La Pensée Du Jour

Réalisations et  correspondances sélectes de
Sa Grâce Sriman Sankarshan Das Adhikari

Accueil |Pensées Du Jour | | Galleries | La Bhagavad-gita Telle Qu'elle Est
 
Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi
Méditations sur la Bhakti Pure Offrandes | Conférences (en Anglais) | Autres Services
Contactez-Nous | Quoi De Neuf?  | S'abonner aux 'Pensées du Jour'



Sa Divine Grâce
A.C. Bhaktivedanta
Swami Prabhupada

Le Cours Ultime de la Réalisation du Soi (tm)

L
e système d'entraînement le plus avancé du monde dans la réalisation spirituelle,  guidant des milliers vers la plus haute illumination.

Guidé et inspiré par le fondateur-Acharya de ISKCON: Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Consacré a achever une révolution spirituelle pour l'illumination de tous les êtres de cette planète.

Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi

Español                  Русскйи                English


Sa  Grâce Sriman
Sankarshan Das Adhikari

Obtenez la miséricorde spéciale de Krishna en faisant du service de dévotion

Aidez Sankarshan Prabhu dans sa mission de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Une contribution singulière ou mensuelle peut se faire en ligne en allant ici :

Faire une contribution en cliquant ici

 

Un appel pour votre assistance

Sur l’ordre de son maître spirituel, Srila Prabhupada, Sankarshan Prabhu à dédié sa vie au travail extrêmement urgent de répandre la conscience de Krishna partout dans le monde. Le plus la conscience de Krishna se répand, le plus que la souffrance, le manque et la haine sur cette planète seront remplacés par la félicité, l’abondance et l’amour. Voici une opportunité dorée de faire le plus grand bien pour toutes les entités vivantes et de recevoir les bénédictions spéciales du Seigneur. Par conséquent, nous devons, au mesure du possible, sacrifier notre temps, notre énergie et nos ressources pour aider Sankarshan Prabhu dans son travail urgent. Si vous voulez participer d’une façon ou d’une autre, grande ou petite, veuillez écrire à Sankarshan Prabhu en cliquant si dessous :

Envoyer un courriel à Sankarshan Prabhu
 


Une Nouveauté ! Maintenant Disponible !

94 Photographies du Tour Du Monde de SDA en 2006-7!

chaînon à la gallérie de photos

L'itinéraire

de

 Sankarshan

Prabhu

 

Dimanche, le 31 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: La Persévérance Avance

D’Atlanta, Géorgie, aux États-Unis

Dans l’ancienne sagesse chinoise, nous trouvons la maxime ‘la persévérance avance.’ Ce joyau de l’ancien savoir est le plus applicable dans la conscience de Krishna. La persévérance est la résolution obstinée de demeurer toujours fixé dans la conscience de Krishna, peut importe les épreuves que l’énergie matérielle puisse nous lancer. Ça veut dire ne jamais abandonner le bateau de la conscience de Krishna, même si l’océan de l’existence matérielle nous maltraite d’une forte tempête. Le plus nous persévérons, le plus nous avançons sur le sentier du bhakti.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Quel Est Notre Devoir ?

Hare Krishna,

Selon ce que j’ai entendu, dharma n’est pas une sorte de foi mais plutôt le devoir. Quel est donc notre dharma, le devoir que nous devons accomplir à ce moment ?

Je vous remercie beaucoup,

Daniel

Réponse : Abandonne-toi Immédiatement

Krishna dit clairement quel est notre dharma dans la Bhagavad-gita :

sarva-dharman parityajya
 mam ekam saranam vraja
 aham tvam sarva-papebhyo
 mokshayishyami ma sucah

« Laisse là toute autre forme de religion, et abandonne-toi simplement à Moi.
Toutes les suites de tes fautes, Je t'en affranchirai. N'aie nulle crainte. »
Bhagavad-gita 18.66

A ce moment précis, quand tu lis ces lignes, tu dois abandonner toutes les autres considérations et te soumettre totalement à faire ce que Krishna veut de toi, maintenant et pour toute l’éternité. Ceci te sera révélé par l’intermédiaire transparent du maître spirituel authentique.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 30 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Pense ‘En Dehors De La Case’

D’Atlanta, Georgie aux États-Unis

La plus grande erreur que nous commettons est d’analyser et d’accomplir toutes les choses selon notre conditionnement matériel. En d’autres mots, nous permettons sottement que nos pensées, nos paroles et nos actions continuent à se manifester dans la case ‘je suis ce corps’. Nous nous refermons donc dans l’identification avec une famille particulière, un sexe, une race et une nationalité particuliers. De cette façon, nous demeurons arrimés aux misères de cette existence matérielle : les misères causées par le mental et le corps, les misères causées par les autres entités vivantes et celles causées par les catastrophes naturelles. Le secret de la véritable illumination spirituelle est de s’arrêter de penser dans la case ‘je suis ce corps’. Nous devons nous entraîner à penser ‘hors de la case’ sur le plan spirituel libéré, c'est-à-dire que ‘je suis une âme spirituelle, le serviteur éternel de Krishna.’ Si nous nous rappelons qui nous sommes en vérité, et si nous manifestons nos pensées, nos paroles et nos actes en accord avec ceci, nous serons témoins d’un réveil graduel et constant de notre conscience de Krishna pure et spirituelle, maintenant assoupie dans notre cœur.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Vaccination Contre La Rechute ?

Je voudrais profiter de la réponse que vous avez donnée sur l’origine de l’âme pour vous révéler un doute qui me suit depuis des nombreuses années. Ce n’est que par ma foi que j’ai pu l’oublier. Mais maintenant, en lisant votre réponse, il est revenu à mon esprit.

Krishna déclare dans la Bhagavad-gita :

« Celui, ô Arjuna, qui connaît l'absolu de Mon avènement et de Mes Actes
n'aura plus à renaître dans l'univers matériel;
quittant son corps, il entre dans Mon royaume éternel. »
 Bg 4.9

J’ai toujours eu un doute sur ce que Krishna signifie par «  n'aura plus à renaître dans l'univers matériel. » Est-ce que ça veut dire que nous serons vaccinés contre une rechute dans le monde matériel ? Si la réponse est ‘oui’, si nous sommes venus du monde spirituel, pourquoi avons-nous chutés en premier lieu ? Et comment faire pour ne plus tomber ?

Je vous remercie beaucoup. Je sais que votre réponse sera bienvenue et satisfaisante.

Viswambhara dasa

Réponse : Nous Ne Retomberons Plus

La réponse est très simple. Krishna explique que ceux dans le monde matériel qui deviennent parfaits et qui retournent chez Lui ne reviendrons plus dans ce monde matériel. Bien que ceux qui ont fait l’erreur de tomber dans maya et qui ont subit la cure pour se libérer de la mentalité matérielle sont maintenant immunisés contre la rechute dans maya, ceux qui n’ont jamais eu l’expérience de l’enfer de l’existence matérielle peuvent encore sottement commettre cette erreur. Nous sommes tombés ici à cause de l’abus de notre indépendance. Si nous prenons refuge à 100% du gourou et de Krishna, nous ne retomberons plus.

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 29 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : De Retour A Atlanta

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Aujourd’hui nous retournons à Atlanta pour goûter et disséminer les rayons nectariens de la lune bienveillante du Seigneur Chaitanya. La ville d’Atlanta ainsi que son temple d’ISKCON sont tous deux bénis parce que Srila Prabhupada est resté au temple Hare Krishna d’Atlanta pendant plusieurs jours en 1975. Pendant cette visite historique, j’ai eu la plus grande fortune d’être initié comme brâhmana par Srila Prabhupada quand il a personnellement placé la corde brahmanique sur mon corps. Je ne peux jamais oublier l’expérience de bon augure en recevant les bénédictions de Srila Prabhupada pour l’exécution des devoirs d’un brâhmana, qui sont spécifiquement de devenir érudit dans la sagesse védique et de la distribuer  partout dans le monde pour la libération des âmes conditionnées et déchues des griffes de l’illusion.

Sankarshan Das Adhikari


 

Le temple Hare Krishna à Atlanta


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Qu’est-ce Le Soma-rasa ?

Depuis les derniers six mois je lis les ‘Pensées du Jour’ et je chante Hare Krishna autant que possible, chez moi, pendant que je conduis mon auto, et au travail. Je ressens un véritable changement dans ma vie pour le mieux. J’ai lu la Bhagavad-gita et maintenant je lis aussi le Sama Véda. Dans le Sama Véda, très souvent on fait référence au soma-rasa. Mais je ne sais pas ce qu’est le soma-rasa. Est-il disponible dans le Kali Yuga ?

Praveen (Espagne)

Réponse : Voici Quelque Chose De Mieux

Le soma-rasa est une sorte d’intoxicant que les demi-dieux boivent dans les planètes célestes. Parfois nous voyons comment les demi-dieux se trouvent dans l’embarras quand ils prennent des intoxicants, comme leur est arrivé à Nalakuvara et Manigriva quand ils ont été maudits à prendre naissance comme des arbres.

Au lieu de boire le soma-rasa, les dévots préfèrent l’intoxication ultime de chanter autant que possible :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 28 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Demeure Toujours Enthousiaste

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Quand j’ai pris refuge en premier lieu de mon maître spirituel, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada pour m’abandonner à lui en 1971 à Austin au Texas, il n’était présent personnellement pour conduire la cérémonie de mon initiation. La cérémonie fut accomplie à sa place par Sa Sainteté Vishnujana Maharaja. Comme c’est la coutume, après l’initiation j’ai collecté quelques donations pour les offrir à mon maître spirituel. Cette offrande s’appelle gourou dakshina. Puisque Srila Prabhupada se trouvait à Londres, je fus obligé de lui envoyer ma contribution par la poste. Ce fut une grande opportunité pour moi d’écrire à mon maître spirituel. Inspiré par l’humeur de prédication qu’avait Vishnujana Maharaja, je lui ai écrit une lettre dans laquelle j’exprimais mon désir de répandre le mouvement pour la conscience de Krishna. Dans quelques semaines, j’ai reçu une réponse, la plus merveilleuse et inspirante, de Srila Prabhupada, datée du 7 septembre 1971, dans laquelle il me disait,

« Je peux voir que tu es un garçon très sincère et enthousiaste et que tu as envi de répandre ce mouvement. Celles-ci sont des qualifications de première classe pour avancer dans la conscience de Krishna. Continue donc avec enthousiasme comme tu le fais et sûrement Krishna te bénira. »

Par sa grâce sans cause, Srila Prabhupada a planté la semence du bhakti sincère et enthousiaste dans mon cœur, et maintenant il me donnait la bénédiction que si je maintenais cet enthousiasme, Krishna sûrement me bénirait. J’ai mis toute ma foi dans ses paroles et j’ai continué à le faire pendant les derniers 37 ans. Et j’éprouve l’expérience qu’en continuant de cette façon, je récolte la moisson des plus sublimes et merveilleuses bénédictions du Seigneur Krishna. Tous ceux qui suivent ce sentier sérieusement et joyeusement obtiendront le même résultat.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Krishna Dit Que Jamais Nous Ne Reviendrons

Vous dites : « Quand nous avons désiré sottement être dans l’illusion, au lieu de nous retenir dans le monde spirituel contre notre gré, comme un père affectueux, Krishna a facilité notre désir en nous laissant expérimenter l’illusion d’être le centre de l’existence. »

Pourquoi Krishna dit dans la Gita qu’une fois on est dans le monde spirituel on ne revient plus jamais dans le monde matériel… ?

Cordialement,

Ashley Viswanath

Réponse : Chat Échaudé Craint L’eau Froide

Comme il est dit, ‘Chat échaudé craint l’eau froide’, une fois qu’on a réalisé notre erreur d’avoir abandonné une existence éternelle, pleine de félicité et de connaissance dans le monde spirituel, et en échange, venir pourrir dans le cycle des morts et des renaissances dans le monde matériel, et ensuite travailler diligemment pour regagner notre position originelle dans le monde spirituel, nous ne commettrons plus la même erreur. C’est pourquoi il est dit qu’une fois qu’on retourne au monde spirituel, nous ne reviendrons plus dans ce monde matériel.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 27 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Ne Gaspille Pas Ta Forme Humaine De Vie

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Cette existence humaine est obtenue après des grandes difficultés dans la transmigration à travers 8.400.000 espèces différentes de vie. Après des millions et des millions d’années, tu es finalement arrivé à cette opportunité très rare d’atteindre la perfection spirituelle. Ne rates pas cette opportunité. Dédies-toi totalement au processus de la réalisation du soi sous la direction du gourou, des dévots et des écritures. Obtient la perfection ultime de retourner chez toi, de retourner à Dieu. Regagne ta position originelle dans les passetemps du Seigneur Suprême dans le Ciel Spirituel. Voici mon humble requête.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Est-ce Une Contradiction ?

Je ne comprends pas la corrélation entre les deux éditions différentes des ‘Pensées du Jour’ qui sont indiquées ci-dessous. Veuillez m’aider à les comprendre.

1-      Lundi, le 18 aout 2008 – N’accepte Jamais La Défaite

2-      Samedi, le 16 aout 2008 – Perdre Une Bataille Mais Gagner La Guerre

Avec mes respects,

Kamesh Kumar S.

Réponse : L’échec Est Le Pilier du Succès

En dépit des meilleurs efforts, il arrive que parfois on perde une bataille avec Maya. Ne pas accepter la déroute veut dire se relever des revers temporaires pour lutter à nouveau contre Maya et continuer à la repousser jusqu’à gagner la guerre. Surtout dans la vie spirituelle, l’échec est le pilier du succès.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 26 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Loyalement Résolu

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Si quelqu’un veut réussir à retourner chez soi, à retourner à Krishna dans cette vie même, il doit être loyalement résolu à rester complètement absorbé 24/7 dans la conscience de Krishna. Pendant une période de guerre, une nation doit rester toujours vigilante contre les attaques en surprise de l’ennemi. De la même façon, un dévot doit se maintenir en garde contre les incursions soudaines dans sa conscience par l’énergie matérielle. A n’importe quel instant, la concupiscence, la colère ou l’avarice peuvent percer nos pensées, y prendre racine comme un cancer et grandir à des proportions gigantesques détruisant ainsi notre conscience de Krishna. Nous devons donc rester déterminés à ne jamais laisser Maya gagner le moindre accès dans notre cœur.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Appel Urgent – Une Attaque De Convoitise

Ces temps-ci je n’ai pas beaucoup d’association avec les dévots. Mon écoute n’est pas correcte, ainsi que mon chant car il se fait pendant que je voyage. Je me sens très déprimé, et la convoitise m’attaque en force. Mes vielles habitudes me tentent et je n’arrive pas à contrôler cette situation. Veuillez m’expliquer s’il vous plait comment combattre cette situation. Je suis très accablé.

Votre serviteur

Réponse : Transforme La Concupiscence En Bhakti

Tu dois voir philosophiquement la convoitise pour ce quelle est sans être étourdi ou contrôlé par elle. Il est décrit dans la Bhagavad-gita :

sri-bhagavan uvaca
 kama esha krodha esha
 rajo-guna-samudbhavah
 mahasano maha-papma
 viddhy enam iha vairinam
 

Le Seigneur Bienheureux dit:
 C'est la concupiscence seule, ô Arjuna.
Née au contact de la passion, puis changée en colère,
elle constitue l'ennemi dévastateur du monde et source de péché.
--Bhagavad-gita 3.37

Dans la teneur et portée de ce verset, Srila Prabhupada explique :

« Quand l'âme entre en contact avec la création matérielle, son amour pour Krishna se transforme, sous l'influence de la passion, en concupiscence, comme le lait qui, sous l'action du tamarin, se transforme en yaourt. Inassouvie, cette concupiscence se transforme en colère, et la colère en illusion, par quoi nous demeurons prisonniers de l'existence matérielle. La concupiscence est donc le plus grand ennemi de l'être; c'est elle qui garde l'âme pure prisonnière de la matière. La colère et ses séquelles sont des manifestations de l'ignorance, mais nous pouvons utiliser la passion pour nous élever jusqu'à la vertu, en suivant certaines règles de vie, plutôt que de la laisser nous entraîner vers l'ignorance; nous développerons ainsi un goût du spirituel, qui nous garantira contre la déchéance de la colère. »

De ce commentaire brillant de Srila Prabhupada, nous pouvons apprendre que la concupiscence n’est rien d’autre que l’amour pour Krishna en contact avec la modalité de la passion. Tu dois donc purifier tes tendances passionnées. Au lieu d’être passionné vers la jouissance des sens matériels, tu dois devenir passionné pour avancer dans la conscience de Krishna. De cette façon, tu arriveras à transformer graduellement ta convoitise à son état originel, l’amour pur pour Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 25 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Sri Vyasa Puja

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Aujourd’hui, nous célébrons Sri Vyasa Puja à l’Ashram Bhaktivedanta, la fête du jour d’apparition de mon maître spirituel, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami, le Fondateur – Acharya d’ISKCON, l’Association Internationale pour la Conscience de Krishna. Ce n’est pas un accident que Srila Prabhupada se manifesta le jour suivant le jour d’apparition de Krishna. C’est un arrangement spécial du Seigneur pour voir que Son pur dévot, Srila Prabhupada, est loué de la manière que sa position le mérite, c’est à dire au même niveau que le Seigneur Lui-même. Bien sûr, ceci ne veut pas dire que le maître spirituel est Dieu, mais plutôt qu’il doit être honoré autant que le Seigneur Suprême parce qu’il est le serviteur le plus confidentiel du Seigneur.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Ne Pas Suivre Un Sentier Qui Corresponde À La Naissance ?

Hare Krishna !

Dans votre courriel précédent, j’ai lu que même l’adoration de Shiva ou Brahma n’est pas identique à s’abandonner à Krishna. Mais ensuite vous dites que se dévouer à Jésus ou Allah ou Krishna, c’est la même chose. Ceci m’a rendu confus. Dites-vous que chanter 108 tours du nom d’Allah donnera le même résultat que chanter le nom de Krishna ? Dans ce cas, puisque vous êtes né Chrétien, pourquoi avez-vous choisi d’adorer Krishna plutôt que Jésus ou Allah, ce qui serait plus proche de vous, venant dans la lignée d’Abraham ?

Hare Ram !

Ankush

Réponse : Pourquoi S’enliser À Nouveau Dans La Source De Notre Assujettissement ?

Bien qu’il soit vrai que Dieu est Un, ceci ne veut pas dire que tout le monde est Dieu. Ils sont deux concepts différents. L’un signifie s’abandonner au Seigneur Suprême, l’autre s’approcher des demi-dieux pour la satisfaction de nos désirs matériels. Il y a une différence abyssale entre ces deux sentiers.

Le sentier de l’abandon total au Seigneur Suprême est celui de bhakti pur, connu du nom de nivritti marga, la voie de la diminution des plaisirs sensuels jusqu’au point nul. L’autre sentier s’appelle pravritti marga, le sentier qui se voue à l’adoration des demi-dieux pour la satisfaction  des désirs matériels, pour augmenter la jouissance matérielle.

Bien que chanter le mantra Hare Krishna soit la méthode la plus profitable pour obtenir la perfection suprême du bhakti pur, on peut également chanter les autres noms de Dieu tels qu’ils sont révélés dans les autres écrits, et graduellement obtenir le même but. Mais le chant du mantra Hare Krishna est le moyen le plus efficace et rapide.

Ce n’est pas une question de choisir Krishna plutôt que le Dieu duquel Christ ou Mohamed nous ont enseignés. Il n’y a qu’un seul Seigneur Suprême. Les demi-dieux tels que le Seigneur Brahma et le Seigneur Shiva sont dans une position subordonnée. Ils sont les serviteurs de Dieu. Bien que ce ne soit pas le seul moyen de réaliser Dieu, je chante Hare Krishna parce que c’est le plus efficace et rapide pour atteindre la perfection spirituelle.

Notre choix de la voie pour retourner chez nous, retourner à Dieu, n’a rien à voir avec notre naissance. Nous devons simplement rechercher un maître spirituel authentique et suivre strictement ses instructions. C’est tout. Accepter notre désignation corporelle comme le facteur qui détermine notre choix de chemin est contreproductif parce que une telle démarche nous enlisera à nouveau dans la chose de laquelle nous essayons de nous libérer.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 18  aout, 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : N’accepte Jamais la Défaite

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Il y a 5.000 ans dans les temps védiques, les ksatriyas se distinguaient par leur esprit combatif et leur héroïsme. Même dans les temps récents dans les derniers siècles, l’ordre royal de Rajasthan était remarquable de cette manière. Ces rois n’acceptaient jamais la déroute. Ils gagnaient la bataille ou ils luttaient jusqu’à la mort. Ils ne reculaient jamais du champ de bataille ni s’abandonnaient à l’ennemi.

A ce sujet, il y a un exemple historique. Il y avait une fois un roi Râjasthâni nommé Yasomanta Sena, qui était le commandant en chef de l’Empereur Aurangzeb. Pendant une bataille, il fut vaincu et il retourna chez lui. Quand sa femme compris que son mari avait été vaincu et qu’il retournait à son palais, elle commanda au concierge de fermer la porte du palais. Quand Yasomanta Sena arriva chez lui, il vit que la porte était fermée, et il envoya un message à la reine, « Pourquoi as-tu fermé la porte ? Je suis retourné chez moi. » Quand le messager se présenta devant la reine et lui donna le message que le roi était arrivé et qu’il demande qu’on lui ouvre la porte, la reine répondit, « Qui est le roi ? Yasomanta Sena. Pas cet homme. Yasomanta Sena ne reviendrait jamais après avoir subit une défaite. Yasomanta Sena serait victorieux ou il abandonnerait sa vie sur le champ de bataille. Cet homme doit être un imposteur. Il n’est pas le Roi Yasomanta Sena. » La reine a donc refusé d’ouvrir la porte. Voici l’esprit de ksatriya.

Cette même détermination de vaincre ou périr fut montrée beaucoup de fois par ceux qui adoptent le sentier du bhakti yoga. Pendant l’ère communiste quand le gouvernement soviétique essayait d’abattre le mouvement pour la conscience de Krishna dans l’Union Soviétique, quelques-uns de nos dévots ont préféré la mort aux mains des démons plutôt que d’abandonner leur conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Plainte : Vous Ignorez Krishna

Veuillez accepter mes humbles hommages.

Je ne suis pas satisfait de vos écrits et de vos conférences sur la conscience de Krishna. Vous parlez de tout en ignorant Sri Krishna. Quand Srila Prabhupada donnait des discours, chaque mot était au sujet de Krishna. Il faisait référence de tout en relation avec Krishna. Vos conférences parlent de solutions sans expliquer et décrire au sujet de Krishna.

Ne prenez pas à tort ce courriel pour vous troubler. C’est que nous n’aimons entendre que de Krishna dans vos discours et vos discussions.

De Sidharth,

Bangkok

Réponse : La Conscience De Krishna Réel En Opposition A Celle Qui Est Fausse

Avant de faire de telles plaintes, tu dois comprendre correctement ce qu’est Krishna. Je suis surpris que tu m’écrives d’une telle manière. J’ai été accusé beaucoup de fois dans les derniers 38 ans depuis que je me suis dédié totalement à répandre les gloires du Seigneur Sri Krishna partout dans le monde. Mais c’est véritablement surprenant d’être accusé d’ignorer Krishna.

Dans mes écrits et mes conférences, je dis directement le nom ‘Krishna’ des milliers de fois. Par exemple, dans cette courte correspondance de trois paragraphes, je dis le nom de Krishna une douzaine de fois. En plus, chacune de mes paroles présentent les enseignements de Krishna. Puisque les enseignements de Krishna et Krishna Lui-même sont identiques, je ne fais que glorifier Krishna avec chacun de mes mots. Tu n’est donc pas juste en disant que j’ignore Krishna. Je connecte mes lecteurs avec Krishna avec chacune des phrases que j’écris.

Nous devons être attentifs pour éviter le piège de ne vouloir écouter qu’au sujet de la personne Krishna et de Ses passetemps à l’exclusion de Ses enseignements. Ceci se nomme le sahajiyisme’, ce qui est très dangereux pour notre progrès spirituel. Si nous voulons être véritablement connectés avec Krishna nous devons comprendre et adopter les enseignements de Krishna tels qu’ils sont présentés dans la Bhagavad-gita. Celle-ci est la véritable conscience de Krishna et non pas la fausse conscience de Krishna de ne vouloir entendre qu’au sujet de la personne Krishna sans porter aucun intérêt à Ses enseignements.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 17 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Rétablir Le Bhagavat Dharma

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Ces jours-ci, à travers le monde entier, les choses sont devenues complètement déraillés et s’effilochent en spirale descendante jour après jour. Nous sommes harcelés par des dirigeants incompétents à tous les niveaux de la société mondiale qui ne reconnaissent pas les droits suprêmes de propriété du Seigneur et ainsi ils essayent futilement d’exercer leur domination sur ce qui appartient en fait à Krishna. Ceci crée une situation incompatible pour les citoyens de la planète Terre, non seulement pour les êtres humains mais également pour les non-humains, c'est-à-dire les plantes, les arbres, les poissons, les oiseaux et les animaux. La planète s’écrie donc en attendant le jour quand les maîtres spirituels illuminés seront à nouveau reconnus comme les gouverneurs véritables de la société humaine et les jours bienheureux du Bhagavat Dharma seront rétablis autour du globe.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Se Réaliser En Soi ?

Gourou Maharaja,

Comment peut-on se réaliser en soi ?

Padma

Réponse : S’approcher D’un Maître Spirituel

On n’a qu’à s’approcher d’un maître spirituel authentique, l’écouter, s’enquérir auprès de lui et le servir. Ceci est confirmé dans le Mundaka Upanishad où il est commandé que si on désire devenir réalisé en soi, on doit s’approcher d’un maître spirituel.

tad-vijnanartham sa gurum evabhigacchet
 
--Mundaka Upanisad 1.2.12

Dans ce verset, le mot ‘evabhigacchet’ signifie qu’on DOIT s’approcher d’un maître spirituel. Ce n’est pas une option, c’est obligatoire. Et on doit exécuter l’ordre du maître spirituel et l’ordre du sastra, les écritures. Quand tu suis ces instructions sans considérer si elles sont plaisantes ou déplaisantes, uniquement parce que c’est ton devoir, ceci s’appelle tapasya [austérité]. Une telle tapasya te permettra de t’élever rapidement à la plateforme de la réalisation du soi.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 16 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Perdre Une Bataille Pour Gagner La Guerre

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

On doit s’attendre dans la guerre contre maya que le dévot néophyte aura parfois des difficultés et des revers. Néanmoins, ceci ne doit pas être une source découragement pour lui. S’il apprend comment profiter intelligemment de ses erreurs, ces expériences deviendront un escalier sur son sentier à la perfection, au lieu d’être des contretemps. Il ne doit jamais se décourager en pensant que perdant une bataille ici et là correspond à perdre la guerre. Même les plus grands héros conquérants de l’histoire du monde ont parfois perdu des batailles. S’ils s’étaient laissé décourager, ils n’auraient jamais obtenus le grand succès par lequel ils ont atteint la renommée. Parce qu’ils n’ont pas permis que la défaite les décourage, ils ont continué avec détermination pour avancer fixement vers la victoire ultime.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : L’origine De L’âme

Je lis vos articles depuis peu de temps, ici et là. Il y a quelque chose que je ne comprends pas. J’ai un livre que je lis également, ‘Jaiva Dharma’. Ce livre a été écrit par une personne nommée Bhaktivinode Thakur. Il est dit là que l’âme n’est pas tombée du monde spirituel, mais qu’elle provient du ‘tatastha sakti’, et que l’âme, nommée jiva, n’a jamais été dans le monde spirituel. Croyez-vous en Bhaktivinode Thakur ? Pourquoi une personne serait-elle envieuse de Dieu, s’il y a tellement de bonheur dans le monde spirituel ? Ce que dit le livre ‘Jaiva Dharma’ fait plus de sens. Quel livre étudiez-vous pour présenter vos conclusions ?

Merci,

Shirley

Réponse : L’âme A Son Origine En Krishna

J’ai pris note soigneusement de ta question, et je vais aussi te répondre avec soin selon la connaissance révélée par les grands mahajanas, les grandes âmes réalisées qui nous font parvenir l’ancienne sagesse védique. Je te prie aimablement de lire et d’essayer de comprendre la signification entière de ma réponse.

Nous ne lisons pas qu’un seul livre pour ensuite le prendre hors contexte sans être guidés correctement par un maître spirituel authentique. Nous ne doutons pas non plus des paroles d’un grand Acharya Vaishnava comme Bhaktivinode Thakur. Dans le Prema Pradipa, Srila Bhaktivinode Thakur écrit :

« Quand elle est emprisonnée dans le monde matériel, l’âme spirituelle ne perd pas sa forme spirituelle originelle qu’elle avait dans le monde spirituel de Vaikuntha. Néanmoins, par son contact avec la matière, l’âme emprisonnée perd sa mémoire de sa forme spirituelle originelle dans Vaikuntha. Mais sa forme spirituelle originelle ne cesse pas d’exister. La foi, les désirs et le bonheur de l’âme se voient ensuite dirigés vers la matière. Les rasas de l’âme, qui se manifestaient originellement dans le monde spirituel, sont alors pervertis et reflétés dans les peines, les plaisirs et les autres états divers dans le monde matériel. »

Je n’ai jamais rencontré nulle part dans les œuvres de Bhaktivinode Thakur l’idée que le jiva n’a jamais été dans le monde spirituel. Le Jaiva Dharma fut écrit dans la langue Bengali. Peut-être lis-tu une édition qui n’est pas traduite correctement. En plus, tu ne me donne pas une citation exacte, mais plutôt tu m’explique selon ta propre compréhension.

Tu te demandes pourquoi quelqu’un pourrait devenir envieux de Dieu s’il y a tellement de bonheur dans le monde spirituel. Ce n’est pas difficile de comprendre. Si un habitant du monde spirituel pense parfois que peut-être il pourrait jouir davantage s’il devenait Dieu Lui-même, il se trouve immédiatement dans le monde matériel, où il obtient l’opportunité d’essayer d’être le centre de l’Univers pour voir si ça lui plait. Quand il réalise combien c’est bête d’avoir ce désir, il se réveille immédiatement de son rêve sot et recommence son service éternel au Seigneur dans Ses passetemps extatiques.

Le tatastha sakti se réfère à la ligne de division entre les énergies spirituelles et matérielles. Il se traduit en Français comme ‘énergie marginale’. Quand on arrive dans l’énergie matérielle, on est certainement venu du tatastha sakti, car c’est le point de croisière entre l’énergie spirituelle et l’énergie matérielle. C’est comme si quelqu’un entre aux Etats-Unis, son point d’entrée est la frontière. Mais si nous lui demandons d’où il provient, il ne peut pas nous répondre proprement qu’il vient de la frontière. Non, il vient d’un autre pays pour entrer aux Etats-Unis et il a simplement croisé la frontière pour le faire.

Nous pouvons facilement comprendre quelle est notre origine en écoutant de l’autorité suprême, le Seigneur Sri Krishna Lui-même qui nous déclare clairement dans la Bhagavad-gita que tout émane de Lui :

aham sarvasya prabhavo
 mattah sarvam pravartate

« De tous les mondes, spirituels et matériels, Je suis la Source, de Moi tout émane. »
Bhagavad-gita X.8

Notre origine ultime est donc le corps transcendantal du Seigneur Sri Krishna, Qui habite éternellement dans le monde spirituel. Essaye de comprendre que puisque nous émanons de Krishna Qui est dans le monde spirituel, nous aussi nous devons nécessairement avoir été originellement dans le monde spirituel en tant que Ses émanations. Si un fabriquant d’automobiles est situé dans un certain  pays, les autos qu’il produit sont naturellement du même pays que la fabrique qui les produits, même si les autos sont exportés à un pays différent.

J’ai pris note que tu as mis la phrase ‘J’ai besoin d’être libre à nouveau’ dans ton adresse de courriel. C’est une proclamation très belle qui correspond à la vérité. Ceci veut dire qu’auparavant la personne était libre, mais que ce n’est plus le cas et qu’elle ressent le besoin d’être libre à nouveau. Tu as tapé proprement sur le clou ! Tu étais originellement dans un état de parfaite liberté dans le monde spirituel, et maintenant tu peux  retourner chez toi, retourner à Dieu dans ton état de liberté originelle au moyen du processus le plus sublime de la réalisation ultime du soi.

J’espère que ceci t’a éclairci cette matière et que tu es dans la meilleure santé et dans une humeur extatique.

Toujours ton bienveillant,

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 15 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Combattant Ou Craintif ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Il est dit souvent que la meilleure défense est une attaque vigoureuse, et dans le processus de la réalisation du soi s’est encore plus vrai, sans aucun doute. Mon maître spirituel, Srila Prabhupada, a dit que nous devons déclarer la guerre contre maya, l’énergie illusoire du Seigneur. En prenant cette position agressive d’attaquer l’énergie matérielle, nous pourrons la repousser de notre cœur. En fait, nous n’avons pas le choix. Maya a déjà envahi notre cœur et domine notre conscience. La seule manière de mettre pied sur la plateforme transcendantale est de vaincre maya avec le glaive de la connaissance transcendantale. Aussitôt que nous adoptons cette position combative du guerrier, la vie devient une aventure excitante en s’avançant inlassablement dans la conscience de Krishna. Mais si nous restons dans notre position de faiblesse, en vacillant si nous devons poursuivre sérieusement ou non la conscience de Krishna, les soucis de l’existence matérielle continueront à peser lourd dans notre cœur. Au lieu d’être des combattants extatiques, nous resterons craintifs et frustrés.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Signification De Mon Rêve ?

Hier, vous êtes venu dans mes rêves. J’expliquais aux gens que vous envoyez des courriels sur le Seigneur Krishna dans un cours nommé ‘Programme d’Étude pour une Parfaite Réalisation de Soi’. J’ai eu la bonne chance de discuter avec vous au moins dans mes rêves, et vous m’avez parlé comme si vous me connaissiez déjà. Veuillez me donner l’interprétation de ce rêve.

Hari bol,

Votre humble servante,

Mira

Réponse : Le Gourou T’appelle Pour Te Soumettre À Krishna

Quand le maître spirituel se manifeste dans tes rêves, c’est sa miséricorde spéciale pour t’inspirer à adopter sérieusement le processus de la Krishna bhakti pour obtenir la libération du cycle des morts et des renaissances. Le maître spirituel t’appelle pour que tu te soumettes au Seigneur Sri Krishna. Voici la signification de ton rêve.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 14 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Savant Ou Dogmatiste ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Après avoir consulté le dictionnaire, nous comprenons qu’un dogmatiste est quelqu’un qui se tient à une croyance en se basant sur des données qui n’ont pas été suffisamment recherchées. En d’autres mots, au lieu de baser son entendement sur des observations justes ainsi qu’à un raisonnement et une analyse correcte, il accepte aveuglement certaines idées sans les considérer convenablement. D’un autre coté, le scientifique est quelqu’un qui possède une connaissance véritable, en opposition à l’ignorance, l’illusion ou la spéculation, en se basant sur une observation soigneuse, sur la recherche et le raisonnement.

Mais question est donc la suivante : Selon les définitions citées ci-dessus, les savants modernes sont-ils vraiment des scientifiques ou sont-ils des dogmatistes ?

Les savants modernes tiennent fermement à l’idée que la vie vient de la matière. Mais il n’existe pas un seul exemple vérifiable scientifiquement d’une entité vivante produite de la matière inerte. L’idée que la vie vient d’une combinaison au hasard d’éléments matériels est une simple spéculation. C’est une idée qui s’est manifestée de l’éther. La situation réelle est bien différente. Nous voyons partout autour de nous que la vie provient de la vie. Nous voyons que les entités vivantes proviennent d’autres entités vivantes. En nous basant sur l’observation empirique, nous pouvons constater que l’idée « la vie provient de la vie » est un principe scientifique correct tandis que l’idée « la vie provient de la matière » n’a pas de support scientifique. Nous pouvons dire correctement et avec certitude que les soi-disant savants ne sont que des dogmatistes. Ils ne sont pas des scientifiques du tout, bien que par l’art de la jonglerie des mots sophistiqués, ils soient très experts à se faire passer comme tels.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Les Problèmes Constamment ?

Je lis régulièrement vos ‘Pensées du Jour’ sans faute. Chaque jour, je vais sur l’Internet pour lire, en premier lieu, vos courriel sur la Réalisation Ultime du Soi. Quand je lis vos paroles, je me sens très énergétique et bénie par Krishna pour augmenter ma conscience de Krishna. Mais, pourquoi Krishna me donne-t-Il constamment des problèmes ?

Votre servante,

Vanga

Réponse : Les Bénédictions Constantes

Tu te trompes en pensant que Krishna te donne constamment des problèmes. Tu dois élever ta vision jusqu’au niveau spirituel pour voir comment Krishna te donne Ses bénédictions continûment, parce que chaque événement problématique est une autre opportunité pour augmenter de plus en plus ta soumission au Seigneur Sri Krishna et ainsi devenir de plus en plus bienheureuse dans la conscience de Krishna.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 13 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : S’occuper Bienheureusement Des Adversités

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Les affaires vont mal dans ce monde tout le temps. C’est pourquoi cet endroit se nomme le monde matériel. Si toutes les affaires se conduisaient toujours parfaitement, ce serait le monde spirituel, et non le monde matériel. Tout de même, en faisant un ajustement de conscience, nous pouvons vivre toujours dans le monde spirituel bien que nous soyons situés physiquement encore dans le monde matériel. Ce raccord se fait en voyant tout, je répète, absolument tout, comme étant la miséricorde spéciale de Krishna ou Dieu sur nous pour purifier notre conscience pour que nous puissions retourner chez Lui aussitôt que possible. En voyant tout dans cette lumière, nous nous sentirons toujours bienheureux même parmi les calamités les plus dévastatrices et difficiles. C’est de ceci que traite la science de la conscience de Krishna. Elle nous montre comment s’occuper des adversités en demeurant toujours dans l’allégresse.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Sommes-nous Tombés ?

Ma douleur est mon corps physique ! Quelque part dans mon âme je connais que ce monde matériel n’est pas ma véritable résidence. Ici je me sens bizarre et très mal.

Pourquoi sommes-nous tombés du monde spirituel ? Quel tort avons-nous fait dans le monde spirituel ?

Respectueusement,

Violeta

Réponse : Nous Étions Envieux Envers Dieu

À l’origine, nous étions dans le royaume de Dieu, mais quand nous sommes devenus envieux du Suprême, nous nous sommes trouvés ici dans le monde matériel, engagés à essayer inutilement d’être le centre de l’Univers. Mais il n’y aucun raison de désespérer. Le Seigneur est notre Père affectueux. Nous n’avons qu’à nous abandonner à Lui, et Il nous retournera dans notre demeure initiale dans le monde spirituel.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 12 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Reste Compassionné

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Dans ce monde de gens envieux et troublés, nous subissons de façon répétée des abus de la part de ceux qui veulent nous dominer. Que devons-nous faire quand ça nous arrive ? La chose la plus importante est de toujours protéger notre conscience de Krishna. Si un chien m’abois, dois-je lui répondre en aboyant ? Non, parce que je comprends qu’il n’est qu’un chien et qu’il ne peut donc pas comprendre ce qu’est le comportement correct ou incorrect. Les personnes qui sont en colère et envieuses cherchent souvent à faire bataille et essaient de provoquer notre colère pour nous rabaisser à leur plateforme et lutter avec eux. À ces moments, nous devons rester compassionnés envers eux en demeurant calmes et en retournant leur envie et leur colère avec l’amour de la conscience de Krishna. Le Seigneur Chaitanya instruit que si nous demeurons plus tolérant qu’un arbre, nous pourrons constamment chanter les Saints Noms du Seigneur. Considère combien l’arbre est tolérant. Il tolère tellement de conditions climatiques sévères mais il continue à fournir son ombre, ses fleurs et ses fruits, peu importe les difficultés qu’il doit subir. De même, celui qui est avancé dans sa conscience de Krishna montre les mêmes symptômes en agissant toujours pour le bienêtre des autres sans être troublé par leur manque de maturité.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Le Gourou Es-il Mérité ?

Je vous remercie de m’inspirer dans ma vie spirituelle. Veuillez s’il vous plait me répondre à cette question :

Si un dévot prend refuge d’un maître spirituel authentique, est-ce parce qu’il le mérite ?

Votre étudiant,

Jagat Pavitram Das

Réponse : Son Refuge Est Une miséricorde Sans Cause

Quand une âme jiva est bénie par le refuge d’un maître spirituel authentique, ce n’est pas parce qu’il l’a mérité. C’est dû à la combinaison des miséricordes sans causes du Gourou et de Krishna sur lui. La miséricorde sans cause veut dire qu’il n’a pas mérité le refuge par le résultat de quelque action précédente. C’est la plus grande bonne fortune qui lui a été présentée.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 11 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : L’aventure Suprême

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Qui voudrait vivre une existence morne, banale de 09h00 à 17h00, en pressant quelques plaisirs temporaires d’un corps matériel misérable, quand on peut goûter la vie d’aventure excitante d’un révolutionnaire spirituel à l’avant garde de l’histoire mondiale ? Seulement ceux qui sont mal renseignés feront l’erreur de ne pas vivre une existence débordante du plus doux nectar. Par conséquent, ceux qui sont si fortunés d’avoir reçu la miséricorde sans limite de Sri Chaitanya Mahaprabhu perfectionnent leur vie en se situant solidement sur la voie du bhakti et ensuite ils invitent tout le reste du monde à expérimenter eux aussi l’aventure suprême en se dévouant à la Personne Suprême.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Krishna Est-Il Présent Maintenant ?

Hare Krishna !

Veuillez me guider s’il vous plait…

Krishna est-Il présent maintenant ? Si oui, dans quel avatar ?

Si non, pourquoi pas ? Où est-Il ?

Avec mes révérences,

Rishi Kumar Aggarwal

La Nouvelle Delhi

Réponse : Voit-Le Partout

Krishna est sans doute présent partout à ce moment. Dans Sa forme épandue, l’Âme Suprême ou Paramatma, Il se situe dans chaque atome et aussi entre chaque atome. C’est comparable aux ondes de télévision qui transmettent un spectacle. Ces ondes sont répandues partout dans l’atmosphère de la ville, mais à moins d’avoir un récepteur de télévision en bon ordre syntonisé à canal du spectacle, tu ne pourras pas le regarder ou l’écouter.

De même, bien que Krishna soit présent partout dans Sa forme d’Âme Suprême, seulement ceux qui sont réalisés en soi, c’est à dire ceux qui ont dans leur cœur un récepteur de télévision qui marche, pourront Le percevoir. Le maître spirituel est le technicien réparateur de télévision qui nous éveille à la réalisation du soi pour que nous puissions voir Krishna partout, à l’intérieur comme à l’extérieur, par la force de la dévotion.

Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 10 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Être Libre Des Chaines De L’illusion

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Nous ne pouvons pas rester assis et permettre que la population humaine soit égarée si énormément. Nous devons lever notre voix contre l’ignorance ignoble et l’extrême égoïsme que prédominent de plus en plus dans notre société humaine. Nous ne devons plus permettre aux insensés et aux voyous mal informés de nous contraindre à les joindre dans une vie dédiée à la gratification des sens. Bien sûr, puisque la misère aime la compagnie, ils vont toujours essayer de nous forcer à les joindre dans les chaines de l’illusion. Mais il est dit que les sots se lancent là où les anges n’osent pas entrer. Nous ne leur faisons aucun bien, ni à nous-mêmes, en demeurant enchainés avec eux par l’illusion. La meilleure chose à faire pour l’humanité en souffrance est d’abord de nous libérer du service à nos sens en nous absorbant complètement au service de la Personnalité Suprême de Dieu et ensuite dédier totalement nos vies à délivrer les autres des chaines de l’illusion.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Sans Maître Spirituel

Hare Krishna,

Veuillez accepter mes pranams. Je suis maintenant au premier stage d’entreprendre sérieusement les actes dans la conscience de Krishna. Bien que je prie depuis presque 20 ans, je ne crois pas que je suis complètement consciente de Krishna.

Cher Gourou, je lutte avec l’idée que je n’ai pas encore rencontré un maître spirituel qui puisse me guider. Krishna est donc mon guide. Quels conseils avez-vous pour moi pour que je puisse améliorer ma dévotion ?

Kirtie

Réponse : Suis Le Processus

Ma chère Kirtie,

Accepte s'il te plait mes bénédictions,

Toutes les gloires à Srila Prabhupada.

Ne te soucie pas. Je peux à présent te guider comment obtenir la perfection spirituelle et ainsi devenir libre du cycle des morts et des renaissances.

Tu as bien compris ton besoin d’avoir un maître spirituel. Et c’est également très bien que tu prennes direction de Sri Krishna. Si nous acceptons Krishna comme notre guide, nous devons suivre les instructions qu’Il nous donne dans la Bhagavad-gita de s’approcher d’un maître spirituel, de l’écouter, de s’enquérir auprès de lui et de le servir.

Mon meilleur conseil est d’étudier soigneusement la Bhagavad-gita Telle Qu’elle Est de Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, et de chanter régulièrement le Mahamantra Hare Krishna :

Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare
Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare

Une fois établie dans une routine régulière quotidienne d’étude et de chant, tu pourras me demander davantage comment avancer plus loin.

J'espère que ce courriel te trouvera dans la meilleure santé et dans une humeur extatique. 

Toujours ton bienveillant,

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 9 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Qui Sont Nos Dirigeants ?

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Qui sont nos dirigeants ? Nos gouverneurs sont ces personnes qui nous montrent comment mettre fin aux répétitions des naissances et des morts. Quiconque ne peut pas nous instruire comment échapper cette existence matérielle n’est pas qualifiée à être notre dirigeant. Parce que la société du monde moderne est à présent régie par des hommes disqualifiés, n’ayant aucune idée du but de l’existence humaine, la société mondiale entière est plongée dans l’embourbement qui se détériore rapidement et qui est, au mieux, une semblance seule de société humaine. Il est temps de nous arrêter de suivre le sentier de ceux qui vivent dans les ténèbres et suivre au contraire le sentier doré de la dévotion illimitée marquée par les acharyas, les grands enseignants spirituels. C’est la seule chose qui nous donnera le bonheur et qui rectifiera les problèmes chroniques de la situation mondiale.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : La Qualification Pour Retourner A Dieu

Certains dévots ainés d’ISKCON m’ont dit que si je reçois l’initiation et si j’essaye sérieusement et sincèrement de mon mieux à suivre le sentier du sadhana bhakti, en chantant mes 16 tours quotidiens, etc., qu’à la fin de cette vie, je retournerais à Dieu, à Goloka Vrindavana.

Srila Prabhupada a-t-il dit ceci, et où se trouve la confirmation dans les sastras ?

Hare Krishna.

Votre servante,

Kalpana

Réponse : Suit Le Processus

Oui, ce qu’on t’a dit est confirmé par Srila Prabhupada. Dans son commentaire au verset 18.57 de la Bhagavad-gita, il explique :

« Celui qui trouve un maître spirituel authentique et agit sous sa direction assure la perfection de son existence, dans la conscience de Krishna. »

Il est également confirmé dans la Bhagavad-gita,

mat-karma-krin mat-paramo
 mad-bhaktah sanga-varjitah
 nirvairah sarva-bhuteshu
 yah sa mam eti pandava

« Celui qui, affranchi de la spéculation intellectuelle
et de la souillure de ses actes passés,
bienveillant à l'égard de tous les êtres,
s'absorbe dans le service de dévotion pur,
celui-là, ô cher Arjuna, certes vient à Moi. »

--Bhagavad-gita 11.55

On pourrait se demander comment ce verset confirme la déclaration de Srila Prabhupada. C’est facile à comprendre. Puisque le maître spirituel engage son disciple à suivre exactement cette instruction de Krishna, Krishna garanti qu’en suivant les instructions du maître spirituel, le disciple atteindra Krishna.

Es-tu prête maintenant à prendre refuge d’un maître spirituel authentique ?

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 8 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: La Vraie Eloquence

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

La Vérité est par nature très éloquente. Elle est toute belle et toute merveilleuse dans sa simplicité. Elle n’a pas besoin d’être laborieusement analysée dans des multiples de gros tomes pesants de philosophie. Comme le lever radieux du Soleil dans le printemps fleuri, elle est une merveille à contempler. Elle est aussi proche de nous que notre propre être. Nous n’avons pas besoin de dépenser de millions et des billions de dollars dans l’exploration de l’espace pour réaliser et nous reconnecter avec la source de toute existence. Nous n’avons qu’à ouvrir nos cœurs à la Personne Suprême de qui tout émane à chaque minute, la Personnalité Suprême de Dieu, le Seigneur Sri Krishna.

A ce sujet, il est déclaré très justement dans le Sri Chaitanya Charitamrita :

"mitam ca sāram ca vaco hi vāgmitā" iti

« L’essence de la vérité dite de façon concise est la vrai éloquence. »
--CC Adi 1.106

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Les 16 Tours Immédiatement ou Graduellement ?

Je vais essayer de suivre votre conseil et me développer spirituellement. Devrais-je commencer directement à chanter 16 tours ou augmenter graduellement ? Je vais aussi essayer de rester en contact avec vous à travers vos ‘Pensées du Jour’.

Respectueusement,

Votre étudiant,

Krishnan K M

Réponse : Immédiatement Si Possible

La meilleure chose est de commencer immédiatement à chanter au moins 16 tours chaque jour. Après tout, la vie est courte. Nous pouvons mourir à n’importe quel moment. L’idéal est donc de se vouer totalement à la conscience de Krishna aussitôt que possible pour nous donner la meilleure chance, dans cette vie même, pour retourner chez nous, retourner à Krishna.

Bien sûr, si chanter au moins 16 tours chaque jour n’est pas possible au début, plutôt que de ne rien chanter, on peut adopter un nombre inférieur et augmenter graduellement. Mais prend note aimablement à ce sujet que, bien que la conscience de Krishna soit un processus croissant, nous ne devons pas le rendre plus graduel qu’il soit nécessaire.

Sankarshan Das Adhikari

 

Jeudi, le 7 aout, 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Es-tu Dans Maya Ou Dans La Conscience De Krishna ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Nous avons le choix à chaque instant d’être soit dans l’énergie matérielle soit dans l’énergie spirituelle. Être dans maya veut dire être sous l’influence de l’énergie matérielle. Et être dans la conscience de Krishna veut dire être sous l’influence de l’énergie spirituelle. Si nous voulons éviter maya pour rester toujours dans la conscience de Krishna, nous devons agressivement affronter et combattre l’influence de maya qui tout pénètre. Dans cet âge de Kali, intensément matérialiste, l’influence de maya est partout. Pratiquement toutes les chansons, tous les films, toutes les revues, tous les livres, tous les cours universitaires, tous les sites Internet, toutes les conversations, etc., sont conduits sous l’influence de maya. Par conséquent, pour réussir à se situer sur la plateforme transcendantale, one doit soi-même devenir une puissante influence spirituelle sur l’atmosphère matérialiste, au lieu de subir son influence. En d’autres mots, on doit être mis en puissance spirituellement en prenant refuge total du gourou, de Krishna et des Vaishnavas. De cette façon, on devient un phare, une influence illuminant la nuit sombre de Kali, et on n’est pas rabaissé dans maya. C’est comme un docteur qui réussi à demeurer en bonne santé en dépit de son association avec tant de malades. De même, le dévot du Seigneur ne devient pas contaminé dans ces interactions régulières avec l’énergie matérielle.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Dois-je Répondre ?

Aujourd’hui je suis troublée. J’ai une collègue dans un cours à l’Université qui insiste que, par ma culture de la Conscience de Krishna, je perds mon identité. Je ne suis pas d’accords avec elle. Je sens, au contraire, que je retrouve mon identité. Avant je pensais que j’étais une femme invalide dans la cinquantaine, mais par votre grâce et en étudiant la Bhagavad-gita, j’ai compris que je suis plutôt une âme spirituelle casée dans un corps physique. En plus, ce corps physique n’est pas vraiment vivant ; aussitôt que je le quitte, il pourrira et se corrompra.

Ma collègue dit que je suis dévoyée, mais je comprends que pour la première fois dans ma vie, j’ai été menée à la vérité. Comment dois-je lui répondre ? J’ai essayé de lui expliquer mais évidemment je n’ai pas fais un bon travail car elle ne bouge pas de sa position.

Je Vous remercie beaucoup de Votre temps et de Votre attention… Hari Bol !

Votre étudiante,

Brenda Lee Riley

Réponse : Quelle Conception Du Soi A-t-elle ?

Qu’elle ne bouge pas de sa position ne veut pas nécessairement dire que tu n’as pas fais un bon travail à lui expliquer. Certaines personnes sont si constipées intellectuellement que, même si notre explication est parfaite dans tous les sens, elles ne bougeront d’un millionième d’un pouce de leur position.

Tu n’as pas été mal renseignée. Tu réveilles ton véritable sens d’identité, qui était assoupie dans toi pendant toute ta vie et qui était recouvert par la fausse propagande matérialiste.

Demande-lui quelle est sa conception du soi. Si elle explique son identité en relation avec son corps, indique-lui que, bien que les éléments chimiques et les molécules qui constituent son corps changent à tout instant, elle maintient un sens d’identité qui remonte jusqu’à son enfance. C’est ce sens d’identité, qui perdure à travers tous les changements du corps, qui est le soi spirituel véritable que tu as découvert. Si elle se prend pour son corps, c’est elle qui est trompée.

Sankarshan Das Adhikari

 

Mercredi, le 6 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Le Big-bang

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Beaucoup de scientifiques nous disent que l’origine de l’univers est une grande explosion. S’il y a une détonation dans notre quartier, les gendarmes viendront investiguer la cause de l’explosion. Si nous leur disons que l’explosion est venue spontanément, sans cause, ils ne nous croiront pas. Ils voudront savoir quelle est la cause de l’éclatement. C’est donc nonsense de considérer que la source suprême de tout ce qui existe est un big-bang. Nous refusons donc d’accepter ce dogme. L’homme doit user de son raisonnement pour rechercher la cause ultime de toute l’existence. Il ne doit pas accepter à l’aveuglette de telles théories irrationnelles.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Défi : Il N’y A Rien Sauf Dieu

Hari Om,

C’était vraiment amusant de lire votre réponse. Respectueusement, je ne suis pas d’accord avec vous. Il y a deux jours, j’ai aussi écrit à ce sujet. Je vais me répéter puisque je cite directement des écritures. Il n’y a pas de différence entre le Seigneur Shiva, Le Seigneur Vishnou ou le Seigneur Brahma. Aucun d’eux n’est un demi-dieu comme vous l’avez écrit. Ils sont des représentations symboliques de la vérité unique, la réalité unique de Brahman. Tout dans ce monde est SON émanation. Dans l’Hindouisme, les gens pensent qu’il y a des milliards de dieux. Ceux qui ont étudié les Puranas savent qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Mais ceux qui ont étudié les écritures – les Védas et les Upanishads – avancent d’un pas de plus en disant qu’il n’y a QUE DIEU, et rien d’autre.

Par conséquent, tout ce que nous percevons n’est que SON expression. Puisque les Védas et les Upanishads sont les autorités valables et que la Bhagavad-gita n’est que l’essence des Upanishads, il est erroné de considérer les choses d’une autre façon. Puisque vous croyez en le Seigneur Krishna, IL est suprême. Je crois en Brahman et par conséquent le Seigneur Ganesh, le Seigneur Shiva ou le Seigneur Krishna sont tous identiques et ils sont suprêmes. Veuillez s’il vous plait ne plus répandre le mauvais message par vos réponses. C’est très pénible.

Pranams.

Sukanya

Réponse : Il Y A Dieu Et Nous

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Mon Cher Sukanya,

Accepte s’il te plait mes bénédictions.

Avec tous mes respects envers ta bonne personne, je dois souligner les divergences dans tes arguments philosophiques.

Tu as dis qu’il est amusant de lire notre réponse, mais nous voyons combien tes déclarations sont amusantes, car, bien que tu dises que tu cites des écritures, tu ne donnes pas une seule référence aux sâstras. Nous confirmons nos arguments avec les citations directes des sâstras, tandis que tu ne fais que donner ton opinion. Il est donc drôle que tu trouves nos réponses amusantes. En vérité, ce n’est pas amusant d’ignorer les sâstras pour donner plus d’importance aux inventions d’esprit comme tu le fais. C’est triste parce que le spéculateur mental demeure enlisé dans le cycle des morts et des renaissances.

Ton premier point est qu’il n’y a pas de différence entre Shiva, Brahma et Vishnou parce qu’ils ne sont rien d’autre que des représentations symboliques de la réalité unique, le Brahman.

Ici tu nies l’existence de la personnalité. Si même les plus grandes personnalités de l’univers n’ont pas d’existence personnelle individuelle, ceci implique qu’aucun de nous n’a une existence individuelle et personnelle. Ceci veut dire que nous sommes tous Un. Mais si nous sommes en vérité tous Un, comment se peut-il que tu sois en désaccord avec nous ? Si nous sommes tous Un, tu serais forcé par l’Unité Absolue à être en accord avec tout ce que nous disons. Le fait que tu sois en désaccord avec nous annule ton argument de l’Unité non-différenciée.

En plus, s’il n’existait pas de différence entre Shiva, Brahma et Vishnou, nous ne trouverions pas la déclaration suivante dans le Rig Véda :

om tad vishnoh paramam padam sada pasyanti surayah

« Les demi-dieux dirigent toujours leurs regards vers la demeure suprême de Vishnou »
-- Rig Véda 1.22.20

Si les demi-dieux et Vishnou étaient tous identiques, le Rig Véda ne ferait pas cette distinction.

Tu dis également qu’aucun d’eux n’est un demi-dieu. Ceci est également incorrect. Bien sûr, que Vishnou n’est pas un demi-dieu est affermi par le verset cité ci-dessus parce que Sa demeure est indiquée comme étant suprême. Mais Shiva et Brahma sont comptés parmi les demi-dieux par le verset suivant tiré du Varaha Purana :

narayanah paro devas
 tasmaj jatas caturmukhah
 tasmad rudro 'bhavad devah
 sa ca sarva-jñatam gatah

« Narayana est la Personnalité Suprême de Dieu,
et de Lui né Brahma, de qui prend naissance Shiva. 
»

La Bhagavad-gita (10 .8) confirme que Krishna (la forme originelle de Vishnou ou Narayana) est le Seigneur Suprême. Le Seigneur dit :

aham sarvasya prabhavo
 mattah sarvam pravartate
 iti matva bhajante mam
 budha bhava-samanvitah

« De tous les mondes, spirituels et matériels, Je suis la Source, de Moi tout émane. Les sages qui connaissent parfaitement cette vérité de tout leur cœur Me servent et M’adorent. »

Voici la description correcte du Seigneur Suprême, donnée par Lui-même. Les mots sarvasya prabhavah indiquent que Krishna est le créateur de tous, Brahma, Vishnou et Shiva inclus. Et puisque ces trois déités principales dans le monde matériel sont créées par le Seigneur, Il est le créateur de tout ce qui existe dans les mondes matériels et spirituels.

Il est dit également dans l’Atharva Véda (Gopala-tapani Upanishad 1.24) :

« Le Seigneur Sri Krishna est celui qui existait avant la naissance de Brahma
et qui l’a illuminé de la connaissance védique. »

Similairement, le Narayana Upanishad (1) dit :

« Alors, la Personne Suprême, Narayana, désira créer toutes les entités vivantes.
C’est ainsi que Brahma est né de Narayana. Narayana créa tous les prajapatis.
Narayana créa
Indra. Narayana créa les huit Vasus.
Narayana créa les onze Roudras. Narayana créa les douze Adityas. »

Puisque Narayana est une manifestation plénière du Seigneur Krishna, Narayana et Krishna sont la même personne. Le Narayana Upanishad (4) dit également :

« Le fils de Dévaki (Krishna) est le Seigneur Suprême. »

L’identité de Narayana avec la cause suprême est acceptée également et confirmée par Sripad Sankaracharya, bien qu’il n’appartienne pas à l’école Vaishnavite ou personnaliste.

Il est dit également dans l’Atharva Véda (Maha Upanishad 1) :

« Seul Narayana existait au début, avant que n’existent Brahma, Shiva,
le feu, l’eau, les étoiles, le soleil ou la lune.
Le Seigneur ne demeure pas tout seul ; Il crée selon Son désir. »

Tu dis que Brahman est la vérité unique, la réalité seule et que toutes choses dans ce monde sont SES manifestations. Tu dis que les personnes ne sont pas réelles, qu’elles ne sont que des représentations symboliques de Brahman. Si tu te bases sur les écritures comme tu le dis, où sont les citations qui supportent ton point de vue ? Tu ne les avances pas. Dans les discussions au sujet de la Vérité Absolue, nous devons citer les références autoritaires. Autrement, si je te donne mon opinion et tu nous donnes la tienne, l’argument continuera sans fin pour n’arriver à aucune conclusion.

Nous devons comprendre ce qu’est le Brahman des sources autoritaires et non par la spéculation mentale. Le Brahman est décrit dans les écrits révélés comme étant la radiance transcendantale émanant du corps du Seigneur Sri Krishna. Dans la Bhagavad-gita Krishna dit :

brahmano hi pratisthaham

« Je suis le Fondement du Brahman impersonnel. »
Bhagavad-gita
14.27

Et dans le Brahma-samhita, le Seigneur Brahma déclare :

yasya prabha prabhavato jagad-anda-koti-
 kotisv asesa-vasudhadi vibhuti-bhinnam
 tad brahma niskalam anantam asesa-bhutam
 govindam adi-purusam tam aham bhajami

« J’adore Govinda (Krishna), le Seigneur primordial,
dont la radiance est le fondement du Brahman impersonnel
qui est indiqué par les
Upanishads comme étant distinct
de l’infinité des gloires de l’univers matériel et qui a l’apparence
de la Vérité indivisible, illimitée et infinie. »

Brahma-samhita
5.40

Tu es correct en disant qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Mais quand tu dis que Dieu existe et rien d’autre, tu as tort. L’individualité éternelle de Dieu et des entités vivantes est confirmée par le Seigneur Sri Krishna dans la Bhagavad-gita par le verset suivant :

na tv evaham jatu nasam
 na tvam neme janadhipah
 na caiva na bhavisyamah
 sarve vayam atah param

« Jamais ne fut le temps où nous n’existions, Moi, toi et tous ces rois ;
et jamais aucun de nous ne cessera d’être. »

-- Bhagavad-gita 2.12

Tu as déclaré, « Puisque les Védas et les Upanishads sont les autorités valables et que la Bhagavad-gita n’est que l’essence des Upanishads, il est erroné de considérer les choses d’une autre façon. »

Mais où est la preuve ? Comment se peut-il que la Bhagavad-gita ne soit pas autoritaire quand elle est acceptée par tous les grands savants de l’Inde, même par Sankaracharya, le fondateur de l’école impersonnaliste ? Tu est libre d’être en désagrément avec toutes les autorités védiques. Mais ça ne veut pas dire que nous serons mal guidés par de telles spéculations insensées.

Tu dis également, « Puisque vous croyez en le Seigneur Krishna, IL est suprême. Je crois en Brahman et par conséquent le Seigneur Ganesh, le Seigneur Shiva ou le Seigneur Krishna sont tous identiques et ils sont suprêmes. Veuillez s’il vous plait ne plus répandre le mauvais message par vos réponses. C’est très pénible. »

Tu peut te baser sur la plateforme de tes croyances, mais nous ne parlons pas ainsi. Nous parlons de la plateforme solide des autorités védiques. Dire que tous les dieux sont Un, qu’ils sont tous suprêmes, n’est pas véridique comme le confirme tous les versets cités ci-dessus. En plus, si tous les dieux sont suprêmes, il n’y aura donc pas de Dieu Suprême. Suprême veut dire sans égal. Par exemple, combien de courts suprêmes y a-t-il en Inde ? Il ne peut y avoir qu’une seule, autrement s’il y en a plus d’une, elles ne seraient pas suprêmes. Dire que tout est le suprême est une façon indirecte de dire qu’il n’y a pas de suprême. En d’autres mots, c’est l’athéisme recouvert.

Le fait que toutes les branches de la sagesse védique sont autoritaires parce qu’elles proviennent de Krishna est confirmé dans le verset suivant :

vedais ca sarvair aham eva vedyo
 vedanta-krd veda-vid eva caham

« Le but de tous les Vedas est de Me connaître;
en vérité, c'est Moi qui ai composé le Vedanta,
et Je suis Celui qui connaît les Vedas. »

Bhagavad-gita
15.15

Nous sommes désolés que tu te sentes affligé par la conclusion védique. Mais tout de même c’est notre devoir de la présenter telle qu’elle est. C’est peut être déplaisant quand le docteur nous informe que nous avons une maladie grave, mais c’est son devoir de nous renseigner honnêtement. Dans cette attitude bienveillante de service sincère, nous t’informons que tu as été mal renseigné par la philosophie impersonnaliste qui souligne la nature impersonnelle de Dieu, au-dessus de Sa nature personnelle.

Dans l’analyse finale, nous pouvons voir que Dieu est à la fois personnel et impersonnel, mais que Sa nature personnelle originelle est plus importante que Son aspect impersonnel. C’est une question de bon sens. Nous voyons que partout la personnalité prédomine sur l’impersonnalité. Par exemple, combien de personnes connait-on qui sont impersonnelles ? Beaucoup. Mais combien d’impersonnes connait-on qui sont personnel ? Aucune. Dieu doit donc être, dans l’analyse finale, une personne Qui possède un aspect impersonnel, et non pas une impersonne Qui a un aspect personnel.

J’espère que ceci clarifie dans ton esprit ce qu’est la conclusion védique ultime et qu’il te trouvera dans la meilleure santé et dans une humeur extatique.

Toujours ton bienveillant,

Sankarshan Das Adhikari

 

Mardi, le 5  aout, 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Être Proche De Srila Prabhupada

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Le dimanche dernier un invité à notre programme du Festin du Dimanche m’a demandé combien j’étais proche de mon maître spirituel, Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Dans la vie spirituelle, nous ne mesurons pas le rapprochement du maître spirituel par la proximité physique. Le rapprochement véritable est mesuré par combien quelqu’un est dédié à toujours se souvenir et accomplir les ordres reçus de son maître spirituel. La raison est que le maître spirituel est présent plus fortement dans ses instructions que dans sa présence physique.

Physiquement, je n’ai pas eu beaucoup l’association de mon maître spirituel. Mais j’ai eu la grande fortune de recevoir de lui des instructions très sublimes que j’ai embrassé de ton mon être. C’est ainsi que depuis le début de ma vie dévotionnelle en 1971, j’ai été béni par la plus grande miséricorde d’être toujours connecté avec mon maître spirituel.

Par exemple, le 7 septembre 1971, il m’a écrit la suivante instruction de Londres :

« Je peux voir aussi que tu es un garçon très sincère et enthousiaste, et que tu es anxieux pour répandre ce mouvement.  Voilà des qualifications de première classe pour faire un bon progrès dans la conscience de Krishna. Continue donc avec enthousiasme ce que tu fais et Krishna te bénira avec certitude. »

J’ai compris ma bonne fortune en recevant une telle instruction, et je me suis donc dédié à demeurer toujours enthousiaste pour la conscience de Krishna et pour le mouvement pour la conscience de Krishna, peu importe les circonstances. En faisant ainsi, j’ai toujours été béni par le Seigneur Sri Krishna d’être toujours proche de mon maître spirituel bien-aimé. Voici le véritable rapprochement.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Le Poison Au Début ?

Monsieur, est-ce vrai que la conscience de Krishna est comme du poison au début ? Si la réponse est ‘oui’, y a-t-il un moyen par lequel une personne puisse passer facilement par cette phase de poison ?

Avec mes respects chaleureux,

Sunil

Réponse : La Conscience De Krishna Est Du Nectar Tout Le Long Du Chemin

La conscience de Krishna est du nectar au début et encore plus, au fur et à mesure du progrès. Ce n’est que dans le bonheur dans la modalité de la bonté que le poison se manifeste au début et le nectar à la fin. En d’autres mots, si tu pratiques purement les 24 heurs du jour, libre de toute motivation matérielle, tu es déjà situé sur la plateforme transcendantale, qui se caractérise par la félicité au début et encore plus à mesure que tu avance sur le sentier de bhakti.

Sankarshan Das Adhikari

 

Lundi, le 4 aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : De Quoi Es-tu Zélé ?

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Nous avons récemment eu l’expérience de voir un de nos abonnés quitter le cours parce qu’il l’a trouvé trop fervent. Selon la définition donnée dans le dictionnaire, être fervent veut dire posséder une ardeur passionnée. En nous basant sur cette définition, nous pouvons constater que tout le monde est zélé pour quelque chose. Quelques-uns sont passionnés pour le sport, d’autres pour la musique. Tout le monde a son propre style d’empressement. Il était perturbé que nous soyons fervents pour la conscience de Krishna. Mais s’il est acceptable que quelqu’un soit passionné par le surf sur les vagues de l’océan, quel mal y a-t-il dans notre zèle à faire le surf sur les vagues de l’océan de la félicité transcendantale en prenant refuge des Saints Noms du Seigneur ? C’est une faiblesse philosophique de considérer qu’une forme de zèle est mauvaise, alors qu’une autre est acceptable.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Qui Est L’Être Originel, Vishnou ou Krishna ?

Nous discutions l’autre jour au sujet de Vishnou et Krishna. Je crois que Krishna est une incarnation de Vishnou, mais quelqu’un d’autre disait que Vishnou est une incarnation de Krishna. Veuillez jeter une lumière sur ceci.

Votre serviteur,

Kalpesh

Réponse : Krishna Est Le Vishnou Originel

Nous ne basons pas notre entendement de la relation entre Vishnou et Krishna sur une foi ou une opinion. Nous nous basons sur la description donnée dans les écritures révélées telles que la Bhagavad-gita et le Srimad Bhagavatam.

Krishna déclare directement dans la Bhagavad-gita que tout provient de Lui. Ceci inclus le Seigneur Vishnou à quatre bras. Dans la Brahma-samhitâ le Seigneur Brahma déclare que Krishna est l’origine de tout ce qui existe, qu’Il est la cause de toutes les causes. Dans le Srimad Bhagavatam, il est écrit que Krishna est la forme originelle de Dieu.

Le mot ‘Vishnou’ se réfère parfois à la catégorie spécifique de la Personnalité de Dieu. Dans ce sens, Krishna est le Vishnou originel. Et ce Vishnou à deux bras qui joue sur une flute est en fait l’origine de tout. C’est ainsi que les dévots de Krishna sont appelés ‘Vaishnavas’, des dévots de Vishnou.

 Sankarshan Das Adhikari

 

Dimanche, le 3 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Le Futur Brillant Ultime

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Personne n’a un futur plus brillant que les dévots du Seigneur Sri Krishna. La société humaine toute entière est destinée à souffrir la vieillesse, la maladie et la mort encore et encore, vie après vie, après vie. Mais le dévot de Krishna en est exempt. Il est permit d’entrer dans la dimension où la vie est éternelle, pleine de connaissance et de félicité. Une telle âme fortunée ne se contente pas uniquement de sa propre libération. Il souffre beaucoup de voir la société entière s’écraser sur les rochers de la naissance, de la mort, de  la vieillesse et de la maladie. Il dédie donc sa vie totalement, jusqu’à son dernier souffle, pour sauver autant d’âmes que possible de l’embourbement infernal de l’existence matérielle.

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Pas Les Oignons Et L’ail ?

Je suis confus pourquoi les oignons et l’ail ne sont pas permit. J’étais aux Îles Fidji il y a quelques semaines où j’ai visité le temple Hare Krishna, et où j’ai appris que les oignons et l’ail ne doivent pas faire part de notre régiment. Mais personne au temple n’a pu me donner les raisons pour cette restriction.

Veuillez m’éclairer à ce sujet.

Un apprenti du bhakti

M.Singh

Réponse : Ils Ne Peuvent Pas Être Offerts A Krishna

Beaucoup de nos lecteurs sont habitués à manger les oignons et l’ail, et ne comprennent pas pourquoi les dévots du Seigneur Krishna évitent strictement de les manger.

Notre raison est très simple. Ce n’est pas compliqué. Selon les instructions très claires de la Bhagavad-gita, les dévots du Seigneur Krishna sont destinés à ne manger que les restes de la nourriture offerte au Seigneur Sri Krishna avec amour et dévotion.

yajna-sishtasinah santo
mucyante sarva-kilbishaih
bhunjate te tv agham papa
ye pacanty atma-karanat

« Les dévots du Seigneur sont affranchis de toute faute, parce qu'ils ne mangent que des aliments offerts en sacrifice. Mais ceux qui préparent des mets pour leur seul plaisir ne se nourrissent que de péché. »
--Bhagavad-gita 3.13

En plus, puisque les grands acharyas comme Sa Divine Grace A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada ont confirmé que le Seigneur Krishna n’accepte pas les offrandes qui contiennent les oignons et l’ail, la conclusion évidente est que les dévots ne peuvent pas manger l’ail et les oignons, parce que Krishna dit que manger la nourriture qui n’est pas acceptable équivaut à ne manger que du péché.

Cette raison est suffisante pour convaincre les dévots d’éviter les oignons et l’ail. Ce rejet des oignons et de l’ail est confirmé également dans le Manu Smriti 5.5 :

 lasunam caiva palandu abhaksyani

Synonymes

Lasunam – l’ail ; ca – aussi ; eva – certes ; palandu – l’oignon ; abhaksyani- ne sont mangeables

 Traduction

« L’ail et l’oignon sont indignes d’être mangés. »

Dans la Bhagavad-gita aussi le Seigneur Krishna déconseille la nourriture âcre telle que les oignons et l’ail :

katv-amla-lavanaty-ushna-
 tikshna-ruksha-vidahinah
 ahara rajasasyeshta
 duhkha-sokamaya-pradah

« Les aliments trop amers, acides, salés, piquants, secs ou chauds, sont aimés de ceux que domine la Passion. Ils engendrent souffrance, malheur et maladie. »
-- Bhagavad-gita 17.9

Une autre évidence que les oignons et l’ail ne sont pas dignes d’être offerts à Krishna sont leur mauvaise odeur. Une promenade dans la section de légumes d’un marché nous aidera à comprendre pourquoi nous ne devons pas les offrir  à Krishna. Aussitôt qu’on s’approche des oignons et de l’ail, on peut percevoir leur arôme fort et répugnant.

Si la personne qui fait la cuisson est habituée à donner à leur aliment un goût plus fort en y ajoutant les oignons et l’ail, elle peut les substituer avec le hing (asofetida).

La conclusion finale est que quand nous satisfaisons Krishna en Lui offrant les mets qui Lui sont satisfaisant, et que nous ne mangeons que la nourriture qui Lui est offerte, nous serons pleinement satisfait par notre nourriture et nous avancerons très bien vers la perfection spirituelle par ce sacrifice de l’aliment.

Sankarshan Das Adhikari

 

Samedi, le 2 aout 2008
_____________________

LA PENSÉE DU JOUR: Lève-toi et combat fermement

De  l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux États-Unis

Devenir conscient de Krishna dans une société matérialiste veux dire qu’il faut aller contre le courant. Il faut oser être différent. Ce n’est pas toujours facile parce qu’il existe une pression énorme sur nous de suivre le norme de vie basé sur la gratification des sens que suit 99,99% de la population mondiale. Il est dit parfois que la misère aime lq compagnie, et c’est certainement vrai pour la civilisation matérialiste. C’est pourquoi Srila Prabhupada déclare que pour devenir conscient de Krishna nous devons déclarer la guerre à l’énergie matérielle. La difficulté est que, comme Arjuna, parfois nous sommes léthargiques, sans la volonté de faire bataille. A ces moments, nous pouvons tirer l’encouragement de l’instruction du Seigneur Krishna à Arjuna :

uttistha kaunteya yuddhaya krta-niscayah

« Lève-toi donc, ô fils de Kunti, et combats fermement. »
--Bhagavad-gita 2.37

Sankarshan Das Adhikari


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Comment Prier ?

Il est dit qu’avant de commencer nos prières nous devons d’abord prier au Seigneur Ganesh. S’il vous plait, dissipez ma confusion au sujet de comment commencer mes prières. Et aussi, expliquez-moi la position du Seigneur Shiva et de la Déesse Durga. Vishnou est-Il différent de la Personnalité Suprême de Dieu, Krishna ? Parce c’est indiqué dans la Bhagavad-gita Telle Qu’elle Est.

Suresh Kumar

Réponse : En Pleine Soumission A Krishna

Tellement de choses sont dites par tellement de personnes. Si on base sa vie sur toutes ces choses qui sont dites, la vie deviendra un désordre confus. On doit donc simplement régir sa vie selon les paroles de l’autorité suprême, le Seigneur Sri Krishna comme Il les énonce dans la Bhagavad-gita, sans se préoccuper des milliers et des milliards d’autres choses qui se disent.

Krishna n’instruit pas que nous adorions les divers demi-dieux tels que Ganesh, Shiva ou Durga. En fait, Il déclare que ceux qui adorent les demi-dieux ont perdu leur intelligence. Il n’y a pas besoin d’aller ici et là pour ceci ou cela. Si nous nous abandonnons totalement à l’autorité suprême, le Seigneur Sri Krishna, tous nos problèmes seront résolus immédiatement. Il n’y a pas besoin d’autres sortes d’adorations.

Le Seigneur Vishnou à quatre bras est une expansion de la forme originelle à deux bras de la Personnalité de Dieu, le Seigneur Sri Krishna. Il est donc complètement adorable en tant que la Personnalité Suprême de Dieu.

Sankarshan Das Adhikari

 

Vendredi, le 1er aout 2008
___________________

LA PENSÉE DU JOUR : Guérir La Maladie Du Terrorisme

De l’Ashram Bhaktivedanta à Austin, Texas aux Etats-Unis

Des millions et des milliards de dollars sont gaspillés à présent chaque an dans l’effort d’arrêter la maladie du terrorisme, qui menace de plus en plus la société humaine. Cet horrible gaspillage d’énergie s’effectue parce que les dirigeants gouvernementaux n’ont pas la moindre conception de la cause du terrorisme.

Quand un être humain ne s’efforce pas de réveiller sa conscience illuminée assoupie, il est sur la plateforme animale. C’est l’état à présent de la civilisation moderne. Nous habitions dans un monde qui est peuplé à 99,99 % par des animaux. Dans le domaine des animaux, il est naturel qu’il y ait parmi eux des lions et des tigres. Si nous voulons mettre fin au terrorisme, la seule solution est d’élever la société mondiale à la plateforme humaine en leur enseignant la science de la réalisation ultime. Aussitôt fait, nous verrons que la maladie du terrorisme sera guérie.

Sankarshan Das Adhikari


 

L’attaque terroriste du 11 septembre, 2001
http://www.backtohome.com/images/911.jpg


RÉPONSES SELON LA VERSION VÉDIQUE :

Question : Pourquoi Du Poison Au Début ?

Dans la ‘Pensée du Jour’ du 13 juillet, vous avez indiqué que ‘Le bonheur dans la modalité de la bonté est comme du poison au début et du nectar à la fin.’ Pourquoi est-ce nécessaire d’être du poison au début ? Veuillez bien m’illuminer à ce sujet.

Ramanuja Dasa

Réponse : La Contamination Par La Passion Et L’ignorance

Dans la Bhagavad-gita, Krishna décrit le bonheur dans la modalité de la bonté comme étant du poison au début et du nectar à la fin. Bien sûr, dans un sens ce n’est pas vraiment du poison. Il ne semble qu’être du poison par celui qui est encore souillé par les modes de la passion et l’ignorance.

Par exemple, au début de la pratique de la conscience de Krishna, se lever tôt le matin avant 04h00 pour participer au mangala-arati peut paraître comme du poison pour le néophyte qui est habitué à dormir tous les jours jusqu’à 07h00. Mais une fois qu’il est accoutumé à se lever à 04h00, il trouvera que c’est le plus doux nectar.

Sankarshan Das Adhikari

Note de l’éditeur : Mangala-arati est le premier service d’adoration du matin comme l’observent les dévots de Krishna, soit au temple soit chez soi.

 

Le mois précédent

Hit Counter