur le sentier franchi par les acharyas précédents.

mahajano yena gatah sa panthah

« Restes fidèlement sur le chemin parcouru par les acharyas précédents. »

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Position De La Mère

Je ne connais pas ce que disent le Srimad Bhagavatam,  la Bhagavad-gita ou les Védas sur la position de la mère. Mais je crois avoir entendu quelque part que la position de la mère est encore plus grande que celle de Dieu, et que ceux qui ne respectent et n’adorent pas leur mère, même Dieu ne s’occupera pas d’eux. Est-ce vrai ?

Ma deuxième question est, « Est-il permis à quelqu’un de laisser sa Mère et son Père, s’il croit que l’amour de ses parents pourrait être un obstacle à qu’il devienne conscient de Krishna ? En d’autres mots, comment Krishna verrait-Il ces dévots qui sont vraiment dévoués à Lui, mais qui ont profondément blessés leur parents pour devenir conscients de Krishna ?

Merci beaucoup.

Hare Krishna

Ritu

Réponse : Le Devoir De La Mère Est De Nous Libérer

Selon le Srimad Bhagavatam, aucune personne ne doit devenir une mère, un père, un guru ou un dirigeant à moins qu’elle puisse délivrer ses dépendants du cycle des morts et des renaissances.

Bien que nous devons, selon l’étiquette, offrir nos obéissances respectueuses à nos parents, nous devons percevoir également la différence entre les parents qui  nous guident convenablement pour échapper le cycle de la naissance et les parents qui  nous dirigent dans la mauvaise direction pour essayer de jouir de ce monde matériel temporaire.

Si nos parent sont opposés à que nous devenions conscients de Krishna et nous interdissent de la pratiquer, nous n’aurons pas d’autre choix que d’ignorer leurs instructions. Nous avons eu des milliers de parents dans nos milliers d’existences passées. Si nous ne nous appliquons pas sérieusement à la voie de la réalisation du soi,  nous demeurerons enlisés dans le cycle misérable des morts et des renaissances. Notre premier devoir est de sortir de me monde matériel. Une fois que nous sommes solidement fixé sur la voie de la Krishna bhakti, nous pourrons nous adresser aux autres pour leur étendre la miséricorde de Krishna : nos parents, nos enfants, nos amis et la société en général.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 26 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Le Dernier Sourire

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, Etats-Unis

Les matérialistes se rient de la renonciation des gens qui sont conscient de Krishna. Particulièrement  quand ils  entendent que les dévots de Krishna abandonnent le sexe illicite, la viande, les intoxications et les jeux de hasard, ils trouvent toutes sortes de manières pour se rire d’eux. Mais il est dit, « Rira bien qui rira dernier. » Il ne faut que considérer qu’au moment de la mort les gens matérialistes seront forcé par leurs propres désires d’entrer dans un autre terme d’emprisonnement dans le cycle des morts et des renaissances, tandis que ceux qui s’absorbent purement dans la conscience de Krishna se trouveront  dans le monde de l’éternité transcendantale, du savoir et de la félicité.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : J’ai Un Besoin Urgent De Vos Conseils

Gurudev,

Toutes mes obéissances envers vous.

Veuillez bien me guider dans cette mauvaise période de ma vie. Depuis la dernière quinzaine, des idées sans fin de prendre ma vie passent dans ma tête. Je ne peux penser qu’à ceci les 24 heures du jour. J’ai lu un article en ligne qui expliquait les complications du diabète, et parce que je suis diabétique, je fus abasourdi en lisant l’article qui a laissait une impression horrifique sur mon mental. Je ne pense qu’aux symptômes et que je ne pourrais pas m’adapter à eux s’ils m’arrivent. Je n’arrive pas à me concentrer sur mon japa. Ma femme aussi se désespère de mon état d’esprit bien que je ne lui aie pas dit les sortes d’idées qui courent dans mon mental.

Dans ces circonstances, donnez-moi vos instructions précieux et priez pour moi qui je puisse sortir de cette situation rapidement.

Votre serviteur

Réponse : La Conscience De Krishna Est La Meilleure Médecine.

Il n’y a pas de raison pour penser à terminer ta vie, parce que tu es éternel. La cause première de ta souffrance n’est pas ton diabète. Tu souffres parce que ton mental n’est pas correctement situé dans la conscience de Krishna. Avec ou sans le diabète, tu continueras à souffrir les conditions de naissance, mort, vieillesse et maladie si ton mental n’est pas situé correctement.

Bien sûr, tu dois suivre agressivement les traitements médicaux et alternatifs pour ta condition diabétique. En même temps, tu dois comprendre que Krishna t’a bénit avec une opportunité de prendre intensément refuge en Lui.

Ton devoir maintenant est de faire une attaque sur deux fronts contre ta maladie : d’un coté en suivant tous les traitements médicaux, et de l’autre en prenant complètement refuge dans le Seigneur Sri Krishna et en dépendant de Lui pour les résultats.

Tu peux prier au Seigneur, « Mon cher Seigneur, si Tu veux que mon corps périsse tout de suite, c’est bon. Je ne suis que Ton serviteur soumis. Tout ce que Tu veux faire de moi est Ta miséricorde. Ma seule prière est qui Tu me permettes de m’absorber en Toi purement les 24 heures du jour en écoutant et me rappelant de Tes noms glorieux, Ta renommée, Tes enseignements, et Tes passetemps. »

Si tu pries ainsi avec sincérité du plus profond de ton cœur une et autre fois jusqu’à ce que cette humeur s’établisse fermement dans ton cœur, je peux te garantir que toutes tes soucis partiront et que ton mental paisible facilitera la guérison de ton corps. Un mental dérangé est une des causes de la maladie. Il n’y a rien de pire que l’angoisse pour rendre le corps malade. Et il n’y a rien de mieux que la conscience de Krishna pour aider ton corps à retrouver la santé. Bien sûr, en même temps, tu dois suivre les conseils médicaux pour surmonter les maladies du corps.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 25  aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : C’est Le Moment Le Plus Opportun

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Après avoir passé par des millions et des millions d’espèce de vie, tu es finalement arrivé à la forme humaine d’existence, pleine de bonne augure. Pourquoi est-elle si favorable ? Parce qu’elle offre l’opportunité spéciale qui n’est pas disponible dans aucune autre forme de vie : l'occasion de devenir réalisé en soi. Après des innombrables ères de souffrance dans le cycle des morts et des renaissances, c’est ton moment le plus opportun. Profites de lui maintenant pour briser pour toujours le cycle de la souffrance matérielle. Réveilles ton identité éternelle, originelle, transcendantale, en te dédiant pleinement à devenir libéré en suivant l’égide du maître spirituel authentique. Il est dit que l’opportunité ne sonne qu’une fois. Ne manques donc pas cette chance. Profites tout de suite du savoir védique  et rends parfait ta vie.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Krishna Créa-T-Il Maya ?

Je vous remercie de vos explications super merveilleuses ! Le bonheur et la béatitude ne peuvent être atteint que par une vie spirituelle imbue de dévotion. Ma question humble :

Pourquoi le Seigneur Krishna créa-t-Il Maya, l’énergie illusoire ? Cette Maya enlise beaucoup de gens dans les désirs matériels et les absorbent totalement dans le bonheur matériel qui est transitoire.

Veuillez m’illuminer, s’il vous plait.

Merci.

Hare Krishna

Shanker

Malaysia

Réponse : Pour Donner La Facilité À Ceux Qui Choisissent Vivre Dans L’illusion

Pour le gouvernement construit-il les prisons ? Parce qu’il veut créer des criminels ? Non. Il construit les prisons pour ceux qui choisissent devenir criminels.

D’une façon similaire, Krishna manifeste l’énergie matérielle pour ceux qui désirent être dans l’illusion qu’ils sont le centre de l’existence. Krishna ne met personne dans Maya. Maya est là, manifestée par Lui, pour ceux qui la désirent.

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 24 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Profites De Cette Opportunité

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Pourquoi accepter une existence médiocre, stupide quand tu peux devenir une des grands personnages essentiels de l’histoire de cette planète ? Nous sommes au plus grand carrefour de tous les temps. L’humanité peut continuer à dégénérer de plus en plus. Ou bien, un réveil dynamique des qualités originelles pures de l’homme peut s’effectuer.

Si tu ne comprends pas de quoi je parle considère ce qui suit :

Les sentiments plus fins de la conscience humaine se dévoluent graduellement de plus en plus depuis les derniers 5.000 ans au point où nous voyons les gens torturer des petits enfants en les trempant dans l’essence et leur mettre le feu. Nous écoutons régulièrement des reports toujours croissants de la brutalité humaine grotesque. C’est un cancer qui se répand de plus en plus loin dans la société humaine.

Ce que nous devons faire maintenant plus que jamais est une révolution de conscience. Si tu en as mare de la mentalité inférieure et anormale et qui semble devenir la norme partout dans le monde, le temps est venu pour que tu fasses quelque chose à son sujet. Profites de cette opportunité pour devenir conscient de Krishna et partages tes réalisations avec tous ceux que tu rencontres dans la manière la plus convenable à leur niveau de compréhension. De cette façon, tous unis, nous aurons un énorme effet. Ensemble, nous pourrons révolutionner cette planète pour apporter une nouvelle ère de conscience illuminée, la conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Se Débarrasser À 100% De Maya ?

Je lis vos ‘Pensées du Jour’ depuis les deux dernières années. Chacune des ‘Pensées du Jour’ est si illuminant. Je vous remercie de votre miséricorde sur les âmes déchues et pour votre service désintéressé.

Je ne peux pas passer un jour sans penser à la Personnalité Suprême de Dieu, ‘le Seigneur  Krishna’. Tout le mérite vous appartient pour avoir commencé ce processus en moi et pour m’aider à allumer ma conscience de Krishna.

J’ai un problème : D’un coté, je suis très attirée par la conscience de Krishna, mais je tombe la proie facilement des désirs matériels. Ceci me montre que je ne suis pas encore très fixée dans la conscience de Krishna. Après avoir satisfait mes désirs matériels, je pense « Pourquoi me suis-je déviée si facilement ? » Je ne veux pas être emportée par Maya. Est-il vraiment possible d’être débarrassée de Maya à 100% ? Combien de temps ça vous a-t-il pris de sortir des griffes de Maya ?

J’ai une autre question en ce qui concerne votre réponse à la question du 28 juillet 2007. Vous avez écrit : « En perfectionnant la science du bhakti dans n’importe quelle tradition, on atteindra la perfection de cette tradition en devenant un musulman parfait, un krishnaïte parfait, un chrétien parfait, etc. »

Comment un musulman peut-il devenir un parfait musulman ? Les détails complets sur l’existence de Dieu, qui est-Il, où et comment vit-Il, ne sont données que dans les Védas. La majorité des musulmans et des chrétiens mangent la viande. Comment donc pourront-ils devenir parfait dans leur service de dévotion quand les écritures  qu’ils suivent leur instruisent de manger la viande (la vache incluse) ? Je n’ai rien contre aucune religion, la plupart de mes meilleures amies depuis mon enfance sont musulmanes (je suis matériellement hindoue.) Mais je me pose cette question depuis un certain temps.

Pourriez-vous, s’il vous plait, m’éclairer  et me montrer la voie correcte ?

Je reste toujours votre humble étudiante,

Deepa

Réponse : Par Le Dévouement  Au Maître Spirituel

Je suis très heureux que tu trouves un bénéfice à ma présentation authentique de la sagesse védique et que tu me demandes de t’éclairer et de te montrer la voie correcte.

Le moment décisif pour devenir un dévot ferme et constant est quand le disciple dévoue sa vie entière au service d’amour envers le maître spirituel. Ce fut le point central de ma vie spirituelle, et peut être le tien aussi, quand le moment viendra.

Un musulman ou un chrétien ne deviendra parfait dans sa religion que lorsqu’il réalisera que les animaux sont les enfants bien-aimés de Dieu, aussi bien que les êtres humains, et que, par conséquent, ils ne doivent pas être tués et mangés. Bien que la Bible, le Coran et les Védas donnent tous des prescriptions pour tuer les animaux sous des restrictions, ces instructions sont dirigées vers ceux qui sont absorbés dans la matière, pour minimiser leurs activités pécheresses et pour qu’ils puissent ainsi graduellement les abandonner. Ceux qui ont compris l’essence de toute la sagesse des écritures abandonnent la jouissance des sens matériels et se concentrent à 100% à développer leur amour pur pour Dieu. Ces personnes ne s’alimentent pas de la chair des animaux.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 23 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Ne Manquez Pas Cette Opportunité

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Tu as obtenu cette naissance très rare dans l’espèce humaine seulement après avoir parcouru les plus grandes difficultés dans la transmigration à travers 8.400.000 différentes espèces de vie. De toutes les variétés de formes de vie, la vie humaine est une opportunité très rare et spéciale pour échapper au cycle des naissances en réveillant notre conscience divine originelle. Ne manques pas cette opportunité. Profites des écritures révélées (telles que la Bhagavad-gita et le Srimad Bhagavatam), de l’association des dévots du Seigneur, et des instructions pleines de miséricorde du maître spirituel authentique. Utilises ses dons de Dieu pour te reconnecter avec ton identité originelle éternelle de serviteur de Krishna ou Dieu. Ta vie deviendra sublime sans limites, maintenant et pour toujours.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Forme De Krishna Est-Elle Selon Notre Forme ?

Je vous pose humblement cette question :

Sur la planète Terre, nous avons l’image du Seigneur Krishna qui est similaire à notre forme humaine. Sur les autres planètes, est-ce que les habitants comprennent que le Seigneur Krishna a une forme similaire à la leur, telle qu’ils se voient ?

Je vous remercie de votre réponse.

Lin
En Argentine

Réponse : Notre Forme Correspond À La Forme De Krishna

Certaines personnes avancent l’idée que l’homme imagine une forme de Dieu en accord avec sa propre forme. Selon cette philosophie, connue sous le nom d’anthropomorphisme, si les chiens avaient une conception de Dieu, ils L’imagineraient comme un super chien. Et si les chats avaient une conception de Dieu, ils L’imagineraient comme un super chat.

Mais ce n’est pas du tout le cas. Ce n’est pas vrai que nous imaginons la forme de Dieu selon notre propre forme. La situation actuelle est que Dieu a une forme et que nous, Ses enfants, nous avons une forme similaire à la sienne. Même dans la Sainte Bible, il est dit « Et Dieu créa l’homme à Sa propre image. »

Toutes les entités vivantes, peu importe dans quelle espèce de vie, ont leur forme originelle spirituelle similaire à la forme humaine.

Krishna possède donc la même forme pour tout le monde. Peu importe sur quelle planète ils habitent ou quelle forme de corps ils possèdent. Tous ceux qui développent leur amour pur pour Dieu pourront voir et s’associer directement avec cette unique personne Krishna, qui a la plus belle forme transcendantale.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 22 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Il N’y A Rien De Plus Sublime

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Il est dit parfois que l’ignorance donne la béatitude, mais ceci n’est valable que pour ceux qui sont bêtes. Pour ceux qui ont une intelligence un peu développée, l’ignorance est insatisfaisante et misérable. Telles personnes cherchent la connaissance supérieure qui puisse les mener au domaine de la félicité réelle, et non le soi-disant bonheur des sots de moindre intelligence. Si ces chercheurs se tournent vers la Bhagavad-gita, ils obtiendront une connaissance suffisante pour discerner comment obtenir le plaisir suprême de la perfection spirituelle, la conscience de Krishna :

 na hi jnanena sadrsam
 pavitram iha vidyate
 tat svayam yoga-samsiddhah
 kalenatmani vindati

« Rien, en ce monde, d'aussi pur et sublime que le savoir absolu. Fruit mûr de tous les yogas, celui qui le possède trouve, au moment voulu, en lui-même la joie. » -- Bhagavad-gita 4.38

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : le soulagement matériel à l’angoisse ?

Monsieur, parfois il y a tellement d’angoisse qu’une personne s’enlise dans les activités des plaisirs sensuels (telles que la lecture de journaux, l’écoute des chansons populaires, etc.) non pas dans le but de jouir de ces plaisirs sensuels, mais simplement parce qu’il se sente soulagé de l’angoisse. S’il ne le fait pas, son anxiété pourrait échapper à son contrôle, et il pourrait avoir besoin de médicaments pour suivre un jour normal et ne pas perdre son contrôle.

Si la conscience de Krishna ne peut pas donner un soulagement rapide à l’angoisse à cet individu, est-il donc juste pour lui de s’occuper pendant quelques minutes par jour (disons 15 minutes) pour échapper son anxiété et plus tard retourner à la conscience de Krishna ?

Mes respects chaleureux,

Sunil

Réponse : Pourquoi Aggraver La Maladie ?

Un docteur prescrirait-il un remède temporaire qui ne ferait qu’aggraver la maladie ?

On n’a qu’à apprendre comment jouir de la conscience de Krishna. La conscience de Krishna elle seule peut donner un soulagement immédiat et perpétuel à toutes sortes de détresses matérielles.

Si quelqu’un se tourne vers de tels remèdes contre l’anxiété, ça veut dire qu’il ne sait pas comment pénétrer dans le domaine bienheureux de la conscience de Krishna. Cette personne doit prendre refuge d’un maître spirituel authentique qui pourra le guider comment entrer dans le lieu qui est toujours libre de toutes formes d’angoisses.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 21 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : La Formule De La Paix

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Pour que la société mondiale devienne paisible, nous devons trouver le dénominateur commun qui s’applique à tout le monde dans toutes les circonstances et dans toutes les cultures. C’est seulement en basant nos relations mutuelles sur un principe commun que la paix sera possible sur Terre.

Quel est ce principe commun ?  Nous provenons tous du même lieu. Nous sommes tous des émanations de la source originelle, la fontaine de toutes les énergies. Nous sommes tous destinés à vivre dans un état de parfaite harmonie avec notre origine. La science qui nous permet de le faire est révélée par la Source Suprême, la Personnalité Suprême de Dieu, le Seigneur Sri Krishna. En étudiant soigneusement la science de la Bhagavad-gita et en appliquant ses principes sous l’égide experte de ceux qui sont adeptes dans sa compréhension et son application, nous pourrons accéder à cet état de conscience divin et éclairé et devenir des agents puissants pour assister à manifester un nouvel âge de paix sur cette planète.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question: Qu’y a-t-il après la mort?

Quelqu’un sait-il ce qu’il y a après la mort ? Si vous le savez, dites-moi s’il vous plait quelle sera votre prochaine vie.

Rajendra

Réponse : Krishna Nous Le Dit

Quelle sera notre prochaine vie peut être facilement discernée de notre état présent de conscience. Le Seigneur Krishna décrit ceci dans la Bhagavad-gita :

« Qui meurt sous la vertu gagne les planètes supérieures, les planètes pures où vivent les grands sages. Qui meurt sous la passion renaît parmi les hommes qui se vouent à l'action intéressée. Et qui meurt sous l'ignorance renaît dans le monde des bêtes. » -- Bhagavad-gita 14.14-15

Si quelqu’un est absorbé dans la conscience de Krishna, il obtiendra une destination différente selon le verset suivant de la Bhagavad-gita :

janma karma ca me divyam
 evam yo vetti tattvatah
 tyaktva deham punar janma
 naiti mam eti so 'rjuna

« Celui, ô Arjuna, qui connaît l'absolu de Mon avènement et de Mes Actes n'aura plus à renaître dans l'univers matériel; Quittant son corps, il entre dans Mon royaume éternel. » -- Bhagavad-gita 4 .9

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 20 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Une nouvelle classe de Dirigeants

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Dans le Srimad Bhagavatam, le grand empereur Rishabadeva, qui était également une incarnation de Dieu instruit clairement les qualifications pour devenir un leader. Il explique qu’à moins que quelqu’un puisse nous délivrer du cycle des morts et des renaissances, il ne doit pas devenir notre gouvernant. Il est triste que dans la société moderne il est difficile de trouver une seule personne qui soit qualifié à être notre dirigeant. La civilisation mondiale souffre à cause du mauvais gouvernement par les personnes qui n’ont pas la moindre qualification pour nous livrer de la répétition des morts et des renaissances. Il n’est donc pas surprenant de voir les affaires si chaotiques. Il n’y a pas de nécessité plus grande dans la société humaine que de former une nouvelle classe d’hommes et de femmes illuminés pour occuper les postes de dirigeants à tous les niveaux de la société.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question : Le Nom Ou Les Sentiments Sont-Ils Plus Importants ?

Hari Aum,

Vous avez déclaré dans les ‘Pensées du Jour’ que c’est une offense contre le chant des Saints Noms de Dieu de considérer que les noms des demi-dieux tels que le Seigneur Shiva ou le Seigneur Brahma sont égaux ou indépendants du Nom du Seigneur Vishnu. Mais n’est-ce pas le mental qui différentie entre un Dieu et un demi-dieu ? Le seul but des sadhanas est de transcender le mental et de connaître notre nature pure, en gardant le mental et les sens contrôlés.

Je me rappelle d’un de vos envois dans lequel vous disiez que peu importe comment on Le nomme ‘Dieu, Bhagavan, Allah ou autre’ le Suprême demeure Un sans second. Même les Upanishads n’utilisent pas le mot Dieu ou demi-dieu, mais ils utilisent le mot ‘Ça’.  En me référant donc à ‘Ça’ – la Personnalité Suprême, l’Unique sans second, si je considère un autre nom par exemple Shiva ou Brahma, comment puisse ceci être une offense ?

Si le Suprême est Un, qui est plus grand que l’autre ? En plus, qui est l’autre ? À part des mots chantés – si les sentiments dans le cœur sont dirigés vers cet Un - ‘Ça’ – La cause de toutes choses, et qui est Lui-même sans cause, les sentiments ne sont-ils donc pas plus important que les paroles ? Les paroles donnent au mental l’opportunité de distinguer entre un Dieu et un demi-dieu. Le nom est-il plus important ou les sentiments ?

Veuillez bien m’éclairer.

Ashutosh Divecha

Réponse : Connaît À Qui Tu Diriges Tes Sentiments

Notre citation du Padma Purana qu’on ne doit pas considérer que Dieu et les demi-dieux sont au même niveau t’a confondu. Bien que tu  sois confus, j’apprécie beaucoup comment tu demandes « Veuillez bien m’éclairer. » Celle-ci est l’attitude correcte de l’étudiant ou le disciple pour s’enquérir du maître spirituel quand il ne comprend pas quelque chose clairement. Avec cette conduite, l’étudiant ou le disciple pourra faire un progrès continue sur le sentier de la connaissance correcte et la perfection spirituelle ultime.

Bien sûr, je ne considère pas que je possède le pouvoir de t’illuminer. Je ne suis qu’un humble messager des grands acharyas de la civilisation védique qui ont présenté la sagesse védique si parfaitement. Ce n’est qu’avec leurs bénédictions et leur puissance divine que nous pouvons entendre parfaitement et clairement la connaissance védique. Je présenterais donc avec soin les réponses à tes questions basées sur cette connaissance qui a été révélée par les grandes autorités spirituelles, et non pas selon mon opinion.

Ta première question est, « N’est-ce pas le mental qui distingue entre Dieu et les demi-dieux ? »

Essayes s’il te plait de comprendre que c’est le mental matériel qui les agglomère tous  aveuglement et que c’est le mental éclairé qui les distingue parce que c’est la connaissance Védique qui fait cette distinction. Ceci est confirmé dans le Rig Veda 1.22.20 comme suit :

Om tad visnoh paramam padam sada pasyanti surayah

 «  Les demi-dieux regardent toujours vers le Seigneur Vishnu, le Suprême. »

Ensuite tu dis, « Le seul but des sadhanas est de transcender le mental et de connaître notre nature pure, en gardant le mental et les sens contrôlés. »

C’est exact, mais tu dois comprendre que notre nature est au-delà du mental. À ce sujet, il est dit dans les écrits védiques :

jivera 'svarupa' haya -- krsnera 'nitya-dasa'

« C’est la position constitutionnelle de l’entité vivante d’être un serviteur éternel de Krishna. » -- Sri Caitanya-caritamrita, Madhya Lila 20.108

Tu dis, « Je me rappelle d’un de vos envois dans lequel vous disiez que peu importe comment on Le nomme ‘Dieu, Bhagavan, Allah ou autre’ le Suprême demeure Un sans second. »

Mais il faut comprendre clairement que bien qu’il y ait des centaines et des milliers de noms de la Personne Suprême donnés dans les écritures révélées, ceci ne veut pas dire que tous les noms sont des noms de la Personne Suprême. Il possède des noms particuliers à Lui qui sont révélés dans les écritures.

Ensuite tu écris, « Même les Upanishads n’utilisent pas le mot Dieu ou demi-dieu, mais ils utilisent le mot ‘Ça’. »

Tu dois comprendre correctement les mantra védique sans les prendre hors contexte. Le ‘Ça’ (‘tat’ en langue Sanskrite) auquel tu te réfères est indiqué dans le verset populaire du Chandogya Upanisad (6.8.7), « tat tvam asmi » qui se traduit par « Tu es de la même nature que ‘Ça’. » Au lieu de spéculer, nous devons chercher l’égide autorisée de la sagesse védique pour comprendre correctement  le ‘Ça’ ou ‘tat’. Le Seigneur Krishna utilise aussi ‘tat’ dans la Bhagavad-gita :

 om tat sad iti nirdeso
 brahmanas tri-vidhah smrtah
 brahmanas tena vedas ca
 yajnas ca vihitah pura

« Om tat sat, depuis les origines de la création, ces trois syllabes ont servi à désigner la Vérité Suprême et Absolue [Brahman]. Pour la satisfaction du Suprême, les brahmanas les ont prononcées lors du chant des hymnes védiques et de l'accomplissements des sacrifices. » -- Bhagavad-gita 17.23

Dans ‘om tat sat’, ‘tat’ se réfère au mantra ‘tat tvam asmi’ qui est un mantra secondaire qui suit et indique le mantra primaire ‘om’ qui le précède. Krishna déclare dans la Bhagavad-gita qu’Il est l’‘om’. Par conséquent, le ‘Ça’ du Chandogya Upanisad est Krishna et le mantra ‘tat tvam asmi’ veut dire que nous sommes de la même nature que Krishna. Krishna est éternel, plein de béatitude et de connaissance, et nous le sommes aussi.

Tu demandes, « En me référant donc à ‘Ça’ – la Personnalité Suprême, l’Unique sans second, si je considère un autre nom par exemple Shiva ou Brahma, comment puisse ceci être une offense ? »

La réponse à ta question est donnée par Shiva et Brahma, qui ont tous deux clairement déclarés dans la sagesse védique qu’ils ne sont pas la Personne Suprême. Ils sont tous les deux des serviteurs très élevés de la Personne Suprême, mais ils ne sont pas la Personne Suprême.

Tu poses ensuite la question, « Si le Suprême est Un, qui est plus grand que l’autre ? En plus, qui est l’autre ? »

La réponse est que puisqu’il n’y a qu’une Personne Suprême, ce n’est pas que tout le monde puisse être la Personne Suprême. Combien de cours suprêmes y a-t-il dans un pays ? Il ne peut y avoir qu’une seule. S’il existe plus d’une, nous ne parlons pas de la cour suprême.

Tu te demandes, « À part des mots chantés – si les sentiments dans le cœur sont dirigés vers cet Un - ‘Ça’ – la cause de toutes choses, et qui est Lui-même sans cause, les sentiments ne sont-ils donc pas plus important que les paroles ? Les paroles donnent au mental l’opportunité de distinguer entre un Dieu et un demi-dieu. Le nom est-il plus important ou les sentiments ? »

Quelle force pourraient avoir nos sentiments d’amour quand ils sont dirigés vers une chose ou une personne qui est vague et inconnue ? Quand  nous connaissons quelqu’un intimement, c’est alors que notre amour pour lui pourra devenir solide et ferme, et non pas autrement. Si nous voulons donc développer l’amour pour Dieu, il est sage de nous renseigner qui est-Il.

Avec une grande émotion, quelqu’un peut sottement garder toute sa vie son argent dans le mauvais compte bancaire, avec l’anticipation de reprendre son argent à l’instant de sa retraite. Mais quand il ira à la banque pour retirer ses fonds, il sera la proie d’une grande désillusion. Les sentiments sont très bien, mais ils doivent être canalisés dans la lumière de la connaissance transcendantale pour qu’à la fin nous puissions devenir libérés du cycle des morts et des renaissances. Les demi-dieux ne peuvent pas nous libérer de la mort et de la renaissance. Seulement Krishna (Narayana ou Vishnu) peut le faire. Nous devons donc chanter Ses noms et non pas les noms des demi-dieux.

En conclusion, je soumets pour ta considération le quatrième mantra du Sri Isopanisas :

 anejad ekam manaso javiyo
 nainad deva apnuvan purvam arsat
 tad dhavato 'nyan atyeti tisthat
 tasminn apo matarisva dadhati

« La Personnalité de Dieu, bien que fixe dans Sa demeure, est plus rapide que le mental, et Il peut dépasser tous les autres qui courent.  Les demi-dieux puissants ne peuvent pas s’approcher de Lui. Bien qu’Il soit situé en un endroit, Il contrôle ceux qui pourvoient l’air et la pluie. Il surpasse tous les autres par Son excellence. » -- Sri Isopanisad mantra 4.

Sankarshan Das Adhikari.

 

Dimanche, le 19 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Nous Cherchons Des Gouvernants Mondiaux

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Nous cherchons à présent des hommes et des femmes sérieux partout dans le monde qui sont insatisfaits avec leur propre conscience et la conscience globale, et qui voudraient se dédier complètement pour leur propre illumination et celle du monde entier. Il n’y a pas de nécessité plus grande dans la société humaine que la dissémination à grande échelle du paradigme de l’illumination basée sur la connaissance spirituelle de l’être individuel en harmonie avec l’Être Suprême. Cette science éclairée est présentée en tous détails dans la Bhagavad-gita et le Srimad Bhagavatam. Nous sommes prêts à former quiconque est sérieux pour atteindre et répartir cette illumination suprême avec un monde qui en a besoin maintenant plus que jamais. Pouvons-nous compter sur vous ? Laissez-nous le savoir.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question: Comment Pouvez-Vous Être Si Optimistes ?

Je ne comprends pas l’optimisme des dévots qui disent que le monde peut être rendu parfait par le chant Hare Krishna. Sans doute, « Toutes choses sont possible avec Dieu », comme disent les chrétiens, mais l’état courant du monde voudrait contredire l’idée qu’il peut être perfectionné. En ce moment, selon la mémoire la plus récente, il y a des reports dans les médias de mères qui coupent les membres de leurs bébés ; d’une mère qui a pendu ses trois enfants et puis elle-même. Je travaille avec les gens qui ont des troubles mentaux et l’état de leurs pièces est déplorable, sordide et abominable à ne pas le croire. Je pense que le Kali Yuga n’a jamais été si malheureux qu’au présent sur la planète… au cours la dernière année, 19 millions habitants ont été déplacés par les moussons au Bangladesh. Le crime est rampant, les villes sont infestées par les voleurs et il y a des trafiquants de drogues à tous les coins de rue. Que dire de ‘La Guerre Contre le Terrorisme’ perpétrée par les Américains contre le reste du monde ! À mon avis, les choses deviendront pires avant de s’améliorer. Il se peut que nous ayons 10.000 ans devant nous dans lesquels le mouvement de Sankirtan du Seigneur Caitanya apportera des progrès, mais n’aura-t-il pas toujours la guerre et les grands maux dans ce Kali Yuga ? Je vous remercie pour votre service à Srila Prabhupada et au Seigneur Caitanya.

Bruce 

Réponse : Pourquoi Ne Pas Être Optimiste ?

Tu as probablement raison que les choses deviendront pires avant de se corriger. Mais que les choses deviennent pires est une chose favorable pour que les choses s’améliorent. Pourquoi ? Parce que le plus ce monde matériel devient péniblement infernal, le plus les gens deviendront sérieux pour l’alternative spirituelle.

Les irrégularités prédites pour cet âge de rixes viendront se passer avec certitude, de même que les 10.000  ans de l’Âge Doré du Sri Caitanya Mahaprabhu. La bonne nouvelle est qu’au fur et à mesure que l’Âge Doré devient plus proéminent, les anomalies de cet âge de troubles diminueront jusqu’à disparaître. La mauvaise nouvelle est qu’après les 10.000 ans, l’Âge Doré disparaitra et les anomalies reviendront en plein force, bien pires que ceux auxquels nous devons faire face aujourd’hui. En effet, ils seront si difficiles que les troubles de nos jours sembleront être le pique-nique d’une kermesse en comparaison. Nous conseillons donc à tout le monde de sortir du cycle des morts et des renaissances aussitôt que possible en se soumettant complètement à Krishna ou Dieu et ainsi retourner à Lui. Qui veut être dévoré par des cannibales ?

Les personnes qui sont illuminées par la sagesse védique doivent être nécessairement optimistes en ce qui concerne le grand changement du paradigme global par la dissémination à grande échelle de la conscience de Krishna. Pourquoi ? Parce que les prédictions autoritaires se trouvent dans les écritures révélées disant que la planète entière  sera effectivement transformée par une marée de Krishna bhakti. En considérant bien sûr l’état présent des affaires mondiales, ça pourrait prendre des milliers d’années avant que cette transformation sublime prenne lieu à portée universelle.

Mais ceci ne veut pas dire qu’on ne doit pas s’efforcer maintenant. Le fait est que le plus on essaye sincèrement et avec intelligence pour manifester l’Âge Doré du Seigneur Caitanya, le plus tôt qu’il viendra. Pourquoi ne pas essayer de l’achever avec plein enthousiasme ? Nous n’avons rien à perdre et tout à gagner ! Comme le disait Srila Prabhupada, « ‘Impossible’ est un mot qui se trouve uniquement dans le dictionnaire des imbéciles. » Si nous sommes suffisamment sincères, purs et intelligents, il pourrait se passer dans notre vie propre que les magistrats du monde entiers portent le signe de tilaka vaishnava sur leur front. Si nos prédications auraient un tel succès, nous pourrions donner à Srila Prabhupada un très bon report de prédication quand nous aurons son darshan lors de notre réunion avec lui dans le monde spirituel. Imagines-toi le beau sourire radieux et miséricordieux qu’il nous donnerait alors !

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 18 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Le Leadership Pour Un Monde Troublé

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

La raison pour laquelle les dirigeants mondiaux de nos jours ne sont pas capables de mener le monde hors du chaos est qu’ils sont des hommes et des femmes imparfaits qui sont encore enlisés au niveau de indriya-seva, le service dirigé à leurs sens.

Les sens sont comme un feu ardant. Peu importe la quantité de combustible que nous leurs fournissons, ils demandent de plus en plus. En d’autres mots, les désirs sensuels sont insatiables. Une personne qui agit sur cette plateforme ne peut éviter de servir ses sens. Il cédera au désir incontrôlable de gratter la démangeaison de ses désirs matériels. Il n’est pas qualifié de se guider soi-même, que dire alors de guider les autres.

La seule personne qui est qualifiée pour nous guider est la personne qui a vaincu ses désirs matériels, ce qu’explique Srila Rupa Goswami dans le verset suivant :

vaco vegam manasah krodha-vegam
 jihva-vegam udaropastha-vegam
 etan vegan yo visaheta dhirah
 sarvam apimam prthivim sa sisyat

« Une personne grave qui peut tolérer l’envie de parler, les commandes du mental, les poussées de la colère, de la langue, du ventre et des génitaux, elle seule est qualifiée à faire des disciples partout dans le monde. » -- Upadesamrta Mantra 1

Le secret pour conquérir les sens est de les engager dans le service du maître de sens, Hrisikesa, le Seigneur Krishna. Dans le service du Seigneur, les sens deviennent complètement satisfait, on devient joyeux, et on peut aussi montrer aux autres comment devenir complètement joyeux.  Si une classe d’hommes et de femmes aux sens contrôlés peuvent devenir prévalant sur cette planète, le monde entier deviendra joyeux. Il n’y aurait plus de problèmes.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question: Comment Parfaire Notre Chant?

Pourriez-vous expliquer quels sont les différents stages dans le chant et comment ça marche ? J’ai noté qu’il y a dix offenses à éviter pendant le chant du Nom Sacré. Devons-nous l’achever du premier coup ou bien y arrivons-nous graduellement ?

Est-ce que le chant offensif ne porte-t-il pas de bénéfice et donc doit-on seulement chanter si on est capable de chanter de la modalité de la pure bonté ? Comment arrive-t-on au stage de chanter le Nom Saint sans commettre d’offenses – Trinad api sunicena taror api sahisnuna ? Il est difficile de rester attentif à 100%. Le mental s’égare parfois bien que nous essayions autant que possible de chanter tôt le matin. Montrez-nous s’il vous plait votre miséricorde pour que nous puissions chanter dans la modalité de la pure bonté.

Votre humble servante,

Jayanthi

Réponse : Chantes Dans Un Esprit D’humilité

Je serais très content de répondre à ton enquête sincère. Il y a trois stages dans le chant :

(1)   le chant offensif

(2)   le stage de déblayage

(3)   le chant inoffensif 

Nous commençons tous au stage offensif mais quand nous chantons en essayant d’éviter les offenses, nous passons au stage de déblayage et alors, petit à petit en nous efforçant sérieusement d’éviter toutes les offenses, nous arrivons au stage de la perfection, le chant inoffensif.

Les dix offenses sont les suivantes :

(1)   Blasphémer les dévots qui ont dédié leur vie à propager le Nom Sacré du Seigneur.

(2)   Considérer que les noms de demi-dieux, tels que le Seigneur Siva ou le Seigneur Brahma, sont égaux ou indépendants du nom du Seigneur Vishnu. (Parfois la classe d’hommes athées dit que n’importe quel demi-dieu est aussi bon que la Personnalité Suprême de Dieu, Vishnu. Mais un dévot connaît qu’aucun demi-dieu, pour aussi puissant qu’il soit, n’est indépendamment égal à la Personnalité Suprême de Dieu. Par conséquent, celui qui pense qu’il peut chanter « Kali, Kali ! » ou « Durga, Durga ! » et que c’est la même chose que chanter Hare Krishna, il commet la plus grand offense.)

(3)   Désobéir les ordres du maître spirituel.

(4)   Maudire les écrits védiques ou toute littérature en accord avec la version védique.

(5)   Considérer les gloires du chant Hare Krishna comme étant imaginaires.

(6)   Donner une interprétation au Nom Sacré du Seigneur.

(7)   Commettre des actes pécheurs sur la force du Saint Nom du Seigneur. (Puisqu’en chantant le Saint Nom du Seigneur, on devient libre de toutes sortes de réactions pécheresses, on ne doit pas considérer qu’on peut continuer à commettre des péchés et ensuite chanter Hare Krishna pour neutraliser les péchés. Une telle mentalité dangereuse est très offensive et doit être évitée.)

(8)   Considérer que le chant Hare Krishna est une des activités rituelles offertes dans les védas en tant qu’activités intéressées (karma-kanda).

(9)   Instruire les gloires du Nom Sacré aux personnes dépourvues de foi. (Tout le monde peut participer dans le chant du Nom Sacré de Dieu, mais au début on ne doit pas être instruit sur la puissance transcendantale du Seigneur. Ceux qui sont trop pécheurs ne peuvent pas apprécier les gloires transcendantales du Seigneur, et donc il est mieux de ne pas les instruire à ce sujet.)

(10) Ne pas avoir une foi complète dans le chant des Saints Noms et cultiver les attachements matériels, même après avoir reçu tellement d’instructions dans la matière. 

Il est aussi offensif d’être inattentif pendant le chant. Ceux qui se proclament dévots du Seigneur doivent soigneusement se garder des offenses mentionnées ci-dessus pour pouvoir atteindre rapidement le succès suprême, l’amour pur pour Krishna, le Krishna prema.

Au début, il n’est pas possible de chanter dans une mentalité complètement pure. Nous devons donc chanter bien que se soit à un niveau offensif. Graduellement, peu à peu, toutes les offenses s’évaporeront par la puissance illimitée des doux Saints Noms du Seigneur.

La formule très simple pour atteindre le niveau inoffensif du chant pur est la formation, la formation, la formation. La langue doit travailler. Essayes de prononcer clairement chacune des syllabes du Maha mantra :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Chante dans l’humeur d’un petit enfant appelant ses parents.  Cette attitude attirera la miséricorde du Seigneur et Son énergie pour nous livrer rapidement de l’océan des morts et des renaissances.

La clef pour chanter parfaitement est de toujours chanter dans la mentalité d’humilité en se pensant plus bas que la paille jetée dans la rue, en demeurant plus tolérant qu’un arbre, en offrant toutes sortes de respects aux autres sans désirer les honneurs pour soi-même. Ton chant dans cette humeur t’apportera rapidement à la bonté pure, le stage inoffensif dans lequel tu pourras gouter sans fin les Noms Sacrés du Seigneur. À ce sujet, Srila Rupa Goswami a écrit :

« Je ne connais pas la limite du nectar produit par les deux syllabes ‘Kris-na’. Quand le Saint Nom de Krishna est récité, il semble danser dans ma bouche. Nous désirons par suite des bouches innombrables. Quand cette vibration sonore pénètre dans les trous de nos oreilles, nous désirons avoir des millions d’oreilles. Et quand le Saint Nom danse dans la cour de notre cœur, Il vainc les activités du mental, et par conséquent tous les sens deviennent inertes. »

Sankarshan Das Adhikari
 

Vendredi, le 17 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : La Paix Et Le Bonheur Qui Durent

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Les êtres humains prospèrent quand ils font part d’une communauté. C’est pourquoi les gens s’unissent pour former des communautés et des civilisations. Si ces communautés sont basées sur un principe imparfait, éventuellement elles failliront. Mais si une communauté ou une civilisation est basée sur un principe parfait et si les membres sont instruits à toujours vivre en harmonie avec ce principe, une telle civilisation ou communauté durera perpétuellement.

Ce principe parfait est la civilisation centrée sur Dieu telle qu’elle est décrite dans le Sri Isopanisad :

isavasyam idam sarvam
 yat kinca jagatyam jagat
 tena tyaktena bhunjitha
 ma grdhah kasya svid dhanam

« Toutes les choses qui existent dans l’univers, qu’elles soient animées ou inanimées, sont la propriété du Seigneur qui les contrôle. Nous devons donc accepter seulement les choses qui nous sont nécessaires, qui sont notre contingent, et ne pas accepter les autres choses, sachant bien à qui elles appartiennent. »  Sri Isopanisad Mantra 1

C’est sur cette base que nos communautés et la civilisation mondiale doivent être fondées. Ceci seul apportera la paix et le bonheur perdurable dans le monde.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question:  Les Images De Krishna

Au sujet des images de Krishna, est-il vraiment si important d’avoir une photo ou une image de quelque chose ? Bien sûr, comme tous les autres j’ai aussi besoin des visualisations. Mais je ressens parfois que ça suffit ! Les mémoires, par exemple, sont beaucoup plus intenses que les photographies.

‘Re-ligion’ vient de ‘re-ligare’, se reconnecter. Dieu nous a-t-Il donné beaucoup de choix de pouvoir suivre beaucoup de voies pour nous reconnecter ? Ou ces différents sentiers sont-ils la fabrication des hommes ? Et pouvez-vous m’expliquer pourquoi nous devons prier Dieu puisqu’Il doit déjà savoir ce dont nous avons besoin ? Pensez-vous qu’un agnostique ou même un athée est une personne pire que les autres ? Pourquoi un athée est-il athée ? A-t-il besoin de se reconnecter avec Dieu ?

Mes salutations sincères et mes remerciements de votre patience à mon égard,

Michel

Réponse : L’amour Nourrissant

Si quelqu’un a une fiancée et s’il veut maintenir le feu brulant de son amour pour elle, il va certainement garder une photo d’elle près de lui. Bien qu’il possède déjà les mémoires d’elle, la photographie l’aidera à maintenir les mémoires puissantes. Le dévot du Seigneur applique le même principe pour cultiver son amour pour Dieu.

Se reconnecter avec Dieu veut dire  se reconnecter avec Dieu. Peu importe l’étiquette qu’on lui donne, il reste toujours  la même chose.  Les hommes ont inventé tellement d’étiquettes pour se battre ensuite sur ces étiquettes. De cette façon, ils manquent le but de la religion et ils sont incapables de se reconnecter avec Dieu.

C’est exact que nous ne devons pas prier Dieu pour Lui dire ce dont nous avons besoin. Nous avons besoin de Lui prier dans le but de nous reconnecter avec Lui.

Le plus nous nous rapprochons du feu, le plus il nous chauffe. Si nous nous éloignons du feu, nous devenons froids. Le plus nous nous rapprochons de Dieu, le plus nous devenons sanctifiés. Et si nous nous éloignons de Dieu, nous devenons de plus en plus impies.

Tout le monde, même l’athée, est connecté avec Dieu à chaque minute, mais l’athée ne le réalise pas, et par conséquent il se trouve dans une condition misérable. Quand nous disons que nous devons nous reconnecter avec Dieu, nous voulons dire devenir conscient de notre connexion éternelle avec Dieu.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 16 Aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Réaliser La Vérité Absolue

De l’Ashram Bhativedanta à Austin au Texas, États-Unis

Puisque nos sens sont imparfaits et donc nous sommes sujets à l’illusion et par conséquent nous commettons beaucoup d’erreurs, et puisque nous possédons une mentalité trompeuse en proclamant obstinément d’être parfaits, comment pouvons-nous savoir quoique ce soit avec certitude ? Nous ne le pouvons pas. Sommes-nous donc destinés à rester dans le domaine illusoire de la relativité dans lequel tout le monde prend son opinion subjective comme la soi-disant vérité ?

Il y a un moyen de sortir de cette embourbement. Nous pouvons comprendre que la Vérité Absolue existe parce qu’il est logiquement impossible de proclamer la non-existence de la Vérité Absolue. Comment celui qui est captivé par l’illusion peut-il donc réaliser la Vérité Absolue ? Il ne peut pas y arriver par sa propre puissance. Mais par la puissance de la Vérité Absolue, il est possible de réaliser la Vérité Absolue.

Dans la Bhagavad-gita, il est clairement révélé que Krishna est cette Vérité Absolue :

arjuna uvaca
 param brahma param dhama
 pavitram paramam bhavan
 purusam sasvatam divyam
 adi-devam ajam vibhum
 
 ahus tvam rsayah sarve
 devarsir naradas tatha
 asito devalo vyasah
 svayam caiva bravisi me

«Arjuna dit:
 Tu es le Brahman Suprême, l'ultime Demeure, le Purificateur souverain, la Vérité Absolue et l'éternelle Personne Divine. Tu es Dieu, l'Être primordial, originel et absolu. Tu es le Non-né, la Beauté qui tout pénètre. Tous les grands sages le proclament, Narada, Asita, Devala, Vyasa; et Toi-même, à présent, me le révèles.
  » --Bhagavad-gita 10.12-13

Si nous écoutons simplement avec soumission de la part de la Vérité Absolue, la Suprême Personnalité de Dieu et si nous suivons Ses instructions, par Sa puissance toute notre illusion sera dissipée et graduellement nous Le réaliserons pleinement.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question: Les Plaisirs Supérieurs

Le plaisir est perçu par le mental à travers les organes des sens. Parmi les plaisirs, la jouissance d’un orgasme avec les génitaux est le plus recherché.

La durée de ces plaisirs est très courte. La lecture  ou l’écoute d’une bonne musique donne des plaisirs qui durent un peu plus longtemps que les plaisirs crus des sens.  Veuillez m’éclairer au sujet des plaisirs supérieurs qui durent longtemps.

Venkataramana

Réponse : Le Bhakti Est Le Plaisir Pur

Supérieur est le plaisir du bhakti, qui augmente toujours et qui continue perpétuellement. Les autres plaisirs sont mélangés avec divers degrés d’angoisse et ils ne sont donc pas purs. Seul le bhakti est le plaisir pur.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 15 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : La Marque D’immortalité

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

On me demande souvent lors de mes voyages à l’étranger quelle est cette marque sur mon front. « C’est la marque portée par les personnes qui ont vaincu la mort. Si tu veux, je peux t’enseigner aussi comment vaincre la mort », je leur explique. Cette marque, connue du nom de ‘tilaka’, est faite d’argile sacrée et appliquée sur le front immédiatement après le bain. Elle est la marque sublime de l’immortalité de l’âme éternelle. Elle rappelle à celui qui la porte de penser à Krishna, et en plus, elle stimule délibérément ou non, la conscience de Krishna assoupie dans le cœur de ceux qui ont la bonne fortune de la remarquer sur le front des dévots de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Srila Prabhupada portant la marque de tilaka

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question : Le Dieu Sans Visage

Vous avez indiqué dans la ‘Pensée du Jour’ d’hier : « À ma conférence donnée le samedi dernier à Reno, une des participants déclara que Dieu n’a pas de visage.  Quand je lui ai demandé comment elle pouvait dire une telle chose lorsque Krishna se révèle clairement comme étant une personne ayant un visage, elle a répondu que Krishna n’est qu’un récipient pour le Dieu sans figure. Sa philosophie n’est pas logique. »

Je peux, en principe, être d’accord avec vous deux. Mais quel besoin avons-nous d’une image de Dieu ? Personne ne connaît parfaitement la forme de Dieu, ni  celle de Krishna. Pourquoi devons-nous avoir un portrait de Dieu ? L’Islam interdit les images d’Allah. Les juifs aussi furent punis par Moïse quand ils priaient à l’agneau doré pendant qu’il se trouvait sur le Mont Sinaï  pour recevoir les dix commandements. Faire une image de Dieu était une très ancienne méthode pour créer la foi ou la peur d’une force invisible.  C’était le moyen pour que les classes supérieures maintiennent le contrôle sur les classes inférieures. Jésus lui-même a dit, « Bénis soient ceux qui croient. » (voire l’histoire de St. Thomas)

Il existe un risque qu’une face ou une forme particulière devienne plus dominante que le message. Et je pense que, dans le présent doté d’un fondement scientifique solide, prier à des images fantaisistes est loin de la réalité. Quand j’étais petit, je croyais en Dieu sous la forme d’un vieillard qui portait une longue barbe blanche dont les yeux étaient puissants et fâchés (exactement comme la peinture sur la Chapelle Sistine au Vatican à Rome.) Est-elle mauvaise ? Une peinture dans l’église la plus grande et autoritaire du monde? Ou votre image est-elle la mauvaise ? En fin de compte, personne ne peut dire quelle est la vérité, c’est toute une conjecture ! C’est bien si quelques gens ont besoin d’un instrument pour avoir foi, c’est aussi bien si d’autres gens n’ont besoin que du sentiment qu’ils ressentent dans leur soi.

Il sera toujours difficile pour les personnes provenant de diverses cultures de s’identifier avec la religion d’une autre culture et d’une autre période. Nous ne prions plus au soleil, comme le faisaient les Aztèques. C’était bon, mais de nos jours nous savons que ce n’est pas nécessaire parce que nous comprenons scientifiquement que le soleil, c’est le soleil et non pas un dieu.  Nous pouvons penser également sur l’image de Krishna. Ce n’est qu’une image, rien de plus. Nous devons comprendre toutes les choses dans le contexte de l’histoire, ne croyez-vous pas ?

Mes meilleurs respects,

Michel

Réponse :  Faire Face À La Réalité De La Face De Krishna

Tu n’es pas correct en pensant que personne ne connaît la forme de Krishna. À travers les âges, les purs dévots du Seigneur ont eu l’opportunité de Le voir face à face. Les peintures que nous avons du Seigneur ont été confirmées comme étant authentiques par ceux qui ont véritablement vu le Seigneur.

En ce qui concerne pourquoi nous sommes intéressés à voir le Seigneur, la raison est que nous essayons de développer de plus en plus  notre amour pour Lui. Tout le monde garde des photos de leurs relations bien-aimées pour préserver leur souvenir et pour stimuler leurs sentiments d’affection pour eux. La même chose se fait en gardant des photos du Seigneur. En voyant Ses photos, nous pouvons nourrir et augmenter nos sentiments d’amour envers Lui.

Dans une photographie ordinaire d’une personne, la personne n’est pas présente. Mais parce Krishna ou Dieu est absolu, Il est personnellement présent dans Sa photographie. Par conséquent, ceux qui gardent et honorent ces images sont très bénis par la présence personnelle du Seigneur sur leur sentier vers la perfection spirituelle.

Tu as écrit, «  En fin de compte, personne ne peut dire quelle est la vérité, c’est toute une conjecture ! » Selon ta propre philosophie, tu n’es pas dans une position de juger si la photographie du Seigneur est légitime ou non. Mais Bien que tu déclares ouvertement que personne ne peut connaître la vérité, tu fais un revirement en déclarant que ses images sont  fantaisistes. Si tu penses que personne ne peut percevoir la réalité, tu dois penser aussi que tu n’es pas qualifier pour entendre la réalité. Comprends-tu ce simple raisonnement ?

Toutes les choses ne peuvent pas être comprises dans le contexte de l’histoire parce que le Seigneur Krishna existe éternellement comme un jeune homme perpétuel dans le monde spirituel bien au-delà des bornes de l’histoire. Si nous voulons comprendre la Vérité Absolue nous devons faire face à la réalité de la face du Seigneur Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 14 aout, 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Un Dieu Dépourvu de Visage ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

À ma conférence donnée le samedi dernier à Reno, une des participants déclara que Dieu n’a pas de visage.  Quand je lui ai demandé comment elle pouvait dire une telle chose lorsque Krishna se révèle clairement comme étant une personne ayant un visage, elle a répondu que Krishna n’est qu’un récipient pour le Dieu sans figure.

Sa philosophie n’est pas logique. Comment Dieu pourrait-Il être dépourvu de quelque chose quand Il est Lui-même la source de tout ce qui est ? Tout ce qui est, existe en Lui. Parce qu’Il est absolu, Il n’est pas diminué en rien lorsqu’Il manifeste la totalité de l’existence à partir de Lui-même. Il demeure dans Sa totalité sans être le moindre diminué. Voilà la signification de Dieu. Si une personne ordinaire de ce monde possède un visage, pourquoi le Suprême qui est la source de toute l’existence, tous les visages inclus, n’aurait-Il pas un visage Lui aussi ? Tout comme une mine d’or ne peut pas produire l’or si elle en est dépourvue, Dieu, l’origine de toutes les énergies, ne peut pas manifester des visages s’Il est Lui-même sans face. Une telle philosophie n’est pas confirmée dans les écritures.

Il existe de nombreuses descriptions de la forme de Dieu dans les écrits védiques. Par exemple, dans la Brahma Samhita il est dit :

isvarah paramah krsnah
 sac-cid-ananda-vigrahah
 anadir adir govindah
 sarva-karana-karanam

« Krishna, qui se nomme aussi Govinda, est la Suprême Personnalité de Dieu. Il possède un corps spirituel éternel et plein de félicité. Il est à l’origine de toutes choses. Il n’a pas d’origine Lui-même et Il est la cause première de toutes les causes. » -- Brahma Samhita 5.1

Le fait que Dieu possède une forme est soutenu aussi dans la Bible où il est déclaré que Dieu créa l’homme en Son propre image.  Nous pouvons donc facilement comprendre que si l’homme possède un visage, Dieu doit aussi en avoir un.

Krishna déclare directement dans la Bhagavad-gita qu’Il est la source de tout ce qui existe.  Il ne dit jamais qu’Il est un vase pour le Dieu sans visage.  En fait, Il dit l’opposé. Il déclare, « Je suis la source du Brahman impersonnel sans visage. » Il est donc temps de mettre fin une foi pour toutes au malentendu que Dieu est sans visage, sans forme et sans personnalité. Le visage de Dieu est le plus beau de toute l’existence. Ceux qui nient sa face ne l’apercevront jamais.  Ceux qui apprennent à l’aimer se trouveront un jour face à face avec lui.

Sankarshan Das Adhikari

 

Voyez donc les beaux visages de Dieu (Krishna) et Son consort éternel, Srimati Radharani

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question : Comment Contrôler Les Désirs ?

Comment contrôler nos désirs ? Les gens ont généralement le désir de voyager à des lieux nouveaux, de porter des nouveaux vêtements, de manger une nourriture délicieuse, de gagner encore plus d’argent, de vivre d’une manière sophistiquée,  de se réjouir à tous moments, et les désirs continuent de plus en plus. Il semble que notre conscience devient plus absorbée dans notre corps. Mais toutes choses viennent à une fin.  Pour être satisfait de notre vie, pour être heureux avec nos possessions, nous avons besoin des bénédictions de Krishna et du Guru.

Si nous avons ces désirs, comment pouvons-nous les contrôler ? Les gens qui nous entourent disent, « Tu te présenteras mieux si tu portes ce vêtement. Pourquoi as-tu manqué cette opportunité pour voyager à l’étranger ? Pourquoi ne manges-tu pas tous ces bonbons ? »

Les désirs se multiplient de jour en jour. Je voudrais savoir comment restreindre ces désirs. Je cherche votre aide pour être mieux guidé. Je dois réaliser qu’il n’y a rien de plus précieux que d’être conscient de Krishna.

Je vous offre toujours mes pranams.

Hare Krishna,

Sangeetha

Réponse : Approfondis Ta Conscience De Krishna

Si tu pénètres plus profondément dans l’océan du nectar de la conscience de Krishna, tu gouteras tellement de nectar que rien dans ce monde pour lui faire la compétition.

Ce qui est confirmé par le verset suivant de la Bhagavad-gita :

 visaya vinivartante
 niraharasya dehinah
 rasa-varjam raso 'py asya
 param drstva nivartate

« Même à l'écart des plaisirs matériels, l'âme incarnée peut encore éprouver quelque désir pour eux. Mais qu'elle goûte une joie supérieure, et elle perdra ce désir, pour demeurer dans la conscience spirituelle. » --Bhagavad-gita 2.59

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 13 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : La Méditation Sur La Félicité Illimitée À  37.000 Pieds

Il est maintenant dimanche à 12h33. Nous venons de finir deux jours de prédication sur la conscience de Krishna à Reno et Carson City au Nevada. Nous volons à 37.000 pieds ayant parti de Reno au Nevada vers Austin au Texas. Le vol dure plus de trois heures. Ceci me donne une bonne opportunité pour réfléchir et écrire. Parce qu’on ne me permet pas d’utiliser mon ordinateur portatif pendant le décollage et l’atterrissage, je porte sur moi une édition de poche de la «Bhagavad-gita Telle Qu’elle Est» de Srila Prabhupada pour mon étude pendant ses instants. Pendant le décollage d’aujourd’hui, j’ai médité sur le Cinquième Chapitre, Verset 21. C’est un verset extrêmement profond :

 bahya-sparsesv asaktatma
 vindaty atmani yat sukham
 sa brahma-yoga-yuktatma
 sukham aksayam asnute

« L'être libéré n'est pas soumis à l'attrait des plaisirs matériels du monde extérieur, car il connaît l'extase intérieure. Se vouant à l'Être Suprême, il goûte une félicité sans bornes. » -- Bhagavad-gita 5.21

L’âme réalisée goute tellement de plaisir dans son intérieur qu’elle n’est pas attirée par aucune chose de ce monde matériel. Ce n’est pas qu’il restreigne ses sens de la gratification des sens. La conscience de Krishna l’anime tellement qu’il ne l’abandonnerait même pas pour toute la richesse de cet univers entier. Son mental gravite constamment et naturellement vers Krishna ou Dieu parce qu’il y trouve un intérêt des billions et des trillions de fois plus stimulant que tout ce que ce monde a à lui offrir.

Sankarshan Das Adhikari

 

La Folie Des Jeux De Hasard
Les Machines À Sous À L’aéroport De Reno

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question : Le Guru est-il vraiment nécessaire ?

Dans les écritures, il est indiqué qu’un Guru peut aider un dévot adepte à obtenir l’information correcte pour atteindre Krishna, en lui donnant les réponses aux questions qu’il pourrait avoir. Mais quelle est la nécessité d’un Guru pour celui qui connaît déjà toutes les réponses ?

Par exemple, une personne qui a bien étudié les livres et les articles publiés par Srila Prabhupada et les autres personnes comme vous-même, elle aura déjà toutes ses questions répondues. Pour une telle personne, il n’y a plus besoin d’un Guru, puisqu’elle a déjà toutes ses questions satisfaites. En d’autres mots, il n’a plus besoin d’apprendre quoi que ce soit du Guru éventuel.

Un autre point que je voudrais faire est que, pour la personne qui est dédiée à 100% à Krishna, la responsabilité d’obtenir le Guru correct reste sur Krishna plutôt que sur la personne elle-même. Quand il est prêt à le recevoir, le Guru viendra à son seuil de son propre grès. Si le Guru ne vient pas, c’est parce que Krishna ne l’a pas voulu.

Avec mes respects chaleureux,

Votre admirateur et partisan

Réponse : Ne Prends Pas Sans Donner En Retour

Nous devons toujours nous rappeler que Krishna ne nous dit pas seulement d’enquérir du maître spirituel. Dans le même verset dans lequel Il nous instruit d’enquérir du maître spirituel, Il nous dit aussi que nous devons servir le maître spirituel :

tad viddhi pranipatena
 pariprasnena sevaya
 upadeksyanti te jnanam
 jnaninas tattva-darsinah

« Cherche à connaître la vérité en approchant un maître spirituel; enquiers-toi d'elle auprès de lui avec soumission, et tout en le servant. L'âme réalisée peut te révéler le savoir, car elle a vu la vérité. » Bhagavad-gita 4.34

Ce n’est pas une affaire aimable de prendre la connaissance du maître spirituel sans lui rendre du service en retour. Sans les échanges d’amour entre le maître et l’étudiant, la réalisation transcendantale ne s’effectue pas. La connaissance recueillie restera seulement au niveau intellectuel et l’étudiant perdra graduellement l’intérêt dans cette connaissance parce qu’elle deviendra pour lui sèche et fade.

Krishna envoi le guru à tous. Mais les âmes déchues du Kali Yuga sont si aveugles qu’elles ne peuvent pas profiter de la miséricorde de Krishna sous la forme du maître spirituel qu’Il leur a envoyé.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 12 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Transformer L’égoïsme En Dévouement

De Carson City à Nevada aux États-Unis

L’égoïsme n’est rien d’autre que la réflexion pervertie du dévouement pur qui est la condition naturelle de toutes les entités vivantes. C’est stupide d’essayer d’être heureux en nous mettant égoïstement au centre de l’existence, car la réalité est que nous ne sommes pas le centre de l’existence. Il existe une source originelle de laquelle tout émane. Cette source est le centre de l’existence. Parce que tellement de personnes émanent de cette source, elle aussi doit être personnelle. Tout comme en arrosant la racine d’un arbre toutes les feuilles et les branches sont nourries, en offrant un service d’amour à cette personne qui émanent toute l’existence, nous rendons le plus grand service à toutes les entités vivantes. Voici le désintérêt pur. Et puisque nous faisons parti intégrale de cette personne originelle, nos propres nécessités sont satisfaites automatiquement quand nous Le servons.

En suivant les principes régulateurs de la vie dévotionnelle, même la personne la plus égoïste peut graduellement se transformer en un pur amant désintéressé de Dieu. À partir de n’importe quelle situation dans la vie ou à partir du moment quand on comprend son urgence, on peut commencer à contrôler les sens par la conscience de Krishna, le service de dévotion au Seigneur, et transformer l’égoïsme en dévouement pur, l’amour pur pour Dieu, la plus haute perfection de la vie humaine.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE 

Question: La Souffrance Des Dévots

Cher Gurudeva,

Toutes obéissances envers vous.

Pouvez-vous m’expliquer s’il existe une différence entre les souffrances corporelles d’un dévot et celles d’un non-dévot ? Ou est-ce simplement une différence d’attitude entre les deux ? Par exemple, si un dévot souffre d’une maladie fatale, combien sera-t-il bouleversé en comparaison d’un laïc qui pourrait devenir déprimé par sa mort imminente jusqu’au moment de sa mort ?

Je perds ma concentration pendant que je chante. Comment puis-je chanter fermement ?

Est-ce que l’initiation fait une différence dans la qualité de la dévotion ?

Votre serviteur,

Rajendra

De Mumbai en Inde

Réponse : Le Tremplin à La Béatitude  Transcendantale.

Les dévots et les non-dévots subissent tous deux les souffrances du corps. La différence est que le dévot comprend parfaitement qu’il n’est pas son corps et il n’est donc pas perturbé par ces douleurs. Il ressent les maux simplement comme quelque chose qui se passe à l’extérieur de lui dans l’énergie matérielle, et non pas comme quelque chose qui lui arrive à lui-même. Et même si le dévot est perturbé par la douleur, cette perturbation est une motivation plus grande pour qu’il se réfugie auprès du Seigneur, pour qu’il puisse rapidement retrouver son corps spirituel qui n’est jamais sujet à aucune condition de douleur. Les afflictions du dévot sont donc un trampoline vers la béatitude transcendantale.

Pour pouvoir te concentrer sur le chant, tu dois te lever tôt pour chanter 16 tours de chapelet de japa avant le lever du soleil. Ceci veut dire que tu dois te coucher aussitôt que possible le soir.

L’initiation surcharge de puissance les pratiques de la bhakti. La bhakti devient rehaussée des milliers de fois pour celui qui accepte et tient strictement ses vœux d’initiation. C’est pourquoi je veux voir tous mes étudiants devenir initiés.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 11 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Goutant La Véritable Jouissance À Reno

De Reno à Nevada aux États-Unis

Hier matin lorsque nous partions de Austin vers Reno, Nevada, une employée d’une ligne aérienne qui nous connaît bien en nous voyons passer par l’aéroport de Austin nous a demandé où nous allions cette fois-ci. Quand je lui ai dit qui nous allions à Reno, elle nous a dits que ça nous fera plaisir d’y aller.

Bien sur nous jouissons beaucoup de notre voyage à Reno, mais pas dans le sens que les gens ordinaires pensent jouir de Reno dans les casinos et les amusements mondains. Je lui ai expliqué que notre réjouissance est dans la Krishna bhakti, la dévotion au Seigneur Krishna. Ce plaisir ne dépend pas des choses matérielles. Nous n’avons pas besoin ni de dépenser notre argent ni du casino pour jouir de la Krishna bhakti. On n’a pas besoin de voyager nul part pour la gouter. La Krishna bhakti est déjà là dans le cœur de tous les êtres vivants. On n’a cas puiser le réservoir illimité de la Krishna bhakti dans le cœur en plongeant profondément dans le chant des Noms Sacrés de Dieu :

 Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
 Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Srila Prabhupada explique à ce sujet :

« Le service pur de dévotion est si spirituellement savoureux qu’un dévot se désintéresse automatiquement du plaisir matériel. Voilà le signe de la perfection dans le service de dévotion progressif. Un pur dévot se souvient continuellement des pieds pareils-au-lotus du Seigneur Sri Krishna et ne L’oublie jamais même pas pour un instant, même en échange de toutes les richesses des trois mondes. » (Tiré du commentaire du Srimad Bhagavatam 1.5.19)

Et lorsque nous partageons avec les autres cette Krishna bhakti si merveilleusement douce, comme nous le faisons cette fin de semaine à Reno, elle devient encore plus délectable. La dame de l’aéroport avait donc raison. Nous nous réjouissons beaucoup à Reno. Et nous le faisons sans même risquer un sou sur les tables aux jeux. La Krishna bhakti est un pari sûr. Tu es garanti d’être le gagnant.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Quelle est la mission de ma vie?

Maître,

Je suis reconnaissante tous les jours des messages que je reçois de vous, et je prends cette opportunité pour vous demander : Comment puis-je découvrir quelle est la mission de ma vie ?

Fernanda

Réponse : Sauves-toi / Sauves Le Monde

Ta mission est de devenir une pure dévote du Seigneur Sri Krishna en t’abandonnant complètement au maître spirituel authentique. Ensuite tu dois lui porter ton aide pour développer la conscience de Krishna dans tout le monde. Es-tu prête à présent de te dédier à remplir la mission de ta vie ?

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 10 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : L’aventure Illimitée À L’avant-Garde De L’existence

De l’ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Pourquoi vivre une fade existence matérielle ordinaire qui se termine en la vieillesse, la maladie et la mort quand tu peux, au contraire, vivre une aventure sans fin à l’avant-garde de l’existence en savourant une félicité transcendantale illimitée à chaque minute ? Peu importe où tu es ou qui tu es. Tu peux gouter constamment le bonheur le plus doux si tu prends refuge de la plateforme au-delà de la naissance, la mort, la vieillesse et les maladies en suivant l’instruction sublime de la Bhagavad-gita  dans laquelle est dit :

 bahya-sparsesv asaktatma
 vindaty atmani yat sukham
 sa brahma-yoga-yuktatma
 sukham aksayam asnute

« L'être libéré n'est pas soumis à l'attrait des plaisirs matériels du monde extérieur, car il connaît l'extase intérieure. Se vouant à l'Être Suprême, il goûte une félicité sans bornes. » -- Bhagavad-gita 5.21

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: La Conscience De Krishna Et La Chrétienté…

Pouvez-vous clarifier comment une personne consciente de Krishna peut être également un chrétien ? Je parlais avec un chrétien récemment et il m’a dit qu’un Vaishnava ne peut pas être aussi un chrétien parce les chrétiens suivent les instructions du Christ, et qu’il semble les avoir instruits dans la Bible de le suivre exclusivement  (l’unique agneau sacrificiel). Et, si je comprends bien, les chrétiens croient que le Christ est Dieu Lui-même, mais la philosophie vaishnava le considère comme un pur dévot du Seigneur et non le Seigneur Lui-même.

Merci !

Hare Krishna !

Natalie-Anne Mataji

Réponse: Le Christ était un Vaishnava…

Le Christ enseignait le même principe de la soumission totale envers Dieu qui est enseignait par Krishna dans la Bhagavad-gita. Il n’y a donc pas de différence entre la conscience du Christ et la conscience de Krishna. La seule difficulté est que les soi-disant chrétiens ne le comprennent pas. Ils ont inventé leur propre version impure de la Chrétienté, qui est bien différente des enseignements du Christ. Ces soi-disant chrétiens ne suivent pas vraiment Jésus. Le Christ a instruit de ne pas tuer, mais nous voyons que les soi-disant chrétiens abattent des millions d’animaux innocents tous les jours.

Nous n’avons pas de difficulté à accepter que le Christ soit le seul chemin parce que le bhakti pur est le seul chemin. Si une personne enseigne que le pur bhakti est la seul voie, nous acceptons naturellement que cette personne est la seule voie.

Le Christ n’a jamais déclaré qu’il est Dieu Lui-même. Il se présente toujours comme le fils de Dieu. Bien sûr, dans un sens le Christ ou tout autre maître spirituel authentique, est accepté comme Dieu parce qu’il est le représentant pur de Dieu. C’est comme un officier du gouvernement qui agit sur l’ordre du gouvernement ; il est accepté comme étant le gouvernement, bien qu’il ne soit qu’un citoyen ordinaire comme moi ou toi.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 9 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Krishna peut tout faire

De l’ashram Bhaktivedanata à Austin au Texas, États-Unis

Il n’y a pas de limites à ce que Krishna peut ou ne peut pas faire parce qu’Il est le Contrôleur Suprême. Personne ne Lui est supérieur ni même Son égale. Nous ne devons donc jamais mettre des limites sur ce qui peut se passer ou ne pas se passer par Son arrangement. Il peut sembler que l’énergie matérielle est toute-puissante, mais elle n’est qu’une des énergies insignifiantes de Krishna. Ayant une foi complète dans la miséricorde illimitée du Seigneur Suprême, nous devons simplement accomplir les activités de notre vie pleinement dédiées à Son service, ce qui nous apportera la paix et le bonheur les plus sublimes. Nous n’avons rien à craindre dans ce monde. La seule chose que nous craignons est d’oublier Krishna. Par conséquent, nous nous absorbons toujours dans l’écoute à Son sujet, à chanter Ses gloires, et à nous souvenir de Lui autant que possible les 24 heures du jour, et nous goutons ainsi le plus grand nectar.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Les Premiers Pas Sur Le Sentier ?

Bonjour. Je suis un nouveau-venu à ISKCON et j’ai quelques questions au sujet de comment commencer.

Laissez-moi vous renseigner un peu à mon sujet. J’habite Tucson en Arizona. J’étudie la Gita depuis quelque temps et j’accepte la grande majorité des enseignements que j’ai lus dans les écrits de Srila Prabhupada ( et je suis d’accord pour suspendre mon jugement sur le reste à compte de mon manque de connaissance.) Je connais les limites de la contemplation seule, et j’ai décidé d’accepter le message essentiel de la Gita – que l’amour et la dévotion forment le sentier de retour à Dieu. J’ai commencé à chanter, j’offre mes aliments au Seigneur Krishna et j’étudie la Gita.

Voici ce que j’essaye de comprendre. Je m’intéresse au Vaishnavisme et à vivre ma vie selon le style védique depuis quelque temps (mon père a même insisté à mener mon frère et moi au temple hindou de la région quand j’étais plus jeune – mes parents sont assez ouverts), mais c’est seulement récemment que j’ai commencé à appliquer les principes dans ma vie. J’ai un passé spirituel mixte, j’ai passé un certain temps dans un monastère catholique (je fus élevé dans la foi catholique) et aussi dans une institution Sufi. Bien que j’apprécie beaucoup l’arrangement de guru/disciple (enseignant/étudiant), je connais aussi ce qui se passe quand les choses vont horriblement mal. C’est le cas à présent dans la vie d’un de mes amis.

Le dilemme est donc que faire lorsqu’on a des bonnes raisons à hésiter au sujet des maîtres, mais qu’on peut aussi comprendre la nécessité d’avoir une relation de maître à disciple ?

Je reconnais que Krishna, la Gita et les Védas sont où je désire être, mais je vais m’y prendre très, très lentement.

Une des choses que je me demande est s’il est possible ou non de prendre les premiers pas sur le sentier védique en suivant les principes védiques. Je veux apprendre de quoi s’agit-il d’entreprendre la culture holistique des védas, et je pense que je devrais prendre les premiers pas correctement. Si quelqu’un ne peut pas accepter l’initiation d’un guru particulier, y a-t-il un moyen de se convertir (c’est la meilleure parole que je pus trouver dans ce sens) à un Vaishnavisme plus large ? Je réalise que ces sortes de cérémonies peuvent sembler un peu faux, surtout quand on les compare à la dévotion pure du kirtan, mais s’il existe quelque chose qui marque l’acceptation de la dévotion envers le Seigneur et la voie védique, c’est là que je voudrais commencer.  J’ai lu que quelques groupes recommandent shuddhi ou namakarana samskara. Quel est votre recommandation ?

En outre, je voudrais demander comment  pourrais-je augmenter mon adoration de Krishna chez moi ? J’ai un petit autel devant lequel je chante et j’offre ma nourriture.

Avec mes excuses pour mon manque de connaissance,

Votre étudiant

Réponse : Associes-Toi Avec Les Dévots…

Je suis très content d’écouter comment tu fais un bon progrès spirituel. Il est très bien d’hésiter d’accepter un maître spirituel, parce que la plupart des maîtres spirituels de nos jours ne sont pas vraiment qualifiés pour être des maîtres spirituels et font plus de mal que de bien à leurs étudiants.

En même temps, un maître spirituel est nécessaire. Que faire ? On doit être très prudent et discriminant pour trouver un maître spirituel authentique, un maître qui est un exemple vivant de la sagesse contenue dans les Védas, particulièrement la Bhagavad-gita, parce qu’elle est l’essence de toute la connaissance védique.

La clef pour pouvoir reconnaître qui est un maître spirituel authentique est d’étudier soigneusement la Bhagavad-gita et devenir très adepte dans les enseignements du Seigneur Sri Krishna. En faisant ainsi, il te deviendra très claire qui est un maître spirituel authentique et qui ne l’est pas.

L’initiation est la troisième étape dans le processus védique du progrès spirituel. La première étape est d’avoir foi dans la réalisation du soi. La seconde étape est de s’associer avec ceux qui ont la même disposition et qui suivent le sentier de la réalisation du soi ou qui ont déjà atteint la perfection de ce sentier. Aucune cérémonie n’est requise. Ton pas suivant est tout simplement de trouver ces personnes qui suivent sérieusement la Bhagavad-gita et prendre leur association autant que possible. Dans l’association des dévots tu feras naturellement du progrès spirituel par l’osmose transcendantale.

Pour trouver une telle association tu peux visiter le Centre Culturel Caitanya à Tucson. Il se trouve à la même adresse que notre fameux restaurant végétarien, Govinda. Pour les directions et l’horaire tu peux te consulter la page Internet suivante :

http://www.govindasoftucson.com/

Il y a quelques semaines, j’ai donné des discours au Centre Culturel Caitanya et il est très probable que j’y reviendrais en 2008.  Révise régulièrement mon itinéraire pour te renseigner sur ma prochaine visite à Tucson.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 8 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Le Puits De Nectar Qui Ne Se Dessèche Jamais

De l’ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

J’ai expliqué une fois à un ami comment j’écris tous les jours une nouvelle ‘Pensée du Jour’ sur la science transcendantale de la conscience de Krishna. Il a pensé que ce n’était pas possible d’écrire quelque chose de nouveau tous les jours sur la conscience de Krishna. Mais en fait, ce n’est pas du tout merveilleux. Pourquoi ? Parce que Krishna est nava-yauvanam, toujours frais et jeune. Il ne vieillit jamais. Et puisqu’Il est absolu, les paroles qui Le décrivent sont de la même nature absolue. Par conséquent, aussitôt que nous commençons à discuter de Lui et de la science de Le connaître et Le servir, nous entrons dans la dimension dans laquelle des océans illimités de descriptions poétiques peuvent être composées pour essayer au moins de gratter la surface du réservoir illimité de nectar transcendantal contenu par les thèmes à Son sujet. C’est véritablement un puits qui ne se dessèche jamais.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Pourquoi Y A-T-Il La Souffrance Même Après Avoir Chanté ?

J’ai lu avec intérêt la réponse donnée à Rajesh dans la ‘Pensée du Jour’ du 6 aout 2007. Vous avez indiqué que bien que j’ai un corps d’un homme ou d’une femme, je ne suis pas le corps. C’est tout simplement une couverture, un habit qui est porté par l’être éternel qui habite dedans. Si nous pouvons ressusciter notre nature spirituelle originelle en ravivant notre relation perdue d’amour avec Dieu, nous entrerons dans une existence pleine de béatitude et de connaissance.

Ma question est pourquoi donc y a-t-il tant de souffrance quand quelque chose arrive à ce corps malheureux ? Nous subissons des maladies comme le cancer, les attaques du cœur, les occlusions, les pierres dans les reins, les problèmes du foie, etc. Quand nous subissons une attaque par un de ces maux, nous souffrons mentalement ainsi que la ruine financière. Tous les membres de la famille souffrent des angoisses.

Je sais que nous pouvons éviter ces souffrances en chantant le grand mantra Hare Krishna et ainsi ne plus prendre naissance dans ce monde. Mais pourquoi se fait-il que même après avoir chanter les noms de Dieu, les gens souffrent toujours ?

Votre étudiant aimant,

Subbaraman

Réponse : L’art De Chanter…

Pendant que nous aillons un corps matériel nous devrons faire face aux dualités de l’existence matérielle : la chaleur et le froid, le bonheur et la détresse, la pauvreté et la richesse, la maladie et la santé, etc. Néanmoins, celui qui devient solidement fixé dans la conscience de Krishna, bien que souffrant apparemment des ces dualités, n’est plus dérangé par eux parce que sa conscience est située sur une plateforme complètement transcendantale à cette existence matérielle.

Une telle réussite transcendantale nécessite l’entrainement soigneux par un maître spirituel expert dans le chant des noms de Dieu dans un état pur de conscience bhakti. Bien que le chant désinvolte du nom de Dieu avec des intérêts matériels soit propice pour l’élévation graduelle de l’être vivant, il ne le situera pas sur la plateforme transcendantale au-delà de toutes les souffrances matérielles.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 7 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Au-delà De L’influence Des Dualités

De l’ashram Bhaktivedanta à Austin au Texas, États-Unis

Cette existence matérielle toujours a ses hauts et ses bas. C’est sa nature car c’est le monde des dualités. Parfois nous sommes comblés, d’autres fois accablés. Nous ne pouvons pas trouver une position fixe ici. Bien que nous soyons enlisés à présent dans cette existence matérielle, nous ne sommes pas forcés de rester les esclaves de ces dualités. Nous avons un choix. Nous pouvons rester dans notre position présente sous l’influence des dualités ou nous pouvons opter de les transcender par la science de la réalisation transcendantale du soi.

Malheureusement, le système moderne d’éducation ne nous donne aucune information sur les dualités ni comment les transcender. C’est ainsi que les gens partout dans le monde sont illusionnés et confus. Bien que cette connaissance qui peut les délivrer est mise à leur disposition par les âmes réalisées du mouvement pour la conscience de Krishna, la masse des gens sont si égarés par la propagande de ‘manger, boire et s’amuser’ qu’ils se détournent complètement de la recherche d’une conscience supérieure illuminée, en considérant que c’est une sorte de folie. Par leur gentillesse sur ceux qui se noient dans l’ignorance, les âmes réalisées dédient pleinement leur vie à réveiller leur conscience.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Qui Peut Pratiquer La Conscience De Krishna?

Cher Sankarshan Prabhu,

Veuillez accepter mes hommages respectueux.

Toutes les gloires à Srila Prabhupada !

Est-ce qu’on peut pratiquer la conscience de Krishna et demeurer chrétien, bouddhiste, Hindou ou même musulman ?

Votre serviteur éternel,

 

Buddy Gastineau

Rogers, Arkansas


Réponse : Tout Le Monde Est Bienvenu !

Mon cher Buddy,

Veuilles accepter mes bénédictions.

Toutes les gloires à Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada !

Chacun peut rester dans sa désignation présente et pratiquer la conscience de Krishna. Par exemple, un des membres de notre cours est un ministre baptiste. La science de la réalisation de Dieu n’appartient pas à une désignation particulière. Nous sommes tous les enfants du même Dieu, peu importe l’appellation que nous Lui donnons. Le but de notre existence est de développer l’amour pur pour Lui. Celle-ci est la science universelle, la religion universelle pour toute l’humanité. Quiconque adopte sérieusement le chant du Maha mantra Hare Krishna sous la tutelle experte d’un maître spirituel authentique obtiendra la perfection de l’existence humaine, l’amour pur pour Dieu.

J’espère que tu es dans la meilleure santé et dans une humeur extatique.

Je reste toujours ton bienveillant,

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 6 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Retour Chez Moi À Ma Demeure

De Towaco à New Jersey, États-Unis

Aujourd’hui nous retournons à notre base à Austin au Texas, États-Unis. Mais ce n’est pas pour cela que j’ai intitulé la ‘Pensée du Jour’ d’aujourd’hui : ‘Retour Chez Moi…’ La véritable signification de ‘Retour Chez Moi’ est de retourner à notre état pur originel de conscience illuminée dans une relation d’amour avec la Personne Suprême et Originelle, la source de toute existence.  Notre base à Austin au Texas n’est qu’une autre escale sur notre chemin vers notre demeure éternelle originelle dans le Ciel Spirituel. Notre véritable demeure est cet endroit, où qu’il se trouve, où les gens sont avides d’écouter, de chanter et de penser du nom, de la renommé, des formes, des passetemps, de l’entourage et des articles transcendantaux de cette Personnalité Suprême de Dieu inconcevablement merveilleuse, le Seigneur Sri Krishna. Pourquoi ? Parce que là où les gloires de Krishna sont chantées, cet endroit n’est pas différent du Ciel Spirituel.

Si vous voulez que nous vous visitions, pour vous retourner chez vous à votre demeure, et si vous pouvez préparer un programme de discours et de chants des gloires du Seigneur dans votre communauté, nous essaierons d’ajouter votre ville à une de nos prochaines tournées du monde quand il sera pratique de le faire.

Mais il n’est pas nécessaire d’attendre que nous venions chez vous pour que nous vous ramenions chez vous dans votre domicile. Vous n’avez qu’à mettre Krishna au centre de votre maison dès maintenant en y chantant régulièrement Hare Krishna et en offrant toute votre nourriture au Seigneur avant de la manger. (Rappelez-vous : pas de viande, de poisson ou d’œufs. Les oignons et l’ail doivent être évités aussi.)

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Conquérir Le Désillusionnement…

Pourriez-vous m’aider s’il vous plait, car je deviens toujours désillusionné et perdu en toutes choses ?

Respectueusement,

Rajesh

Réponse : Ravive Ta Conscience De Krishna…

Comprends bien que notre sentiment de perte et de désillusionnement est simplement dû à l’ignorance. Nous nous identifions bêtement avec ces corps matériels. Bien que j’aie le corps d’un homme ou d’une femme, le corps n’est pas qui je suis. C’est tout simplement une couverture, un habit qui est porté par l’être spirituel éternel qui habite à l’intérieur. Si nous pouvons ressusciter notre nature éternelle spirituelle en ravivant notre relation oubliée d’amour avec Dieu, nous pénétrerons dans une existence éternelle pleine de félicité et de connaissance. La méthode de raviver notre amour pour Dieu est connue par le nom de la conscience de Krishna, et le but de ce processus est la conscience pure de Krishna. Nous apprenons à aimer le Seigneur purement, sans motivations matérielles, pour que nous puissions jouir du privilège de le servir avec amour dans Sa demeure transcendantale dans le Ciel Spirituel. Cette attitude de dévotion pure apporte le soulagement immédiat de toutes sortes de détresses matérielles. On apprend ce processus en prenant refuge des instructions d’un maître spirituel authentique. Je te conseille donc que tu commences ce processus sérieusement aussitôt que possible. Il résoudra tous tes problèmes. Tu gouteras un bonheur bien supérieur à toute chose à quoi tu pourrais songer.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 5 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Une Soirée D’ultime Félicité

De Towaco à New Jersey, États-Unis

Je prévoyais que ce serait le nectar ultime, et en fait ça s’est passé ainsi. Se prosterner aux pieds pareils-au-lotus de Srila Prabhupada à 26 2nd Avenue à New York fut la perfection de mon existence. Et ensuite être permit de parler pendant deux heures  pour partager la miséricorde inconcevable de Srila Prabhupada  avec une boutique bondée de participants avides d’écouter fut une extase sans description.

Reflétant la diversité de la ville de New York, la boutique de 26 2nd Avenue attire toutes sortes de personnes à traverser son seuil sacré : Étudiants universitaires, gamins, acteurs, écrivains, jeunes professionnels, directeurs, docteurs, scientistes, moines, swamis, techniciens, conseillers, etc. L’assemblée d’hier soir n’était pas l’exception.

Sankarshan Das Adhikari



26 2nd Avenue – Le Premier Centre D’ISKCON
Voici où tout commença en 1966

 

Plongeant Dans Les Saints Noms Aux Pieds Pareils-Au-Lotus De Srila Prabhupada
 À 26 2nd Avenue.

Expliquant La Science Bienheureuse Du Bhakti À 26 2nd Avenue.










 

Finalement, Le Krishna Prasadam !

 

26 2nd Avenue --- Un Phare Lumineux
Dans La Nuit Ténébreuse De New York Dans Le Kali Yuga 

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Que Fais-Je ?

Je me suis demandé souvent, « Comment sortir de l’ignorance dans laquelle je vis ? » Chaque jour, je demande au Seigneur de pardonner mon ignorance et je prie pour Sa miséricorde bien que je ne la mérite pas. Toute ma vie, je me suis occupé de mes responsabilités comme une araignée s’occupe de sa proie.

Ma vie est remplie de préoccupations matérielles, qui ne sont pas véritablement miennes mais qui sont connectées à ma famille, mon travail, ma situation économique et survivre dans cette atmosphère, pleine de déloyauté et d’hypocrisie, me force d’être toujours alerte. Mon mental est toujours submergé dans cet embourbement de problèmes et je sais fort bien qu’aussitôt que je résous un problème, un autre surgira et puis un autre et c’est ainsi que ma vie se mène.

Mon plus grand souci est celui-ci : que ma vie continuera simplement pour résoudre les problèmes! En vérité, je comprends que peu importe quels problèmes je dénoue, c’est comme un mirage, bientôt un autre viendra, suivi d’encore un autre. Mais je voudrais maintenant demander votre conseil parce qu’il est très difficile pour moi de me détacher de ce sentiment de fausse responsabilité. D’un coté, mon mental ressent le besoin d’avancer spirituellement et il devient confus par les affaires quotidiennes. Je sens qu’il est contradictoire par ce que, d’un coté, c’est ce que j’ai construis, un emmêlement de problèmes et de responsabilités que je ne peux pas échapper sans avoir des sentiments de ruine si j’abandonne mes relations aimées, sans sentir la douleur et la tristesse quand je pense, « Que feront-ils sans moi ? », sachant bien qu’ils dépendent de moi.

Comment me déconnecter de quelque chose qui est si profondément enraciné dans mon cœur ? Que faire pour ne pas me sentir coupable ? J’ai peur que dédiant mon mental et mon esprit complètement à Dieu apporte une grande infortune à mes relations chères, et je vous demande de m’excuser parce que je reconnais qu’il n’est pas ainsi, mais je ne peux pas arrêter ses sentiments de culpabilité. C’est comme quelqu’un qui se trouve sur un bateau pendant une catastrophe et certaines personnes se noieront si je ne les aide pas, et une voie me crie « SAUVES-TOI ! SAUVES-TOI ! » mais comment puis-je le faire ? Parfois je sens que je préférerais perdre le bateau et me soumettre à la miséricorde de Dieu.

Jorge

Réponse : Résous Les Problèmes Pour Krishna…

C’est un fait que la vie matérielle n’est qu’un courant de problèmes sans fin. Il sera toujours ainsi. Au lieu d’être confus, tu dois offrir toutes tes possessions à Krishna. Tu dois prier au Seigneur, « Mon cher Seigneur, tout ce que je possède t’appartient – ma maison, ma famille, mon argent. Bénit-moi s’il Te plait avec le privilège de tout engager dans ton service. » Aussitôt que tu adoptes cette attitude, la résolution de tes problèmes quotidiens ne sera plus une source d’angoisse pour toi. Elle sera une offrande d’amour au service du Seigneur Sri Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 4 aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Le Jour Le Plus Propice

De Towaco à New Jersey, États-Unis

Il est 06h43, vendredi, le 3 aout 2007. Je vole vers la ville de New York. C’est le jour le plus propice parce qu’aujourd’hui je me dirige à 26 2nd Avenue. Bien que situé à Manhattan dans la ville de New York, un des bastions les plus forts de l’Âge de Kali, 26 2nd Avenue est le plus sublime de tous les lieux de pèlerinage de l’univers entier. Pourquoi cela ? Parce qu’en 1966, dans cette petite boutique à coté d’une station d’essence, c’est là que mon maître spirituel bien-aimé, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada à fondé ISKCON, l’Association Internationale pour la Conscience de Krishna. C’est de là qu’il a commencé la révolution spirituelle qui inondera graduellement l’univers entier. Chaque particule de poussière dans ce lieu le plus saint possède la puissance de donner le Krishna prema, l’amour pur pour Dieu, aux pèlerins qui viennent chercher la bénédiction suprême. Srila Prabhupada y a donné beaucoup de discours en 1966, et ces discours se livrent là encore pour ceux qui ont l’ouïe pour les entendre. Je prie que je puisse attraper la vague de la miséricorde de Srila Prabhupada ce soir et que je puisse plonger profondément dans cette rasa(humeur) la plus douce de toutes, les passetemps de Srila Prabhupada à 26 2nd Avenue. Je n’ai pas d’autre désir que d’être porté éternellement sur la vague de sa miséricorde en tant que serviteur complètement dédié à lui.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Toujours Gouter Le Bonheur ?

J’ai compris que le bonheur matériel est temporaire, mais tout de même quand il vient, je pense qu’il est permanent, et je commence à essayer de le jouir. Bien que je comprenne la nature illusoire du bonheur matériel, je me trouve encore et encore dans le piège d’essayer de le jouir. Comment puis-je surpasser cette tendance et demeurer toujours fixe dans la félicité transcendantale ?

Votre étudiant en Inde

Réponse : Toujours Rends Krishna Heureux…

Si tu veux le bonheur permanent, arrêtes-toi d’essayer de l’obtenir pour toi-même. Essayes tout simplement de rendre heureux le Seigneur Krishna par tes pensées, tes paroles et tes actes en tous temps, en tous lieux et en toutes circonstances. Tu demeureras ainsi toujours heureux.

« Qui ne se réjouit des joies ni ne s'afflige des peines, celui dont l'intelligence est fixée sur l'âme, qui ne connaît pas l'égarement et possède la science de Dieu, celui-là a déjà transcendé la matière. L'être libéré n'est pas soumis à l'attrait des plaisirs matériels du monde extérieur, car il connaît l'extase intérieure. Se vouant à l'Être Suprême, il goûte une félicité sans bornes. » --Bhagavad-gita 5.20-21

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 3 Aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Je Veux Que Tu Sois Heureux

De Austin au Texas

Je n’ai rien à prendre de mes étudiants et de mes disciples autre que leurs angoisses. Je veux uniquement les servir en voyant qu’ils sont heureux et paisibles dans toutes les circonstances. Krishna m’a déjà donné toutes les merveilles pour subvenir à mes besoins personnels. Maintenant il ne me reste qu’un seul besoin : je veux voir que le monde entier est libre de la haine et des soucis. Je veux voir que tous réalisent et plongent profondément dans leur nature éternelle de félicité en tant que serviteurs de Krishna, serviteurs de Dieu.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: L’humilité Et L’amour Propre…

Est-il bon d’être aussi humble qu’un brin d’herbe ?

L’humilité a-t-elle un effet négatif sur l’amour propre ?

Est-il permit au dévot de s’aimer soi-même ?

Votre étudiante en Finlande

Réponse : Aucune Personne Plus Puissante…

Il est très propice de nous considérer plus bas que l’herbe parce que c’est seulement dans cet humble état d’esprit que nous pourrons chanter les Saints Noms du Seigneur sans arrêt.

Le plus que nous deviendrons humbles, le plus que nous deviendrons puissants dans notre  amour propre parce qu’en mesure que notre humilité augmente, nous réaliserons notre identité spirituelle éternelle. Voilà la perfection de l’amour propre, parce qu’il n’y a personne de plus puissant que l’âme pleinement réalisée.

Personne ne s’aime mieux que l’aimant pur de Dieu parce qu’il est absorbé totalement les 24 heures du jour en faisant ce qui lui est le plus profitable, c’est à dire devenir un pur dévot de Krishna ou Dieu.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi le 2 août 2007

LA PENSÉE DU JOUR : Quand le progrès se fait difficile...

de Austin au Texas, États-Unis

Après des millions d’existences passées dans la gratification des sens, ce n’est pas chose facile de se transformer en un dévot de Dieu complètement pur.  Mais si on est complètement convaincu que celui-ci est le seul but significatif de son existence et si on est déterminé de l’atteindre, peu importe quels sacrifices doivent être faits, le Seigneur lui portera toute aide, de l’intérieur comme de l’extérieur. De l’intérieur,  Il lui donne des conseils en Sa forme d’Âme Suprême sise dans le cœur. Et de l’extérieur, Il lui donne aide à travers le maître spirituel, Ses dévots et les écritures révélés.  Alors tout ce qu’on doit faire est rester déterminé à atteindre l’ultime perfection spirituelle, le service pur de la dévotion et jamais l’abandonner, peu importe à quel point la marche devient dure.  Comme il est, « Quand le progrès se fait difficile, les forts se mettent en marche. »

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: les trois puissances spirituelles…

Pourriez-vous expliquer plus profondément les trois puissances spirituelles  - sandhini, samvit et hladini?

Votre humble servante,

Jayanthi

Réponse: l`Existence Éternelle, le Savoir, la Béatitude

la nature matérielle est exposée en trois modes: la bonté, la passion et l’ignorance. De même, la nature spirituelle est exposée en trois modes: sandhini, samvit et  haladini.

Sandhini est l’existence éternelle.
Samvit est le savoir.
Hladini est la béatitude.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 1er Aout 2007

LA PENSÉE DU JOUR :  Le Papillon Fuyant Du Bonheur

De Austin au Texas

Dans ce monde matériel, tout le monde essaye d’attraper le papillon élusif du bonheur, mais ils n’arrivent jamais à le capturer de manière permanente. Ils peuvent sentir pendant certain temps qu’ils aient réussi à le garder, mais il s’échappe à nouveau et ils courent après encore une fois.

Ce n’est pas du tout surprenant car, par nature, ce monde matériel est un lieu de misères. Le bonheur que nous ressentons ici est décrit comme maya-sukhaya, le bonheur illusoire. Personne ne peut trouver le bonheur perpétuel ici, même les habitants de Brahmaloka, la planète la plus élevée de ce monde matériel, qui possède des opulences des milliers de fois supérieures à celles qu’on peut trouver dans les meilleurs endroits de la planète Terre. Ceci est décrit comme suit dans la Bhagavad-gita :

 a-brahma-bhuvanal lokah
 punar avartino 'rjuna
 mam upetya tu kaunteya
 punar janma na vidyate

« Toutes les planètes de l'univers, de la plus évoluée à la plus basse, sont lieux de souffrance, oú se succèdent la naissance et la mort. Mais pour l'âme qui atteint Mon Royaume, ô fils de Kunti, il n'est plus de renaissance. » -- Bhagavad-gita 8.16

Si quelqu’un accepte le processus de la conscience de Krishna, en chantant régulièrement les noms de Dieu, le bonheur deviendra son atout permanent.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question: Pourquoi Krishna ne force-t-Il pas tout le monde à devenir Son dévot ?

Veuillez m’expliquer s’il vous plait,  puisque Krishna est la puissance suprême bien au-delà de Maya (l’énergie matérielle), et que tout le monde chante Ses noms et Ses gloires, pourquoi ne force-t-Il pas aux jivas, les êtres vivants, à devenir Ses dévots ?

Pourquoi a-t-Il créé les jivas ?

Comment les a-t-Il créé? Avant leur création où étaient-ils et quelle était leur conscience ?

J’attends anxieusement votre réponse.

Subvesh Raichand

Réponse : L’amour Est Volontaire…

Tu te demandes pourquoi, si Krishna est tout-puissant, ne force-t-Il pas toutes les entités vivantes à être Ses dévots. La réponse est que la dévotion n’est pas quelque chose qui peut être forcée. L’amour est une chose offerte volontairement à une autre personne.

Les jivas, les êtres vivants, existent dans le seul but d’augmenter le bonheur du Seigneur en s’engageant dans des relations d’amour avec Lui. Le Seigneur veut jouir le bonheur d’avoir une douce relation amoureuse avec chacune des entités vivantes dans toute l’existence. Il vient donc Lui-même dans ce monde matériel encore et encore et Il envoi Son représentant une et autre fois simplement pour essayer de nous attirer à Le servir avec amour et dévotion. C’est Sa grande miséricorde qu’Il nous accorde.

Les jivas sont des émanations éternelles de la Personne Suprême. Jamais ne fut le temps qu’Il ne les ait pas émané, et jamais ne cessera-t-Il de les émaner. Par Sa douce volonté, les jivas sont perpétuellement émanés de Son corps transcendantal, comme les rayons émanent du Soleil.

Sankarshan Das Adhikari

 

Traduction de l'Anglais par
Kristîne Grîntâle
Riga, Lettonie

Rédaction par
Prema Bhakti dasa
Niles, Michigan E.U.A.

Le mois précédent

Hit Counter