La Pensée Du Jour

Réalisations et  correspondances sélectes de
Sa Grâce Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | | Galleries | La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
 
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi
Méditations sur la Bhakti Pure Offrandes | Conférences (en Anglais) | Autres Services
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'



Sa Divine Grâce
A.C. Bhaktivedanta
Swami Prabhupada

Le Cours Ultime de la Réalisation du Soi (tm)

L
e système d'entraînement le plus avancé du monde dans la réalisation spirituelle,  guidant des milliers vers la plus haute illumination.

Guidé et inspiré par le fondateur-Acharya de ISKCON: Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Consacré a achever une révolution spirituelle pour l'illumination de tous les êtres de cette planète.

Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi

Español                                   Русскйи                                English


Sa  Grâce Sriman
Sankarshan Das Adhikari

Obtenez la miséricorde spéciale de Krishna en faisant du service de dévotion

Aidez Sankarshan Prabhu dans sa mission de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Une contribution singulière ou mensuelle peut se faire en ligne en allant ici :

Faire une contribution en cliquant ici

 

Un appel pour votre assistance

Sur l’ordre de son maître spirituel, Srila Prabhupada, Sankarshan Prabhu à dédié sa vie au travail extrêmement urgent de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Le plus la conscience de Krishna se répand, le plus que la souffrance, le manque et la haine sur cette planète seront remplacés par la félicité, l’abondance et l’amour. Voici une opportunité dorée de faire le plus grand bien pour toutes les entités vivantes et de recevoir les bénédictions spéciales du Seigneur. Par conséquent, nous devons, au mesure du possible, sacrifier notre temps, notre énergie et nos ressources pour aider Sankarshan Prabhu dans son travail urgent. Si vous voulez participer d’une façon ou d’une autre, grande ou petite, veuillez écrire à Sankarshan Prabhu en cliquant si dessous :

Envoyer un courriel à Sankarshan Prabhu
 


Une Nouveauté ! Maintenant Disponible !

94 Photographies du Tour Du Monde de SDA en 2006-7!

chaînon à la gallérie de photos

L'itinéraire

de

 Sankarshan

Prabhu

 

Jeudi, le 27 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Le Nectar Du Kirtan

De Sydney en Australie

 

 

Annonce Spéciale

Un nouveau kirtan extatique de Sydney

http://www.backtohome.com/video/Sydney_Kirtan.wmv

 

 

Si tu veux vraiment te synchroniser et allumer ton âme, tu dois t’absorber dans le kirtan. (Un kirtan est le chant en groupe de mantras védiques.) La méditation silencieuse, bien que beaucoup meilleure à l’absorption dans la gratification sensorielle, ne te mèneras pas au stage de la perfection ultime. Peu importe combien tu essaieras de pacifier ton mental, il te murmura toujours cette pensée-ci ou cette pensée-là, tellement de pensées. C’est seulement quand le mental a quelque chose à quoi tenir qui soit complètement transcendantale, qui soit plus puissant et attirant que tes pensées matérielles, que tu pourras véritablement décoller du plan matériel pour pénétrer au niveau spirituel.

 

Voici une vidéo d’un kirtan récent que j’ai mené à Sydney. Ecoutes-le :

 

http://www.backtohome.com/video/Sydney_Kirtan.wmv

 

Sankarshan Das Adhikari

 

Menant le kirtan à Sydney

 

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : A Qui Puis-je Faire Confiance ?

Votre Grâce,

Je suis très confus et malheureux après avoir lu les histoires sur le site de ISKCON au sujet des confusions après le départ de Sa Divine Grâce de cette existence mondaine. De mon coté, je suis content d’augmenter mes activités dévotionnelles, mais les écritures nous disent que nous devons accepter le Gourou pour pouvoir complètement comprendre les écritures, et que nous devons nous associer avec les dévots pour pouvoir avancer dans la science de la réalisation du soi. A qui puis-je faire confiance dans le mouvement Hare Krishna ? Qui sont ceux qui suivent véritablement les traditions de la dévotion du Bhakti ?

J’ai vraiment besoin de votre aide.

Hare Krishna,

Votre étudiant

Réponse : Ceux Qui Délivrent Honnêtement Le Message De Srila Prabhupada

Je comprends ta confusion. Quand un grand acharya part, il y a naturellement des difficultés dans le mouvement qu’il a créé. Ceci est vrai pour tout mouvement spirituel dans l’histoire du monde. Néanmoins, dans le cas de ISKCON, la bonne nouvelle est qu’il y a des dizaines de millier d’âme sincères partout dans le monde qui essayent sincèrement d’avancer la mission de Srila Prabhupada de leur meilleur habilité.

Je voyage constamment aux divers centres de ISKCON dans le monde. Je témoigne par moi-même les difficultés et les succès du mouvement. En général, je suis très optimiste en ce qui concerne son futur. Srila Prabhupada est toujours là avec nous dans la forme des ses instructions et dans les cœurs de ceux qui essayent sincèrement de suivre ses instructions.

En ce qui me concerne, si tu cherches quelqu’un à qui tu peux faire confiance et prendre refuge, tu es le bienvenu de prendre refuge en moi. Je te promets que je ne te tromperais pas et je ne t’exploiterais jamais en aucune façon. Simplement, je te passerais la connaissance, la félicité et la compassion amoureuse que j’ai reçues de Srila Prabhupada. Je ne me considère pas éminent. Je me vois simplement comme le messager de la compagnie DHL qui délivre honnêtement les enseignements merveilleux de Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada exactement comme je les ai écoutés, compris et réalisés.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 13 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: S’approcher Directement De Dieu

Du Temple ISKCON à Brisbane en Australie

Selon la sagesse védique, si nous voulons nous reconnecter avec Dieu, nous devons le faire, non pas directement, mais par l’intermédiaire d’un maître spirituel authentique. Mais également par la sagesse védique, nous pouvons comprendre qu’on peut s’approcher directement de Dieu en chantant Son nom ou en se prosternant devant la manifestation de Sa Déité. Comment les deux choses peuvent-elles être vraies ? Ne sont-elles pas contradictoires ? En fait, il n’y a rien de contradictoire dans les écritures révélées, bien qu’il semble y avoir des contradictions pour ceux qui n’ont pas la perspective illuminée.

Parce que Krishna ordonne directement que nous devions nous approcher de Lui par l’intermédiaire de Son dévot, même si nous nous approchons de Lui dans une attitude de soumission complète à Ses pieds pareils au lotus, nous devons canaliser notre dévotion à Lui à travers le maître spirituel authentique. Ce que confirme l’Adi Purana, où Krishna déclare à Arjuna :

ye me bhakta-janah partha
na me bhaktas ca te janah
mad-bhaktanam ca ye bhaktas
te me bhakta-tama matah

« Ceux qui se disent Mes dévots directs ne sont pas véritablement Mes dévots ; seulement ceux qui sont les dévots de Mes dévots sont en fait Mes dévots. »

Si nous sommes donc sérieux pour nous approcher de Dieu en complète soumission à Sa volonté, nous suivrons Ses instructions de L’approcher au moyen de Son dévot, le maître spirituel authentique.

Sankarshan Das Adhikari

 

Discours sur l’initiation à Kuala Lumpur en Malaisie

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Faire De Son Mieux Dans Les Deux Mondes

Cher Maharaja,

Veuillez accepter mes humbles obéisances. J’espère que vous allez bien. J’ai des questions à vous poser :
1- Est-ce qu’être dépendant de la miséricorde de Krishna nous rend négligeant dans l’exécution de nos devoirs ? Un état pessimiste me vient au mental à l’égard de ce monde et de l’accomplissement de mes devoirs. Quand on se concentre sur Krishna à chaque moment, comment peut-on accomplir nos devoirs ? Ce qui existe dans le monde matériel est de si grande importance pour nous. Nous avons besoin de tout : une bonne vie, un bon travail, et tous les conforts matériels. Parfois j’estime que je fais trop de bhakti et que je perds ma raison à cause de cet état de vairagya (détachement) que j’acquiers. Cet état de satisfaction nous rend non compétitif et inutile dans ce monde matériel. Si ce n’est pas vrai, alors qu’y a-t-il de mal avec moi ? Comment faire de mon mieux dans les deux mondes ?
2- Dans les écritures il est dit que si nous allumons une lampe durant Kartika, nos péchés du passé seront effacés, ou bien si nous lisons la Bhagavad-gita une seule fois soigneusement, nos péchés passés disparaîtrons. Pourquoi donc se fait-il que même les gourous souffrent à cause de maladies ? J’ai aussi remarqué que beaucoup de dévots ont des problèmes.  S’ils souffrent par la loi du karma, quelle est la raison de leurs souffrances ? Leurs péchés ont déjà dû être effacés. Je me trouve  parfois troublé quand je lis la Bhagavad-gita, quand Krishna assure qu’Il s’occupe de Ses dévots. Pourquoi se fait-il que dans cette société la plupart des personnes pieuses souffrent et sont malheureuses, alors que les fripouilles s’amusent et jouissent du pouvoir et du contrôle ? Où est la loi du karma ? Je ne l’aperçois pas clairement.

J’espère que vous pourrez me guider définitivement à cet égard, et je vous remercie de votre temps.

Hare Krishna,

Votre serviteur,

Gaurav Padgilwar

Réponse : Devient Simplement Conscient De Krishna

Quand Arjuna s’est soumis à Krishna, il devint le meilleur spirituellement et matériellement. On n’est jamais le perdant d’aucune façon en acceptant la conscience de Krishna. Il n’y a personne de plus compétitif qu’un dévot de Krishna parce qu’il veut conquérir le monde entier pour Krishna, en achevant la révolution spirituelle la plus étendue qui ne s’est jamais manifestée dans la totalité de l’histoire humaine.

Dépendre sur Krishna ne nous rend pas négligent dans nos devoirs. Le contraire est la vérité. Celui qui accomplit tous ses devoirs pour Krishna, veut les accomplir parfaitement pour la satisfaction du Seigneur. Ceux qui se connectent avec Krishna en se souvenant de Lui pendant qu’ils exécutent leurs activités deviennent puissant du shakti spécial du Seigneur pour pouvoir accomplir ce que les gens sans dévotion sont incapables d’accomplir.

Celui qui s’abandonne pleinement au Seigneur ne manque jamais de rien, matériellement ou spirituellement. Parce qu’il engage tout dans le service du Seigneur, le Seigneur lui donne une facilité sans limite pour engager de plus en plus de l’énergie du Seigneur dans Son service.

On ne perd pas sa raison en s’engageant dans la bhakti. Notre raison est déjà perdue parce que nous avons négligé la bhakti. Notre détachement n’est pas de nous éloigner des choses de ce monde, mais plutôt d’offrir le monde entier à Krishna au lieu de l’accepter pour notre propre jouissance sensorielle.

Le maître spirituel peut sembler souffrir lorsque son corps est malade, mais parce qu’il ne s’identifie pas avec son corps, ne le voyant qu’un instrument précieux pour le service du Seigneur, il ne se sent pas misérable à cause de la maladie. Il demeure toujours joyeux dans sa conscience croissante de Krishna.

Le dévot du Seigneur devient libre des réactions des activités pécheresses du passé au moment de l’initiation. C’est un fait. Mais pour l’aider à réussir dans l’accomplissement du trajet de la perfection spirituelle, le Seigneur lui donne des petits échantillons de réactions de ses péchés pour le maintenir dans un état de gravité avec son esprit fixé solidement sur la perfection spirituelle.

Nous voyons souvent dans la société générale que les hommes pieux souffrent tandis que les voyous se réjouissent. Ça ne nous semble pas juste. Mais si nous percevons ce qui se déroule derrière l’écran de l’énergie matérielle, ce sera parfaitement raisonnable. Les chenapans étaient dorénavant des hommes pieux, mais au lieu d’offrir les résultats de leurs bonnes actions dans le service du Seigneur, dans leur avarice, ils essayent de les jouir pour eux-mêmes. Ils seront donc bientôt jetés dans une condition infernale de souffrance. Les hommes fidèles qui souffrent à présent brûlent les réactions de leurs actions pécheresses du passé. S’ils adorent fidèlement le Seigneur, Le remerciant toujours d’avoir minimisé leurs souffrances, et s’ils continuent d’agir strictement en accord avec les enseignements des maîtres spirituels et les écritures révélées, bientôt leurs souffrances viendront à bout et ils seront permis d’entrer dans la joyeuse existence éternelle du Ciel Spirituel, où toutes les formes de souffrances sont absentes. Avec cette réalisation brillante dans leurs cœurs, ils exécutent fidèlement leurs devoirs et se préparent ainsi pour retourner chez eux, pour retourner à Krishna.

Sankarshan Das Adhikari
 

Mercredi, le 12 décembre 2007
______________________

 LA PENSÉE DU JOUR: La Saveur Douce-amère

De Kuala Lumpur en Malaisie

Après un arrêt bref pour initier un nouveau disciple et pour donner une conférence à Kuala Lumpur, nous sommes maintenant en route vers l’Australie. En dépit de tant d’obstacles par l’énergie matérielle sur mon chemin, je continue à avancer. Il y a une saveur douce spéciale à la conscience de Krishna dans le monde matériel. Dans le monde spirituel, il n’y a que la félicité pure sans aucune expérience des misères de la naissance, la mort, la vieillesse ou les maladies. Mais la douceur illimitée de la conscience de Krishna dans ce monde matériel est expérimentée à coté des misères de la naissance, la mort, la vieillesse et la maladie.

Bien que j’évite le chocolat ces jours-ci, préférant de le substituer avec la caroube qui est libre de caféine, quand j’étais une petit enfant avant de devenir conscient de Krishna, j’aimais le chocolat. Il y avait deux choix de barres de chocolat Hershey dans les années 1950 aux Etats-Unis. Il y avait un chocolat sucré et un chocolat doux-amer. Je préférais toujours le chocolat doux-amer car son goût était beaucoup plus attirant pour moi pour quelque raison.

Similairement, je déguste maintenant le gout doux-amer de la conscience de Krishna expérimentée dans le contexte des misères de l’existence matérielle. Je suis sûr que la saveur de la conscience de Krishna dans le monde spirituel est sublime à l’infini. Mais je suis également sûr que la saveur douce-amère de la conscience de Krishna dans le monde matériel est aussi sublime sans limite.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Est-Ce Correct De Manger Beaucoup De Prasadam ?

Cher Maître Sankarshan Das Adhikari

Quand je vais au temple de ISKCON à Helsinki, pourquoi se fait-il qu’on me permet, à moi et aux autres invités, de manger tout le prasadam qu’on veut, et non pas de ne goûter seulement qu’un petit morceau comme il le convient ?

Avec mes remerciements,

Jukka

Réponse : Manges-En Suffisamment Pour T’en Adonner.

Celui qui s’absorbe totalement dans les activités de la bhakti pure les 24 heures du jours goûte tellement de  nectar dans son service à Krishna que ses besoins corporels sont naturellement réduits. Il s’adonne si complètement à la conscience de Krishna qu’il devient automatiquement libre des tendances corporelles telles que manger ou dormir en excès.

Mais la plupart des gens qui habitent hors du temple n’offrent pas leur nourriture à Krishna avant de la manger. Selon la Bhagavad-gita, ils ne mangent que des bouchées de péchés. Quand ces personnes viennent au temple, nous les invitons à prendre autant de prasadam qui leur est possible pour que, quand elles ressortent du temple, elles n’auront aucun désir de manger la nourriture qui est disponible hors du temple, qui n’est généralement pas offerte à Krishna. Et nous les invitons à revenir régulièrement  pour prendre plus de Krishna prasadam. De cette façon, nous essayons de sauver les gens de la mauvaise habitude de manger la nourriture qui n’est pas offerte, en leur encourageant de se dédier totalement à ne manger que le prasadam de Krishna.

Prends donc le Krishna prasadam à ta pleine satisfaction quand tu visites le temple. Et viens souvent ! De cette façon tu t’adonneras totalement au Krishna prasadam. Et nous espérons aussi que tu commenceras le processus d’offrir d’abord tes repas au Seigneur Krishna quand tu manges chez toi (pas de viande, de poisson ou d’œufs.)

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 11 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: L’élixir Ultime

De Kuala Lumpur en Malaisie

En partant de Vrindavana vers Delhi, je pouvais sentir la venue d’un virus. Lors de notre arrivée à Mumbai, les symptômes se sont pleinement manifestés. C’est un virus particulièrement maléfique. Quand je me suis réveillé le dimanche matin, il y avait une grande quantité de mucus collée sur mes paupières et mes yeux étaient rouges. Ce jour, j’ai dû voyager une grande distance dans la ville de Mumbai pour donner mes conférences au centre de la Rue Mira et à Navi. Néanmoins, en délivrant ces discours et en ayant des échanges avec les merveilleux dévots, je me suis senti transporté loin de l’état misérable de mon corps. Ce fut un doux, doux nectar. Mais à la fin de la journée, après la fatigante tâche de faire nos valises et de voyager avec un corps malade, nous sommes partis prendre un vol vers la Malaisie. Tellement de temps a été perdu dans l’aéroport dans l’attente de ceci et cela.

Après le vol de nuit à Kuala Lumpur en Malaisie, lors de notre atterrissage, mes oreilles ne se débouchaient plus à cause du blocage causé par le mucus épais. Le résultat est que, à l’heure de cette écriture, mon sens de l’écoute est complètement nul. Me voici avec les yeux rouges enflés, un corps épuisé et malade,  le mucus épais qui me donne des maux de tête et d’oreille et la surdité. Mais en dépit de tous ceci, je suis étonné par la merveille qu’est la conscience de Krishna. Il existe un élixir spécial très doux que l’on peut goûter en faisant l’austérité d’absorber pleinement la vie entière dans la ré spiritualisation de toute la société humaine. Cet élixir est plus précieux que toute l’opulence du monde matériel tout entier.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Aucune Question

Mon Siksha Gourou

Je n’ai pas de questions. Simplement je vous remercie.

Karl

Réponse : Une Question Que Nous Devons Tous Demander

Même si nous n’avons pas de questions à poser au maître spirituel, il y a une question que nous devons lui poser, « Comment puis-je vous servir ? » Celle-ci fut la seule question que mon maître spirituel, Srila Prabhupada, a posée à son maître spirituel, Srila Bhaktisiddhanta Saraswati.

Offrir des paroles de remerciements est très bien. Mais la perfection des remerciements est de se dédier à servir le maître spirituel en lui portant assistance dans sa mission d’inonder le monde entier avec la vague de marée de la Krishna bhakti.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 10 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Départ De L’Inde

Du temple ISKCON à Juhu, Mumbai en Inde

Après deux semaines de me reconnecter avec Krishna ici en Inde, la demeure originelle de la culture mondiale de la conscience de Krishna, je part une fois de plus en tant qu’ambassadeur de Krishna dans ma tournée mondiale de conférences sur la conscience de Krishna. Bien que des traces restent encore, c’est triste de constater combien l’Inde moderne a presque complètement perdu contact avec son héritage glorieux. Néanmoins, tout le monde ici à la conscience de Krishna dans son sang. C’est pourquoi tant de gens partout en Inde se joignent au mouvement pour la conscience de Krishna et aussi pourquoi notre cours sur l’Internet est le plus populaire en Inde. Ici à Mumbai, notre mouvement a trois centres prospères et un quatrième en cours de s’établir. Les écritures déclarent que ceux qui ont pris naissance dans la terre sainte de l’Inde doivent perfectionner leurs vies en se fixant dans la conscience de Krishna pour ensuite se dédier entièrement à répandre la conscience de Krishna partout dans le globe. Quand un indien seul, mon maître spirituel, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, a exécuté cet ordre, les résultats furent remarquablement révolutionnaires. Si maintenant chaque indien le ferait, dans une courte période la culture originelle mondiale de la conscience de Krishna serait rétablie, et le monde entier deviendrait paisible et heureux.

Sankarshan Das Adhikari

 

Class matinale au temple de la Rue Mira

 

La conférence du Festin du Dimanche au centre de Kharghar

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Engager Ma Connaissance ?

Ce fut merveilleux la manière que vous avez donnez la classe du 1er Déc. au centre ISKCON de Vrindavana.

Je suis un ingénieur de logiciel travaillant dans une position d’Analyseur de Systèmes dans une compagnie de software. Je suis la pratique de la conscience de Krishna depuis quatre mois. Je chante sincèrement 16 rondes de japa, je lis les livres et je participe aux kirtans et aux classes du Bhagavatam. Je suis souscrit à votre cours sur l’Internet.

Veuillez bien me guider comment je peux engager mon éducation et ma connaissance de domaines Internet dans le service du Seigneur, car je ne suis qu’au stage préliminaire de la dévotion. Je possède des livres de connaissance de base du BBT (Bhaktivedanta Book Trust) tels que La Réincarnation, La Vie Provient De La Vie, Mon Meilleur Ami, Voyage Facile Aux Autres Planètes, etc.

Vous avez également indiqué que vous donnez des conseils en ligne. Veuillez bien me mettre au courant comment en profiter. Y a-t-il un support de chat sur votre site Internet, ou bien est-ce uniquement par courriel ?

Haribol !

Je vous remercie beaucoup,

Piyush Kathuria

Réponse : Utilise-la Pour Répandre La Conscience De Krishna

Je suis très content d’avoir fait ta connaissance après ma classe à Vrindavana et d’apprendre que tu es inscrit à mon cours sur l’Internet. C’est un grand accomplissement que tu chantes maintenant 16 tours  par jour du Mahamantra Hare Krishna sur ton chapelet de japa et que tu lis également les livres de la conscience de Krishna, que tu participes aux kirtans et aux discours sur la Bhagavad-gita. De cette façon, tu dois t’absorber de plus en plus dans la conscience de Krishna au point où ton existence totale est offerte dans le service de Krishna. Ainsi, tu atteindras rapidement le stage de bonheur suprême  et tu deviendras pleinement qualifié pour retourner chez toi, retourner à Krishna.

Si possible, tu peux utiliser ton expertise technique pour m’aider à obtenir un niveau plus élevé dans les logiciels majeurs de cherche sur l’Internet. Ce serait un grand service parce que ça permettra à plus de personnes à être introduites à la conscience de Krishna.

La meilleure façon d’obtenir des conseils est de m’envoyer tes questions par courriel. Je m’attends à recevoir tes enquêtes.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 9 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Deux Nouveaux Disciples

Du temple ISKCON à Juhu, Mumbai en Inde

Ici, à ISKCON Juhu, le 8 décembre dans la présence propice de Sri Sri Radha Rasabihari, j’ai initié deux nouveaux disciples. Daniel et Magda, un couple âgé provenant de la Belgique sont maintenant nommés Dasaratha Das et Mandakini Devi Dasi.  Immédiatement, dès l’initiation, le disciple atteint l’immortalité. Et si le disciple maintient ses vœux d’initiation, l’immortalité lui appartient éternellement.  Les vœux que font les initiés sont  de chanter au moins 16 rondes par jour du Mahamantra Hare Krishna sur un chapelet de japa et de suivre strictement les quatre principes régulateurs :

-          pas de sexe illicite (le sexe uniquement pour la procréation)

-          pas d’intoxication (le café, le thé et les cigarettes inclusivement)

-          pas de viande (les œufs et les poissons également)

-          pas de jeux de hasard

Il se peut que quelques personnes considèrent ces règles extrêmes ou déraisonnables, mais ce qu’on obtient véritablement au lieu de s’identifier avec la naissance, la mort, la vieillesse et la maladie, est le merveilleux réveil de son état propre de conscience originelle, pure et naturelle, qui est éternelle, pleine de connaissance et de félicité.

Cet état parfait de conscience est connu sous le nom de la conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Initiant deux nouveaux disciples à Mumbai

 

Dasaratha Das (à gauche) et Mandakini Devi Dasi (à droite) 

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Des Raisons En Faveur De La Consommation De La Viande

Je voudrais vous remercier d’abord pour tout le nectar que vous partagez avec nous. Les photos sont SI pleines de vie J .

J’ai une question à vous poser :

J’ai un ami de notre famille qui étudie en Angleterre. Il est un Hindou qui travaille pour McDonalds. Il me dit qu’il reçoit la nourriture gratuitement, et que le fromage qu’ils utilisent est basé sur les bovins, et qu’il a commencé en plus à manger la viande. Il raisonne de la façon suivante :

  1. Pourquoi  les musulmans, les chrétiens et les juifs peuvent manger la viande mais les Hindous sont interdits ?
  2. En plus, si tout le monde adoptait le régime végétarien, il y aurait une surpopulation de bétail, de poulaille, etc.
  3. Les herbivores ont des dents plates et les carnivores ont les dents pointues. Mais les êtres humains ont les deux. C’est un signal clair que les hommes peuvent manger les deux, puisque les hommes peuvent facilement digérer la nourriture non végétarienne.
  4. Même les plantes et les arbres sont des entités vivantes. Mais tout de même nous cueillons les fruits et les légumes.

Je lui ai dit que les vaches sont les favorites de Krishna et puisqu’elles nous donnent leur lait, elles sont nos mères. Je lui ai dit que Krishna Lui-même dit que ceux qui se nourrissent de chair devront subir la répétition du cycle des naissances et des morts, pour renaître 5.000 fois de plus dans les espèces de vie les plus basses. Il m’a répondu, « Quelle est la preuve que Krishna a dit tout ceci ? La Bhagavad-gita fut énoncée il y tellement d’années et dans ces temps-là, il n’y avait pas de droits d’auteur. Peut-être que celui qui l’a écrit s’est trompé et il a interprété la Bhagavad-gita à sa façon. »

J’ai fait mon mieux, Maharaja. Veuillez m’excuser si j’ai fait quelque offense. Veuillez me conseiller comment lui répondre.

Je vous remercie,

Votre servante,

Renu

Réponse : Les Arguments Contre La Consommation De Viande

Voici tes questions avec les réponses : 

  1. Pourquoi  les musulmans, les chrétiens et les juifs peuvent manger la viande mais les Hindous sont interdits ?

Réponse : Tout le monde peut manger la viande s’ils le désirent. Mais ils devront subir le karma de devenir un animal pour être abattu et mangé par les mêmes animaux qu’ils ont eux-mêmes mangés. Peu importe par quel nom ils se désignent, musulman, chrétien, juif, hindou etc. Tout le monde est traité de façon égale sans discrimination par les lois sévères du karma. 

2. En plus, si tout le monde adoptait le régime végétarien, il y aurait une surpopulation de bétail, de poulaille, etc.

Réponse : le bétail est reproduit artificiellement pour maintenir l’industrie de la consommation de viande. C’est une simple chose de séparer les vaches des taureaux dans des pâturages différents. 

  1. Les herbivores ont des dents plates et les carnivores ont les dents pointues. Mais les êtres humains ont les deux. C’est un signal clair que les hommes peuvent manger les deux, puisque les hommes peuvent facilement digérer la nourriture non végétarienne.

Réponse : Les hommes possèdent deux dents carnivores comme concession à ceux qui veulent manger la viande. C’est vrai. Mais d’autre part, le système digestif entier est herbivore. Lorsqu’un être humain mange la viande, c’est très malsain parce que la chair animale pourrissante va de la fermentation à la pourriture pendant qu’elle se trouve encore dans le système intestinal. Les animaux carnivores ont un système intestinal très court pour se débarrasser de la chair avant qu’elle devienne pourrie. C’est à cause de la consommation de la viande que nous voyons tant de cancer du côlon dans la population humaine. 

  1. Même les plantes et les arbres sont des entités vivantes. Mais tout de même nous cueillons les fruits et les légumes.

Réponse : Il nous est donc interdit de manger même les fruits et les légumes à moins de les offrir d’abord à Krishna pour nous sauver du karma de les tuer. Nous ne pouvons pas offrir la viande à Krishna parce qu’Il nous instruit spécifiquement de Lui offrir les préparations végétariennes et non pas les préparations à base de chair animale.

 Je lui ai dit que les vaches sont les favorites de Krishna et puisqu’elles nous donnent leur lait, elles sont nos mères. Je lui ai dit que Krishna Lui-même déclare que ceux qui se nourrissent de chair devront subir la répétition du cycle des naissances et des morts, pour renaître 5.000 fois de plus dans les espèces de vie les plus basses. Il m’a répondu, « Quelle est la preuve que Krishna a dit tout ceci ? La Bhagavad-gita fut énoncée il y tellement d’années et dans ces jours il n’y avait pas de droits d’auteur. Peut-être que celui qui l’a écrit s’est trompé et il a interprété la Bhagavad-gita à sa façon. »

Réponse : Les paroles de Krishna énoncées il y a 5.000 ans ont été passées soigneusement sans aucun changement par une chaîne de succession disciplique. En outre, la preuve du boudin est dans le goûter. Lorsqu’il se trouvera dans une espèce animale d’existence, prêt à passer par l’abattoir pour autant de fois qu’il y a de cheveux sur la vache qu’il mange, il obtiendra sa preuve. Bien sûr, pour lui, se sera trop tard. C’est plus intelligent d’apprendre par l’écoute que d’avoir à repasser encore et encore par l’abattoir. Mais les sots de moindre intelligence sont têtus. Ils n’apprennent que difficilement.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 8 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Comment Goûter Le Nectar Ultime A Toute Minute

Du temple ISKCON de Juhu, Mumbai en Inde

C’est un secret ouvert : plus on répand le nectar, plus on le goûte. Si tu veux goûter le nectar ultime, tu dois dédier ton existence totale à donner le nectar ultime à chaque homme, femme et enfant sur la face de la planète. Tu n’as rien à perdre sauf toutes tes anxiétés et ton gain sera le plus grand trésor. En plus, toutes les personnes que tu toucheras te seront éternellement reconnaissantes pour leur avoir donné l’opportunité de goûter ce nectar ultime pour ainsi être sauvées des répétitions des morts et des renaissances. C’est un bon sentiment ; c’est l’amour.

Et quel est ce nectar ultime ?

Le nectar ultime est d’être reconnecté avec ton identité originelle éternelle comme un être éternelle, plein de félicité et de connaissance dans l’association de la source suprême de toute existence,  la Personnalité Suprême de Dieu, le Seigneur Sri Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Partageant le nectar à Mumbai
avec un enfant de quatre ans nommé Kirtan

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Krishna nous instruit-Il ?

De Chongqing  en Chine

Cher Maître :

Je vous rends mes hommages respectueux.

Est-ce que le Seigneur nous donnes des instructions dans le cœur à chaque minute ? Je trouves que nous pouvons juger ce qui est bon ou mauvais simplement en écoutant du centre du cœur. Par exemple, quand je veux acheter quelque chose  dont je n’ais pas besoin, en même temps que je veux garder mon argent, mais que j’ai un désir fort pour le posséder et donc j’hésite. Mais quand j’écoute du plus profond de mon cœur, je me souviens de Krishna, et je comprends explicitement que cette chose n’est pas nécessaire et donc je m’en vais. Ceci fait que je me demande, « Le Seigneur Krishna est-Il toujours en train de nous donner Ses instructions à chaque minute ? » Et encore, « Quand on se souvient de Krishna, tout ce que nous faisons est-ce par Sa volonté, Son instructions ? »

Votre serviteur éternel,

Yechen Zhang

Réponse : A Travers Le Maître Spirituel

Si nous essayons soigneusement de toujours faire toutes les choses pour le plaisir de Krishna, Il nous donnera l’intelligence dans le cœur pour toujours faire les choses correctement. Mais parce que le cœur du néophyte n’est pas complètement pur, parfois il prend ses caprices mentaux pour des instructions de Krishna. D’autres fois, il sait qu’une chose est interdite mais il la fait tout de même parce que les sens le tire si fortement qu’il ne peut pas les résister.

Nous devons donc toujours agir sous l’égide d’un maître spirituel authentique pour toujours être sûr que nous agissons selon la volonté de Krishna. Quand nous ne sommes pas certains si quelque chose est consciente de Krishna, nous devons demander au maître spirituel.

Si l’opportunité de s’enquérir auprès du maître spirituel ne se présente pas dans un situation particulière, nous devons prier à Krishna de nous aider à décider correctement de la manière qui Lui fasse plaisir, et agir selon notre meilleur discernement. Le meilleur discernement veut dire que tu dois accepter tout ce qui est favorable pour le développement de ta conscience de Krishna et rejeter tout ce qui l’est défavorable. Et lorsque l’opportunité se présente, tu dois vérifier ta décision avec ton maître spirituel.

Sankarshan Das Adhikari
 

Vendredi, le 7 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Les Anxiétés A Un Million De Kilomètres

Du Temple ISKCON à Juhu, Mumbai en Inde

Après un vol de deux heures de la Nouvelle Delhi à la  congestion de l’aéroport de Mumbai, nous sommes arrivés au sanctuaire sublime du temple ISKCON à Juhu, Mumbai. Cet oasis spirituel est si puissant que nous sentons comme si l’univers entier s’y engouffrerait.  C’est merveilleux de voir comment  ce grand temple avec ses centaines de moines est si bien organisé avec les bureaux d’accueil et les divers départements régis par leurs directeurs efficaces. Les Déités principales sont Radha-Rasabihari et Elles sont très, très belles. Simplement en entrant dans la salle du temple, on sent que toutes les anxiétés s’envolent a un million de kilomètres. Voilà la conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

Atterrissant à Mumbai

Le temple en marbre de ISKCON à Juhu

La salle du temple

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Jeter le prasadam ?

Votre Grâce,

En tant que débutante dans la dévotion bhakti, je deviens déjà consciente des petits rayons du ciel spirituel qui transpercent ma couverture matérielle dense. Je suis devenue si heureuse depuis que votre site Internet m’a inspiré à lire la Bhagavad-gita encore et encore, de chanter le japa au moins une ronde par jour et aussi de commencer à apprendre le Sanskrite. Mais je réalise que mon pas suivant est de contacter les dévots.

Ma question pour aujourd’hui concerne le prasadam. Il y a un point sur lequel j’ai besoin de confirmation. Selon mon entendement, des petites portions de chaque préparation alimentaire doivent être offertes sur l’autel avec des prières convenables. Est-ce que ces portions doivent aussi être consommées ? Ou bien, ces portions doivent-elles être rejetées ?

Hare Krishna

Robin

Réponse : Le Prasadam Doit Toujours Etre Honoré

Je suis très, très content de ton progrès dans la conscience de Krishna. Continue aimablement à progresser ainsi sur le sentier transcendantal de retour chez toi, de retour à Krishna, et tu obtiendras la perfection suprême de l’existence, l’amour pur pour Dieu.

Les portions spéciales qui sont placées directement sur l’autel deviennent la plus puissante manifestation de la miséricorde de Krishna. Elles sont si spéciales qu’elles ont aussi un nom spécial. Toute la nourriture offerte à Krishna porte le nom ‘prasadam’, mais la portion mise sur l’assiette du Seigneur s’appelle ‘maha prasadam’ pour indiquer qu’elle est spéciale. ‘Maha’ veut dire ‘grand’.

Le maha prasadam doit être mangé avec une grande dévotion et dégustation. Il ne doit jamais être rejeté. En général, au lieu d’utiliser le mot ‘manger’, nous disons ‘honorer’ pour décrire la consommation du Krishna prasadam. S’alimenter du Krishna prasadam est un saint sacrement. Ce n’est pas une alimentation ordinaire.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 6 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Sautant D’un Oasis A L’autre

Du temple ISKCON à Juhu, Mumbai en Inde

En route de Vrindavana vers Mumbai pour y prêcher le nectar ultime de la Krishna Bhakti, nous passerons la nuit dans la capital de l’Inde, la Nouvelle Delhi, au temple célébre nommé La Gloire De L’Inde. La grande ouverture de ce temple fut une super gala il y a quelques années dans laquelle participa le premier ministre de l’Inde. C’est un lieu d’adoration très populaire et aussi un lieu d’éducation pour le peuple de la Nouvelle Delhi. Les dévots et les invités furent très animés en chantant le mantra Hare Krishna et en écoutant les détails de la science de la pure dévotion.

C’est vraiment merveilleux comment je peux cercler le globe en sautant d’un centre de la conscience de Krishna à un autre, ville après ville, de pays à pays. C’est une révolution culturelle en action. Puisse-t-elle se répandre de plus en plus partout dans le monde pour soulager la souffrance de la population des griffes de la mort, de la naissance, de la vieillesse et de la maladie.

Sankarshan Das Adhikari

 

Un oasis spirituel : le Temple ISKCON à la Nouvelle Delhi, en Inde

 

L’extase du Mahamantra

 

Une salle pleine de participants avides d'écouter

 

Révélant les plus hauts secrets de la science de la réalisation du soi

 

Répondant aux questions à la fin de la conférence

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Est-ce que 108 Chants équivalent à 16 tours ?

Je vous ai envoyé une question concernant le fait que je ne suis pas capable de chanter le matin à cause de la nature de mon travail. Mais dès que j’ai envoyé ma question, j’ai pu me lever tôt le matin avant 05h00 pour finir 108 chants avant le lever du soleil. J’ai aussi commencé à prendre le prasadam de Krishna. Parfois je n’arrive pas à chanter un ou deux jours. Je suis sûr que ce n’est que par votre grâce et celle de Krishna que je me réveille tôt, ce que je ne pouvais jamais faire auparavant.

Ma nouvelle question est : J’ai un chapelet de perles de rudraksha chez moi, et je m’en sers pour chanter le mantra Hare Krishna 108 fois, ce qui équivaux à chanter un tour. Est-ce égale à chanter 16 tours par jour ?

Sincèrement vôtre,

Un aspirant

Réponse : 16 Fois 108 Egalent 16 Tours

Je suis très heureux que tu te lèves tôt et que tu chantes le mantra Hare Krishna 108 fois avant le lever du soleil. C’est une très bonne nouvelle !

En ce qui concerne chanter sur les perles rudraksha, c’est plus satisfaisant au Seigneur Krishna si nous chantons Ses Saints Noms sur des perles sacrées de Tulasi. Si tu vas au centre ISKCON qui t’est le plus proche, tu pourras y acheter un chapelet en perles de Tulasi pour un prix minime. Tu peux continuer à chanter entre-temps sur le chapelet de perles de rudraksha, mais tu devrais l’échanger aussitôt que possible pour un chapelet de Tulasi.

Chanter 108 fois le Mahamantra Hare Krishna autour d’un chapelet constitue un tour ou une ronde. Ça équivaut à chanter une ronde de japa. Ceux qui sont initiés par un maître spirituel authentique dans la voie du bhakti font un vœu pour la vie de chanter un minimum de 16 rondes par jour. 108 récitations du Mahamantra égalent une ronde. 1.728 répétitions constituent 16 rondes.

Maintenant tu chantes une ronde la plupart des jours. C’est un très bon début. Engages-toi fermement dorénavant à chanter TOUS les jours une ronde. Une fois que tu l’accomplis sans faute, tu peux augmenter à deux rondes par jour. De cette façon, graduellement, tu peux t’apporter à chanter au moins 16 tours quotidiennement, et si tu te mets d’accord pour suivre quelques principes moraux de base en plus de ton chant, tu pourras alors devenir un disciple initié d’un maître spirituel authentique et ainsi être mis en puissance pour atteindre la perfection spirituelle dans cette vie même.

S’il te plait, tiens moi au courant de ton progrès. Je veux voir que tu deviennes parfaitement heureux dans ta vie en te soumettant complètement aux pieds pareils au lotus du Seigneur Sri Krishna et que tu retrouves ton identité originelle éternelle dans le monde spirituel et ainsi échapper au cycle des morts et des renaissances.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 5 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Les Héros De La Transformation Globale

Du temple de ISKCON à Delhi en Inde

La vie est courte ; elle peut se terminer à n’importe quel instant. On doit donc éviter de gaspiller notre temps. Pendant qu’il nous reste le pouvoir de parler, nous devons faire tout notre possible et au-delà, avec l’aide de Dieu, pour effectuer une révolution spirituelle globale. Notre mère, la Terre pleure dans sa souffrance pendant que le déséquilibre de l’ordre naturel devient de plus en plus aggravé sans aucune solution sur l’horizon.

Les politiciens modernes sont complètement inutiles pour apporter une solution aux problèmes qui nous font face. En fait, se sont eux, par leurs gérances mal informées, qui sont la cause du chaos mondial. Nous serions des imbéciles si nous attendions pour qu’ils rectifient la situation.

Nous devons donc prendre dans nos mains la responsabilité totale pour la Terre entière en nous dédiant pleinement à répandre la connaissance illuminée de la Bhagavad-gita à chaque homme, chaque femme et chaque enfant, dans toutes les villes, tous les villages, toutes les cités et tous les hameaux dans toutes les directions. Chacun de nous doit devenir une manifestation vivante des enseignements de la Bhagavad-gita. Si nous agissons de cette manière, le cauchemar se terminera bientôt et le monde entier sera transformé en paradis.

Ce serait une belle histoire à raconter à tes petits fils, comment tu as fait parti d’une poignée de pionniers révolutionnaires spirituels qui ont pris tous sortes de  risques pour répandre la connaissance illuminée de la Bhagavad-gita dans un monde complètement illusionné. Les visionnaires qui rallieront à cette opportunité seront notés dans les annales de l’histoire comme les héros de la transformation globale.

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Les Systèmes D’égouts Au Lieu De l’Adoration Dans Les Temples ?

J’essaye de comprendre les grandes différences que vous décrivez entre les conditions dans le temple de Sri Sri Krishna Balarama et les rues de la ville. J’ai habité à Bahrayn pendant plusieurs années et j’ai témoigné personnellement les conditions dans les camps de laboureurs indiens et pakistanais, et je comprends aussi que ces conditions étaient beaucoup mieux que les conditions déplorables dans la plupart de l’Inde.

Voici ma question : Ne serait-il pas plus prudent et aimable d’investir l’argent, qui sert pour l’achat des joyaux et des décorations du temple, dans un système d’égouts pour que beaucoup plus de gens puissent vivre dans des conditions plus propres ?

Je comprends que les ‘pauvres’ seront toujours avec nous, mais comment peut-on les demander de soulever leur niveau de conscience quand ils ont tellement de besoins insatisfaits ?

Essayant de comprendre,

Peggy,

Texas, USA

Réponse : Le Temple Est La Première Priorité

Dans nos temples, nous n’utilisons que des faux joyaux pour éviter le problème du vol. Nous nous engageons également dans la distribution de nourriture végétarienne sanctifiée à très grande échelle.

Dépenser l’argent sur un bon système d’égouts est une bonne idée. Néanmoins, prends note s’il te plait que nous avons besoin d’un bon système d’égouts au niveau subtil ainsi que grossier. Le temple nettoie les détritus du mental, et le système de purification des eaux nettoie les excréments et l’urine dans l’eau. A moins que leurs mentals soient propres, les gens s’attacheront avec acharnement à leurs mauvaises habitudes. Même si nous développions le système d’égouts le plus moderne, nous ne réussirons pas à introduire la propreté à moins que nous leur montrions comment purifier leur conscience. Voilà pourquoi le temple est de première priorité, c’est le système d’égouts subtile ; et en seconde priorité, le système d’égouts pour les rues.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 4 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Ne Jamais Quitter Vrindavana

Du temple de Krishna Balarama à Sri Vrindavana Dhama en Inde

Chacune de mes visites à Sri Vrindavana Dhama est une expérience la plus purifiante et soulevant. Ne serait-ce que respirer l’air et contacter la poussière sacrée est un élixir pour l’âme. C’est la demeure éternelle du Seigneur Sri Krishna manifestée ici bas, dans le monde matériel. Les passe-temps de Krishna s’y déroulent éternellement à chaque minute. En plus, mon maître spirituel a dit que Vrindavana est sa résidence. Alors, en tant que dévot de Krishna et fils spirituel de mon Gourou Maharaja, je considère certes que Vrindavana est aussi mon domicile.

Pourquoi donc ne resterais-je pas chez moi ici à Vrindavana ? Mon maître spirituel a commandé à tous ses disciples de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. En acceptant cet ordre, je reste toujours en contact avec la poussière sacrée de Vrindavana.  Par cette soumission, Vrindavana se manifeste éternellement dans mon cœur et je ne mets jamais les pieds hors de ses bosquets sacrés.

Sankarshan Das Adhikari

Le temple de Kusum Sarovara
à Vrindavana en Inde

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Les Jeux D’ordinateur Sont-ils Matérialistes ?

Quand vous étiez à Riga en Lettonie en octobre de 2007, J’ai assisté à votre conférence que j’ai bien aimée. Vous nous avez dit que si nous avions des questions de vous les poser par courriel. Voici ma question :

Notre conscience devient-elle plus matérialiste en jouant aux jeux d’ordinateur ? Il me semble que, quand je joue les jeux d’ordinateurs, ma conscience devient plus matérialiste et peu créative. Est-ce possible ?

Sincèrement,

Lauris

Réponse : Soulève Ta Conscience

Si nous voulons atteindre le royaume de Dieu à l’instant de la mort, nous devons nous entraîner à toujours être conscients de Krishna, c'est-à-dire garder nos pensées toujours absorbées en Dieu.

Parce que les jeux d’ordinateur n’augmentent pas notre conscience de Krishna, il est mieux ce ne pas gaspiller notre temps d’une manière si frivole. Le temps perdu à jouer sur l’ordinateur pourrait être beaucoup mieux investi à chanter Hare Krishna, à étudier la Bhagavad-gita et le Srimad Bhagavatam. Il est donc mieux que tu laisses de coté les jeux d’ordinateur pour t’engager dans les activités qui soulèveront ta conscience au-delà de cette existence matérielle.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 2 décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Le Srimad Bhagavatam Sublime

Du Temple de Krishna Balarama à Sri Vrindavana Dhama en Inde

Ce matin (le 1er décembre) j’ai donné la classe du Srimad Bhagavatam dans le temple de Krishna Balarama. Il y eu une merveilleuse assemblée de dévots qui étaient avides pour boire profondément le nectar du Srimad Bhagavatam. Ce fut une bonne opportunité pour partager quelques-unes de mes réalisations qui s’épanouissent toujours sur la science de la conscience de Krishna.

 

Nous suivons un système traditionnel, un format standard pour donner la classe du Srimad Bhagavatam, qui nous a été enseigné par le fondateur/Acharya de ISKCON, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. D’abords nous chantons le beau bhajan (chanson dévotionnelle) de Srila Bhaktivinode Thakura, Jaya Radha Madhava.

 

Cette chanson est une fenêtre sur le monde spirituel. En pénétrant profondément dans les sublimes rasas (humeurs) de cette chanson, les transcendantalistes très avancés peuvent s’en servir comme un portail pour accéder au monde spirituel. Et même pour les néophytes, elle sert comme une méditation dévotionnelle qui les soulève et les inspire.

Après le chant de Jaya Radha Madhava, nous répétons le verset du jour dans son langage originel, le Sanskrite, pour être purifié par la vibration sonore transcendantale. Le locuteur lit à voix haute la traduction en Anglais ainsi que le commentaire (la teneur et portée) donnée par Srila Prabhupada. A partir de ce point, l’orateur donnes son discours en révélant ses réalisations personnelles de la science du bhakti dans le contexte du verset du jour.

 

A la conclusion de la classe, l’enseignant demande s’il y a des questions. (D’habitude il y en a, qui peuvent durer une heure ou plus.) A la fin de la session de questions et de réponses, la classe se termine, mais parfois les membres de l’audience s’approchent pour exprimer leur appréciation de la classe ou pour poser encore plus de questions.

Il n’y a rien de plus doux et nectaire  que l’étude du Srimad Bhagavatam dans les heures matinales dans la compagnie d’âmes possédant le même penchant spirituel. Le Srimad Bhagavatam lui-même nous instruits que nous devons en faire l’étude quotidienne et servir ces personnes dont font du Srimad Bhagavatam leur force vitale :

nashta-prayeshv abhadreshu
nityam bhagavata-sevaya
bhagavaty uttama-sloke
bhaktir bhavati naishthiki

« En participant régulièrement dans les classes du Bhagavatam et en portant service au pur dévot, tout ce qui trouble le cœur est presque complètement anéanti, et le service d’amour envers la Personnalité de Dieu, qui est loué par des chansons transcendantales, devient établi irrévocablement. » -- Srimad Bhagavatam 1.2.18

Si vous désirez écouter des classes sur le Srimad Bhagavatam (en Anglais), elles vous sont disponibles gratuitement au lien suivant :

www.spiritual-revolutionary.com             Clickez       "Audio".

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Le Mont Govardhana Etait-il Puissant Avant ?

Le Mont Govardhana était-il puissant avant d’être soulevée par le Seigneur Sri Krishna ?

Votre serviteur,

Pramod

(Inde)

Réponse : Une Puissance Rehaussée Par Le Toucher De Krishna

Le Mont Govardhana certainement avait une grande puissance dès le début, parce qu’il était originellement dans le monde spirituel et il est descendu sur Terre dans le but de participer aux passe-temps de Sri Sri Radha Krishna. Il s’est manifesté d’abord à Salmali Dvipa où il  fut acclamé comme le Roi des Montagnes. Plus tard, il fut apporté à Vraja Mandala (Sri Vrindavana Dhama) par le sage Pulastya.

Govardhana possédait déjà une grande puissance spirituelle avant d’être soulevé par Krishna. Mais après avoir été soulevé par Krishna, sa puissance spirituelle augmenta des millions et des billions de fois.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 1er décembre 2007
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Les Douces Mémoires de Govardhana

Du Temple Krishna Balarama à Sri Vrindavana Dhama

Nous nageons à présent dans les mémoires du Parikrama de Govardhana. Hier, six de nous avons accompli ensemble le Parikrama de Govardhana, pèlerinage transcendantal. Puisque la Colline de Govardhana est l’une des incarnations de Krishna, la regarder n’est pas différent de contempler directement la forme de Dieu. La promenade sacrée autour de la colline est acceptée par Krishna comme Son adoration. Le Parikrama de Govardhana est une façon incroyable de s’absorber pleinement dans la dévotion amoureuse de la Personne Suprême pendant les sept heures qu’il nous a pris pour l’achever.

Nous sommes partis à 06h00 dans la fraîcheur matinale. Notre premier arrêt fut à Manasi Ganga, l’étang sacré créé par le Seigneur Krishna. Pour notre purification, nous avons pris quelques gouttes de son eau sacrée sur nos têtes avant de continuer notre marche transcendantale.

Manasi Ganga, notre première escale

Une des premières choses que nous avons observées fut un homme qui faisait le Parikrama de Govardhana d’une manière très lente qui prendra beaucoup de mois pour l’achever. En un lieu, il se prosterne ventre à terre 108 fois. Il se déplace ensuite à l’endroit suivant en transférant 108 pierres de ses pieds à sa tête, en les utilisant ainsi pour compter le nombre de ses abaissements. A cette allure, nous pouvons imaginer combien de temps ça lui prendra pour compléter les 14 milles que font la circonférence de Govardhana ! Les austérités que nous subissons en parcourant le trajet à pieds nus semblent insignifiantes quand nous observons les austérités que ce dévot accepte dans son adoration de Govardhana.

 

Une fois que nous avons franchi le village de Govardhana, nous avons laissé derrière nous la congestion et le pavement en béton pour entreprendre la sérénité du sentier piétonnier.

 

Nous sommes éventuellement arrivé au village Aniyor. Ce village est ainsi nommé suite au passe-temps de Krishna quand il a pris la forme de la Colline Govardhana et qu’Il mangeait toutes les offrandes que les Vraja-vasis (les habitants de Vrindavana) Lui apportaient. Peu importe combien d’offrandes ils Lui apportaient, Il demeurait toujours insatisfait et Il continuait à s’exclamer « Aniyor, aniyor », qui se traduit par « Apportez encore plus. Encore plus ! » Finalement, une feuille de Tulasi Lui fut offerte et Il devint satisfait. Après 5.000 ans, le village garde le nom de Aniyor dans la mémoire de ce passe-temps.

 

Décrivant le passe-temps Aniyor de Krishna dans le Village Aniyor

Un peu plus tard, nous sommes arrivés à l’étang sacré de Govinda Kunda, le lieu où Indra, le Roi des Cieux, a fait son adoration du Seigneur Krishna après qu’il s’est rendu compte de son erreur en envoyant ses tempêtes destructrices à Vrindavana. Nous avons été émerveillé par la beauté de Govinda Kunda et de la Colline Govardhana.

 

A notre prochain arrêt après Govinda Kunda, nous avons fait un pique-nique délicieux assis sur un tronc d’arbre au pied de la Colline Govardhana.

 

Finalement nous avons fait le tournant dans le sentier pour  commencer notre chemin de retour de l’autre coté de la colline, où nous avons eu le plaisir de voir un troupeau de vaches de Krishna.

 

Krishna est le cow-boy original. Mais Il diffère des cow-boys du Texas qui mènent les vaches aux abattoirs. Krishna est un vacher qui les considère comme Ses compagnons affables. Comment pourrions-nous tuer et manger une entité vivante pour laquelle nous ressentons une amitié véritable ? Ce n’est pas possible ! Il y a là une grande leçon pour le monde entier dans les passe-temps de Krishna dans le Village de Vrindavana : comment prendre soin et s’occuper des vaches.

Finalement, à13h00, nous sommes retourné à notre point de départ où notre conducteur nous attendait patiemment pour nous reconduire au temple de Krishna Balarama dans le Village de Vrindavana. Maintenant nous devons commencer nos plans pour le Parikrama de Govardhana en 2008 !

Sankarshan Das Adhikari

RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Puis-je Faire De L’avancement ?

Je suis un homme marié et j’appartiens à la communauté brahmanique et j’habite l’Andra Pradesh en Inde. Comme puis-je progresser dans la vie spirituelle étant un homme marié ?

Mes milliers de pranams,

Siva Prasad

Réponse : Chantes En Suivant Les Instructions Du Guru

Si on chante le mantra Hare Krishna en suivant les instructions d’un maître spirituel authentique, il n’importe pas s’il est marié ou célibataire. Dans tous les cas, il peut atteindre la destination suprême.

Par conséquent, ceux qui sont sérieux pour se libérer du cycle des naissances et des morts prennent refuge totalement dans le maître spirituel authentique par le processus de l’initiation.

Sankarshan Das Adhikari

 

Le mois précédent

Hit Counter